POUIC ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki] Dim 11 Aoû - 22:26

Rencontre entre un loup et un pseudo chat

Vous avez affronté avec plus ou moins de bravoure le directeur tyrannique , vous avez fait une blague foireuse sur un tableau et vous languissez de connaître la réaction du professeur à qui appartient la sale ou votre dessin annonce le passage du "grand méchant chat" qui n'est autre que vous et votre instinct de troll. Ce souvenir vous fait encore sourire, vous êtes satisfaite même si cette blague était enfantine. Vous rigolez d'ailleurs a une pensée stupide.

Ce serait rigolo que ce soit un professeur que j'ai le lendemain !

Vous regardez l'emploi du temps qu'on vous a donné. Vous constatez que le numéro de salle d'un de vos professeur correspond à la sale où ... Cela veut dire que... Vous... VOUS VERREZ LA TÊTE DU TYPE QUAND IL VERRA VOTRE DESSIN TROLLESQUE ! On se calme, mais votre joie immense vous fait poussez un petit cris de joie et vous commencez à courir dans les couloirs avant d'arriver à la grande cours. Vous regardez l'endroit , vous rendant compte que ........ Vous êtes perdu. Mais vous retenez l'endroit pour le retrouver. Mais vous savez pas comment on sort de là, comment on joint les dortoirs et comment diable vous êtes arrivé ici !

Je me promène dans la grande cours, qui est vraiment très grande. Je constate qu'il y a peu de monde pour tant d'espace. Je cherche quelqu'un a qui demander mon chemin. Je remarque un garçon qui dégage une aura d'animal. De loup je crois ... Et puis merde ! Je connais qu'un seul animal par cœur, LE CHAT ! Les autres, on s'en fou. Non, on s'en fou pas mais ... Euh ... Mais, ils sont moins important. Non c'est pas ça. Je suis moins proche d'eux, voilà ! Bref, je m'approche de lui et attire son attention

"Euh, excuse-moi ... "

Une fois que son regard est plongé dans le votre, vous vous rendez compte que vous n'avez pas spécialement envie de demander à un garçon où se trouve le dortoir des filles, mais aussi que vous voulez juste discuter avec lui, car il a un aura d'animal. Aussi, en le regardant plus attentivement, vous commencez à le trouver beau. Enfin, plus tôt mignon.
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki] Ven 16 Aoû - 21:28




Shiki Oniyama.
«  Hiro de la luna »



    L'agoraphobie est assez généraliste. Cette phobie touche les gens qui ont aussi bien peur des foules nombreuses que des grands espaces. On dit que l'agoraphobie touche beaucoup de monde. On peut l'avoir suite à un traumatisme, ou tout simplement comme ça, pouf. Mais on n'a jamais une phobie, une peur profonde ancrée dans nos cœurs, qui accélère notre rythme cardiaque, qui fait s'affoler le système nerveux, comme ça. Il y a toujours une raison. Mais on l'ignore, ou on ne souhaite pas la connaître. Les humains ont tendances à craindre ce qui leur fait peur. A craindre l'inconnue, l’invaincue. La mémoire sélectionne et cache dans un coin ce qui se doit d'être oublié pour l'équilibre du système nerveux. Pour l'équilibre de l'être humain lui-même.

    Shiki étira ses muscles douloureux. Il s'était endormit, par terre, allongé dans l'herbe. Merde, depuis combien de temps n'avait-il pas aussi bien dormit ? Surtout, aussi longtemps ? La fatigue à tendance à se traîner derrière lui comme des bagages, l'accablant par moment. Ces derniers temps, il fait des cauchemars. Des cauchemars tellement réalistes, tellement... Déjà vécu. Il ne dort pas bien, quoi. Et là, sous le soleil d'un début Août, il venait de faire une sieste réparatrice et bienvenue. Il regarda autour de lui. Il est quelle heure ? Combien de temps a-t-il dormit ? Oh, et pis, c'est sans importance.

    Je souris, au ciel, à l'herbe, aux visages qui défilent, rares cela étant, dans la cours. Je suis seul, mais entouré de gens. Des gens normaux, comme moi. C'est cool, la normalité. Quelque chose de tellement... Normal ! Tellement reposant. Les gens vous regardent différemment, peut-être, mais ils ne vous regardent pas avec cette ombre coulante et dégoulinante de folie au fond des yeux. Les ombres sont partout, la folie fait partie de chacun d'entre nous, mais nous savons la mettre de côté, nous savons la domestiquer. Ceux qui faillissent à cette tâche sont considérés comme fous. Je suis pas fous, hein ? Bien sur que non, hein hein ? Moi, je suis normal.


