POUIC ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Mer 20 Nov - 22:35

Putain de journée de merde. Voilà ce qu'avait dit Walter en balançant un coussin sur son radioréveil qui sonnait dans un drriiiiiiing que Bisounours disait "psychopathe". Il détestait les réveils, sérieux, pourquoi ça sonnait comme ça. Il s'était habillé rapidement, il avait fait la grasse matinée, mais un élève était en retenu. Il pouvait pas la faire plus tard sa connerie?  Il regarda furieusement sa porte. Il passa rapidement dans la salle de bain, se doucha vite. Aller, cinq minutes de retard.

Il se dépêcha de préparer et prendre ses affaires; allez, dix, super, c'est vraiment la meilleure journée du monde. Pourquoi il est énervé? Parce que ce matin, il avait bien dormi, mais il s'était fait réveillé par un driiiing! Horrible. Ensuite, lui qui comptait se reposer devait servir de baby-sitter à un gamin asser con pour se faire coller un samedi. Un samedi après-midi, alors que Walter aurait pu profiter de son week-end! Enfin, il vaudrais mieux qu'il se calme, parce que c'est pas cool de s'énerver. Il soupira de colère; enfin Walter parvenait toujours à se calmer. Il marcha sur quelque chose qui lui fit atrocement mal, il se tint le pied en sautillant.

C'était un stylo étrangement positionné. Il jeta un regard noir au sol et sortit furieusement de sa chambre. Aller, direction la retenue, pour veille je ne sais combien de temps sur un élève qui va faire je ne sais quoi. Sérieusement, quand Est-ce que ces abrutis vont-ils comprendre que quand ils font les cons, c'est les pions qui paient en plus? Et puis, ils vont pas devenir des adultes responsables, à ce train là. M'enfin, c'est leur problème à eux, ça, même si Walter était quelque peu gêné de la situation. A vrai dire, c'était chiant déjà les jours d'école après les cours mais les jours ou il n'y avait pas cours c'était pire.

Walter arriva dans la salle de permanence en retard, ouvrant avec ses clés. Pourquoi que l'abruti l'était pas encore là? Walter posa lourdement ses affaires et sortit un livre, se fichant de l'heure ou l'autre allait arriver. après tout, c'était là son problème. Chouette, un livre macabre, ça lui passerait le temps. En plus ça allait le calmer direct. Oui, Walter devait légèrement se calmer si il voulait que ces quelques heures, il ne savait pas vraiment combien d'ailleurs, se passent en silence, au calme et rapidement, il lui faudrait être calme. Surtout que si ce gamin avait été collé parce qu'il était violent, il risque de se prendre une baigne ou deux. Si il avait été collé pour vulgarité, même chose.

Après, il en savait rien. Il posa le livre sur la table, sortant la fiche montrant qui était collé, pour quelle raison, ect. Alors, voyons voir... Il s'appelle Shiki Oniyama, il a des cheveux noirs aux reflets bleus. Ses yeux... Bah ses yeux. Y sont bizarres. Il y en a un rouge et un sombre. Cela fait un peu peur. Etrangement, il ressent quelque chose... Il est compatissant envers le malheureux. Tout ce qui concerne les yeux, Walter il comprend. Raison: A mordu son camarade. Walter retint un rire. Quoi? Il avait été collé... Parce qu'il avait... Mordu un gens. C'était pour ça? Ah... Et ben... Original.

Bawi. Tout d'un coup, il range son livre. C'est vrai que personne ne sait qu'il peut voir, du moins pas tout le monde. Alors il ne peut pas lire, dans la logique des choses. Il s'étira paresseusement en baillant à s'en décrochant la mâchoire. Il s'asseye sur sa chaise en se laissant littéralement tomber dessus.

Il savait que le gosse était en retard, pourtant il allait pas l'engueler. Il allait même pas le faire rattraper son temps perdu. Bah, ça lui ferais du temps à poireauter en plus dans la colle. Il entendit la porte s'ouvrir avant de lancer avec hésitation un petit:

-Shiki...?
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Jeu 28 Nov - 21:23