    Tu à un sourire niais collé sur tes lèvres. Tu aimes tellement te prendre pour ce que tu n'es pas, à tel point que tu te crois vraiment être ce que tu prétends. Tu te lèves, époussetant tes vêtements dans le dos pour retirer l'herbe qui s'y est accrochée. Puis tu ébouriffes ta tignasse couleur de gaie. Tu as beau être étrange, tu n'en reste pas attirant. La différence à un charme, de nos jours. Tes yeux vairons, un whisky l'autre bleu, sans pupille, tes tatouages entrelacés sur ton torse et tes hanches, des formes noires symboliques, qui ne symbolisent en même temps rien. Tu sors de tes rêveries pour avancer dans la cours, reniflant les odeurs, t'enivrant des présences des autres. Comme tu l'as dis tout à l'heure, y'a pas grand monde. Ça permet de profiter de l'endroit. Tu n'aimes pas quand c'est vide, quand c'est un grand espace vide. Tout le contraire de la Claustrophobie.

    Shiki était ailleurs, comme toujours, quand la voix féminine le fis sursauter. Il se retourna pour regarder la... La personne dotée de cornes et d'une peau grise. Intrigué, il pencha la tête sur le côté. Shiki, il croit aux monstres. Mais Shiki, l'est aussi renseigné qu'un survivant de l'après guerre atteint d’Alzheimer. Donc il ne sait pas ce que sont les Daemons. Oui, il ne sait pas ce qu'il est. Con, hein ?

    Je souris à l'illustre inconnue. Les monstres sont pas tous méchants. Et pis ça se trouve, c'est un déguisement... Pis au pire, elle fait ce qu'elle veut la demoiselle. Elle en reste toute moignonne. Et elle sent le chat. J'ai toujours adoré prendre les chats dans mes bras et les serrer. Sont tellement mignons...

    « Oui ?»

    Tu souris toujours, mais ton regard dérive ailleurs, se fixe sur les arbres, sur le son du vent, sur la discussion des gens à l'autre bout de la cour, sur l'envie folle de mordre quelque chose, tes dents te font mal. Sur... Tellement de truc. Garder sa concentration avec une ouie et un odorat comme le tiens, c'pas la plus simple des choses. Surtout que tu as tendance à te laisser distraire par un peu tout. Awh, on te refera pas...







~ Nul, pardon


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki] Mer 21 Aoû - 15:16

Dis, c'est quoi ton nom ?

Il attendait que je continu de parler mais ... Je ne savais pas quoi dire en fait. Je ne voulais pas, enfin n'osais pas, lui demander où se trouvaient le dortoir des filles et je n'avais rien d'autre à lui demander à part "tu veux bien discuter avec moi?" mais j'avais peur de le déranger. Je vais être plus subtile. Je me suis mise à rire assez bêtement.

" En fait j'ai oublié ce que j'allais dire, pardon ! "

Comment dire.. Je me sentais vraiment stupide. Je souriais ensuite. J'avais décidé que j'allais me présenter à lui et essayer de rallonger la discutions le plus possible. J'essaierais en parallèle de ne pas vouloir le troller. Même si se serait drôle, là, j'ai pas d'idée. Aucune.

La jeune fille sourit au garçon, toujours. Un sourire amical et gêné à la fois.

" Mon nom est Mellusa, enchantée !

Son sourire semblait ne plus vouloir quitter ses lèvres. Elle se demandait comment ce garçon, qui, d'un point de vue... "rapide", semblait humain, la percevait. Il devait trouver sa peau grise bizarre, elle s'y attendait. Ainsi que son "blanc des yeux" plus tôt jaune. Elle s'amusait souvent à deviner à quel point les gens la trouvaient bizarre. Elle savait qu'elle n'avait rien de bien effrayant, cela vallait mieux. Elle n'aurait pas voulu que tous le monde la fui.

" Et toi ? Comment tu t'appelle ? "

Excuse-moi, je m'ennuie et j'ai décider que tu me ferais passer le temps ... Alors, cela te dis de perdre ton temps avec moi ? Tu n'as pas trop le chois, d'un côté ~
Je lui souriais toujours en lui demandant son nom, réellement curieuse de savoir comment il se nommait.
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki] Ven 23 Aoû - 19:46




Shiki Oniyama.
«  Hiro de la luna »



    Le son de la mort est doux, tellement mélodie, c'est une symphonie que rares ont put entendre. Non, je veux dire, rares sont ceux qui l'ont entendus et qui peuvent en témoigner. Ceux qui reviennent de la mort ont a tout jamais gravé dans la mémoire la symphonie froide et mortuaire de leur fin de vie manquée. La musique s’élève comme le chant des loups, acclamant l'astre funèbre. L'astre mort, le cadavre qui éclaire la terre de son sourire carnassier depuis le ciel et la toison argentée. Enfermé dans son propre cauchemar, il arrive de chanter son chant de misère, celui de la mort, de sa mort.

    Shiki a survécut à des morts, bien nombreuses, au point ou il connaît la mélodie comme si il en était l'auteur. Il est l'interprète en tout cas, mais sans le savoir. Parce que lui aussi hurle en crescendo à la lune, quand celle ci l'appelle de son halo argentée. Shiki est un loup-garou, mais ne le sais pas. Il ne ressemble pas à un loup-garou héréditaire, il ressemble plutôt à un loup sur deux ou quatre pattes avec des crocs immenses, un pelages soyeux des des yeux magnifiques, des yeux humains, mais magnifiques. Les même yeux que maintenant, cela dit. Mais humain, ça fait bizarre.  Shiki est beau, mais trop étrange. Ses tatouages formant des lignes noires entrelacées sur tous ses muscles sont bizarres. Ses yeux vairons sont bizarres. Ses dents sont bizarres. Il est bizarre. Il n'est pas normal. Malgré tout, il veut l’être.

    Tu ne sais pas une chose, par contre. Tu ne sais pas que le soir même, c'est la pleine lune ; Ton corps commence déjà à réagir, tes cheveux ont du prendre un ou deux centimètres comparé à d'habitude. C'est un effet de l’excitation avant la lune. Tu te sens puissant, aussi. Et tu flottes. Mais tes émotions sont exagérées et décuplées. La colère, la tristesse, la peur, tout ça, tu les ressens en quatre fois plus, ou cinq. Hors là, ce que tu ressens, c'est un mélange d'exaspération, d'amusement et de neutralité. Tu es toujours en face d'elle, tes yeux se baladant partout, la regardant de nouveau, puis repartant en exploration autre part.


      Je lui souris, sans trop savoir pourquoi. JE n'ai pas demandé son nom, et elle m'aborde sans se souvenir de ce qu'elle voulait dire. Les gens sont tellement marrants ~ Non, je ne vais pas dire bizarre. Parce que bizarre, c'est anormal. Et ils sont normal, ici. Je suis normal aussi, hein ? Hein ?! Bien sûr, évidement, parfaitement normal.


    « Moi, c'est Shiki.»




      Je l'observe un peu, réussissant à mettre ton mon intérêt sur l'étrange personne devant moi avant que celui ci ne se fasse la malle ailleurs.


    « Tu ne te souviens plus ? C't'embêtant...»



    La pleine lune te mets en forme, et les discussions longues et échanges de formalités non amusants ne t'intéressent pas. En fait, tu as envie de courir, d'hurler, sans trop savoir pourquoi. Mais nous, on sait ~




~ Nul, pardon, court aussi.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki] Sam 24 Aoû - 12:48

Tu veux bien ... Discuter avec moi ? Dis ?  

Vous le regardez. Vous aimez bien son nom. Vous trouvez qu'il lui va bien. Vous avez un truc avec les noms en ce moment. Vous aimez retenir les beaux prénoms. Vous lui souriez toujours. Vous riez quand il affirme que c'est bête que vous ayez oublié ce que vous vouliez dire. Vous vous sentez au summum du ridicule et pourtant vous sentez que vous pouvez encore mieux faire. Courage !

" Dis ... Je ... Euh, je suis un petit peu perdue en fait ... "

Oui, je vais être plus subtile ! Lui demander de me faire visiter, s'il le veut bien !

"Tu veux bien m'aider à prendre mes marques ici ? "

Un petit regard ver le ciel, si claire, si beau... Le temps, si calme... Et moi. La tache d'ombre dans se paysage lumineux. J'aurais aimé, sais-tu, que cela se finisse autrement. Maintenant que j'y pense, mon cœur se serre un peu plus chaque jour à se souvenir. Pourquoi a-t-il fallu que cette guerre absurde prenne le dessus sur ton amour paternel ?