~ Shiki Oniyama.
Feat. Walter


Manger. C'est un besoin viscérale, pas vrai ? Et bien, chez certains, c'est aussi un plaisir. Chez d'autres, un défi. Ou les deux. Voyez vous, Shiki adoooore manger. Entendre les os craquer sous ses dents, sentir le sang gicler un peu partout... Ça existe son loup. Mais il n'aime pas le loup qu'il ai. Voyait le paroxysme. Du coup, il a du mal à se nourrir convenablement, de peur d'être vulnérable à cette bête qui s'acharne à tenter de se libérer de son entrailles. Il mange des gâteaux, souvent, et parfois se fait les dents sur des choses dures qui passent sous sa main. La consommation de crayon de bois est énorme, je vous le laisse deviner. Mais pas seulement. Vous savez, la chaise ne flotte pas. Elle est soutenue par des pieds. Et il y a des chaises dans chaque chambre. Shiki a réduit la taille des pieds de sa chaise de moitié à mordre dedans... Que voulez vous. Les dents, ça fait mal.
Et, quand dans des jours, des jours sans, Shiki tombe sur une personne et que son cerveau lui ordonne de le faire, il mord cette personne. Oh, il ne le fait jamais quand on ne l'énerve pas.

Shiki s'énerve facilement. C'est un loup garou, mes chéris. Un loup, une créature assez puissante, mais très primitive, qui punis comme il se doit tout affront porté à la personne. Mais un loup, de plus un non-naturel comme lui, trouvent des affronts un peu partout. Il faut savoir s'y faire, avec les garous. Ce jeune homme, un camarade de classe, sûrement, avait tout de même cherché à lui piquer son goûter. Le goûter, c'est sacré, voyons. Donc Shiki lui avait mordu la main... Pas si fort que ça. Il avait beaucoup crié, ce gars, mais il n'aurait rien de bien grave. Même pas une cicatrice. Shiki aurait rit s'il n'avait pas été attrapé par les surveillants. A chaque fois qu'il faisait un pas de travers, on le choppait pas le coll. Il commençait à en avoir marre. Se faire surveiller en permanence comme un enfant sociopathe n'est pas la vie rêvée pour quelqu'un qui souhaite paraître 'normal'. Le devenir. Ahah, Shiki, normal ? Quelle bonne blague.
La folie n'est pas considérée comme « normale ».
Tout du moins pas dans les critères de chaque Monsieur Tout-le-monde qu'on peut se prétendre être.

Mis à part ça, c'est avec la faim au ventre que Shiki s'est levé pour faire sa colle. Il était à l'heure, à l'origine, s'il n'avait pas eut une envie de manger si soudaine et perturbante qu'il dut, un devoir, je vous dis, aller manger un morceau. Il traîna donc péniblement jusqu'aux cuisines pour se faire un sandwich qu'il mangea. Je n'ai pas tant de trucs à dire là dessus. Puis, tenant son Mr Pouic à la main, il se rendit en salle de colle. Péniblement. Il n'avait pas envie d'y aller...
Qui a envie d'aller en colle, hein, franchement ?

Tu ne frappas pas à la porte, te contentant de l'ouvrir assez brusquement. Mr Pouic émit un bruit... Pouic-esque.. Tu le rangea dans ta poche. On t'avait dit que t'avais une colle avec un pion, pas un prof, mais tu ne te rappelais pas qui... Et tu ne connaissais pas vraiment les pions, autrement que de vue. Là, devant toi, un homme, visiblement qui t'attends depuis un moment. Tu lance un sourire gêné, plus en train d'observer les oiseaux sur le rebord de la fenêtre que cet homme.

« Pardon du retard...»

Plus sincère, tu crève. C'était de l'ironie. Tu regardais les petits oiseaux, sans prêter la moindre attention au surveillant. Refermant la porte derrière toi, tu t'approchas du bureau.
Gomen, short, flemme de coder.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Sam 30 Nov - 19:32

Pardon du retard? Bah, même Walter il n'y croit qu'à moitié. Naïf, mais quand même, pas à ce point. Bon, Okay, même si le gamin l'est pas désolé, ça change rien au fait qu'il doit quand même aller en colle, ce p'tit. Enfin, petit... J'dis ça mais Walter l'avait pas encore vu. Alors, si il se souvient bien, lui, il est collé pour avoir mordu un autre gamin.

C'pas un hunter, c'est sur. Elémentaire, mon cher Walter, c'est tout trouvé. En même temps, j'vois mal un hunter mordre qunlequn. C'est... Marrant quand même de voir toutes les conneries qu'il y a ici, 'fin pas pour tout le monde en fait. Mais remarquez, la normalité, c'ennuyant, alors qu'ici il y a toujours le gens qui fera changer votre quotidien, en bien ou en pire, mais ça reste un endroit assez fabuleux en quelques sortes.

Bon, 'kay sur le fait que c'est vraiment chiant de vivre au contact de tueurs, étant soi la proie soi le chasseur, mais quand même, ici au moins on a pas l'impression d'être un monstre différent. Nan, ici, on est un monstre normal. Ou original, ça dépend, mais il faut bien se démarquer si on veut survivre. Les daemons n'ont aucun mal à tuer les hunters quand ils les connaissent, pas tout le temps, mais quand c'est l'inverse, c'est pire que du Nutella au micro-onde, ça fond...