Mellusa a toujours grandit au milieu d'un grand champ de bataille où les coups étaient portés de façon plus ou moins directe. Ces souvenir ont toujours été dur pour elle. Mais elle ne l'a jamais montré à personne. Le sourire est son arme sa façade. Peut-on seulement voir une seule seconde une criminel en cette fille à la bouille de chat et a l'air maladroit. Peut-on, en la voyant, imaginer une seule seconde que ses mains soient tachées de sang ? Non. Et Mellusa est rassurée que l'on ne voit rien de cela en elle. Les gens jugent beaucoup par les apparence. Et elle a l'air d'une fille inconsciente et joyeuse ! Une fille ayant la vie facile, dont tout est simple. Mais, ce n'est qu'une façade.

Mon sourire ne s'efface pas, il est lumineux. J'espère ne pas l'ennuyer. J'ai envie ... De me vider l'esprit, de penser à autre chose qu'à ce que j'ai commencé à penser. Je veux juste m'amuser et me faire des amis ! Tout plein... Oui. Ici, ma vie ne sera que facilité, j'en décide ainsi ! Et je prouverais que je suis seule maîtresse de ma vie ! Je ne laisserais plus personne en décider autrement.

Passons à ... lui. Lui et ses beaux cheveux, ses beaux yeux, son beau visage ... Stop. Je me calme. Il est beau j'ai compris. Bref, je veux juste savoir s'il veut bien perdre son temps avec moi ? J'observe sa réaction. Dans les moindres détails pour être certaine qu'il n'accepte pas parce qu'il se sent forcé.


Regarde la "longueur" de mes textes et ose encore me dire que ce que tu écris est trop court èwé
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki] Ven 30 Aoû - 18:08


La manivelle continue de tourner dans ta tête, laissant cette berceuse endormir le loup dans ton être. Tu ne veux pas le montrer. Ton corps et ton cerveau fait en sorte de le refouler. Une règle quand on se retrouve face à un loup-garou, même si celui ci ne le sait pas. Ne jamais le fixer dans les yeux. Parce que ça s'appelle la domination. Un loup, surtout comme Shiki, a besoin de montrer sa force. Les plus dominants peuvent contrôler une meute. Les moins et bah... Ils sont tout en bas. Shiki est dominant. En fait, c'est un Alpha, un chef de meute. Enfin, ce l'aurait été si il le savait. Si il comprenait et qu'il acceptait ce qu'il était. Mais ce n'est pas le cas. Pour lui il est normal. Vous pourriez dire que c'est stupide. Mais ayant vécu dans l’abîme de la folie et la dérision de l'anormalité pure et simple, il peut rêver d'être normal. Il en a le droit.

Tu l'observais, sans trop vraiment comprendre que ce que tu comprenais était ce qu'il fallait comprendre. En fait, tout ce qu'elle voulait, et ça se voyait, c'était parler. Pensif, tu souris, souris en oubliant pourquoi, parce que ton regard s’éloignait déjà vers d'autres terres arides, invisibles, d'autres mystères dont tes oreilles étaient les seules témoins.


« Avec plaisir ! »


    Je souris, à moitié ayant sursauté par le son de ma propre voix. Le problème, c'est que j'aime bien fouiner partout. Il y a un scarabée sur l'arbre, derrière elle, à quelques dizaine de mètres. Mon sourire était dénué de sens. Je n'avais pas de raison de sourire. En fait, si, mais je ne la connaissais pas. Ou je l'avais oublié. Ou je ne la cherchais pas. Certains moment, mon esprit semble plus distant, comme si il...


...Éloignait un monstre, se débattait pour empêcher la créature de sauter aux reines. L'instinct du loup essayait, comme à chaque fois, de prendre le dessus quand Shiki ressentait quelques émotions. Plaisir, amusement, joie. Tristesse, colère, haine. Peur... Il est serviteur de ses instincts et ne peut les contrôler.

La porte claqua violemment, laissant échapper un cri de douleur aux grilles sur lesquelles elle avait claqué. Shiki grognait, grondait, gémissait, faisait des gargouillis pas franchement très distingués. Les hommes en blouses et tenues très sécurisées, mais sûrement pas très confortables, s'avancèrent et ne lui laissèrent pas le temps de réagir avant de l'attraper férocement par les bras. La forme quasi humaine du jeune homme se tortilla dans des angles improbables, tandis que les deux hommes essayaient de le maîtriser. Mais les chaînes autour des membres de Shiki l'empêchait de bouger à sa guise. Il avait mal. Il vit la seringue s'approcher de sa hanche et donna un violent coup dedans, la faisant tomber et éclater sur le sol en fragments de verre. Shiki poussa un glapissement, et se raidit. Quelque chose venait de s'enfoncer dans son autre hanche ; Il tourna la tête vers l'endroit ou la brûlure se propageait et vit une seconde seringue vide, toujours enfoncée dans sa peau. Il sourit, haleta, et dans un râle, s’effondra.

Tu sursautas et secoue brusquement la tête, essayant de chasser cette horreur de ta mémoire. Une horreur parmi tant d'autre. Un souvenir tel une étoile dans une galaxie.

« Tu veux que je te fasse faire le tour de l'Académie ? »


C'est une manière ou une autre de changer de sujet.

~late, pas envie de coder, et court, quoi que t'en dise !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki] Mar 3 Sep - 14:31

Drôle de sensations.

Vous êtes ravie, il a accepté ! Avec plaisir en plus. Vous lui souriez et dire merci. Un silence passe avant qu'il ne vous propose de vous faire faire le tour de l'académie.

Je le trouve... Absent. Comme s'il rêvassait a moitié. Il n'a pas l'air de suivre entièrement la discutions. Est-ce que je le dérange ? Se sent-il forcé d'accepter de m'accompagner ? Ah ... Je ne comprend pas. Ca ne me ressemble pas de me soucier de ce genre de chose. Ce qui compte, c'est que j'obtienne ce que je désire ! C'est à dire, m'orienter ! Oui... C'est ça.

" Je veux bien oui ~ "

Mellusa sourit a son interlocuteur. Elle n'a pas la moindre idée de ce qu'elle veut lui dire. Elle sait qu'elle veut parler a quelqu'un, mais elle ne sais pas de quoi. Elle essaie de le cacher en souriant comme toujours. Elle se demande ce qui est arrivé à Shiki. C'était comme s'il était partit, comme s'il ne suivait plus la discutions. Elle se demande s'il va bien. Elle se surprend a se poser ce genre de question. Mellusa ne s'est jamais inquiétée pour personne d'autre que ses amis chats ou sa famille. Elle se perd dans ses pensées un instant et reprend en souriant toujours.

" Hum , par où vas-tu commencer la visite ? Mon guide ~ "

Ce surnom ... Je le lui ai donné sans trop réfléchir, en fait. J'espère que ça ne le gêne pas... En fait si. Si ça le gêne, ça peut être marrant non ~ Etrangement, je ne désire pas particulièrement qu'il soit gêné.... Hum, cela veut dire que même s'il est ironique, je n'ai pas donne ce surnom dans le but de le troller. Etrangement, je n'ai pas encore éprouver le désire de le faire. Cela ne m'est jamais encore arrivé. Ca viendra bien, non ? Au pire, j'arriverais a sympathiser avec lui sans l'avoir embêté ! En quoi ce serait un problème d'ailleurs ? Je ne suis pas obligée d'embêter tous le monde. Je devrais même profiter de l'absence de mes pulsion taquine !

Il sent toujours le loup. Je ne sais pas ce qu'il est, mais il n'est pas humain ! Sait-il lui-même ce qu'il est ? Je ne me suis jamais posée cette question concernant quelqu'un. Est-ce mon sixième sens qui fait des siennes ? Je ne sais toujours pas si je dois m'y fier, a ce sens. Je verrais bien. Je vais garder cette question pour plus tard, quand j'en saurais un peu plus sur son caractère. Après tout, je ne l'ai pas encore bien cerné ce type. Tout ce que je sais c'est qu'il s'appelle Shiki, qu'en plus d'avoir un super prénom il est beau ... Hum ... Pourquoi je pense ça maintenant moi... Non mais ! Bon. Voyons où il va me guider ?


~ Pas grave alors, je ne peux rien dire d'autre ^^
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki]

Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki]
» je veux te prendre au feu de mes tortures. je veux te faire comprendre tout ce que j'endure (lylia)
» Approche, approche, je ne vais rien te faire de mal, je veux juste faire de toi ma nouvelle victime adoré ( FINISH)
» Vous m’énervez, j’veux vous faire cramer o/
» Je ne veux pas faire partie de ton passé... - ROCHA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon Academy :: ARCHIVES ~ :: RPs terminés-