Les hunters ne mâchent pas leurs coups, ils n'hésitent pas à tuer leurs ennemis naturels, c'est d'une tristesse... Enfin, on aurait pu créer une école seulement pour les démons, ça aurait été bien plus logique qu'une école ou les chasseurs et les démons vivent coté à cote, c'est vraiment d'une idiotie... Mais qu'avait dans la tête le dirlo à ce moment là, sérieusement? Si c'est un hunter, il crée une sorte de terrain de chasse énorme, ou alors si c'est un daemon c'est juste un pervers qui aime voir souffrir les élèves en les faisant se côtoyer avec leurs ennemis. C'pas logique. Enfin bon.

Walter soupira face à la réaction du jeune homme. Allons, c'est pas parce qu'il a trente minutes de retard environ qu'on allait le disputer, hihi. Nan, c'vrai, Walter, t'aurais pu lui faire rattraper son temps, au moins. Avoir envie de le sermonner, enfin je ne sais pas, une réaction d'adulte normal quoi.

Mais non, là, tu te comportes en gamin, et tu sais quoi, si tu pouvais être toujours énervé, ça serait vraiment plus fun. Tu serais bien moins ennuyant que là, p'tit Bisounours♪. Mais bon. Walter ne bougea pas, n'eut même pas de réaction. Comme si le gamin n'était jamais arrivé. Il était toujours assis sur la chaise du bureau, les yeux fermés, on aurait pu croire qu'il dormait. Bien sur qu'il ne dormais pas. Evidemment... Evi... Walter?

Ah, nan, tu dors pas, tu m'a fait peur. Il dégagea une mèche de ses cheveux blonds qui lui couvrait les yeux... En se rendant compte juste après que c'était inutile. D'une, il était censé ne pas être, gêné, bawi, il voyais pas. De deux, tes cheveux revenaient juste après à leur position initiale. C'est chiant les cheveux. Ça fait mal parfois, et pis c'est chien à coiffer. Sauf pour un mec, mais j'vous parles pas des filles avec des nœuds...

Quoique parfois c'est drôle à regarder quand même. Et pis, ceux de Walter, ils étaient vivant. Ils arrêtaient pas de vouloir revenir à leur position initiale. Il avait beau les coiffer, même avec du gel, ils revenaient. C'pas normal, j'vous dit. Tiens, en parlant de dire quelque chose, qu'est ce qu'il était censé dire, le blond là? Il pouvait pas laisser le gamin se barrer, ben simplement parce que si on le savait, c'était mal barré pour eux deux. Il pouvait par contre le laisser glander en salle, parce que ça personne ne le saurais.

Et si qunlequn entrait, comme il est censé être aveugle, ce serais pas de sa faute. Quand même, le directeur n'est pas malin, envoyer un non-voyant en colle... Ce n'est pas intelligent pour conserver son identité. Mais c'est pas intelligent non plus d'être pion en étant non-voyant, logique. Il y a vraiment des gens pas nets, ha♪ Il était peut-être censé dire à Shiki de se la fermer et d'attendre patiemment que sa retenue se finisse au fond de la salle. Mouais, mais sachant que ça à l'air d'être un sauvage, l'Shiki, c'est peut-être pas une bonne idée. Enfin peut-être...

C'était pas du tout une bonne idée même. Bon, ben on allait lui dire gentiment. Walter est trop gentil et trop pacifique. Enfin, c'pas un hippy, mais ça reste un gars asser calme. Sauf quand il s'énerve. Il s'énerve rarement, mais pour rien en général, c'est souvent tout seul d'ailleurs. Bawi, je reconnais qu'il est un peu idiot. Bref. L'Walter se lève, et ne regarde pas Shiki, et dit alors avec une voix plutôt fatigué:

-On a tous les deux pas envie d'être ici. Alors fais ce que tu veux, du moment que tu quittes pas la salle, j'men fout.
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Ven 13 Déc - 18:00


La fatigue, c'est quelque chose qui nous tourne autour, comme un spectre moqueur nous damnant éternellement de devoir le supporter.  La fatigue détruit les barrières, épuise, rend les personnes folles, trop tendu, nerveux, à fleur de peau. Pour certains, ça rend agressif. Mauvaise humeur. violence. D'autre, la lenteur et la lassitude prend le pas sur le reste. La fatigue, c'est pas évident à gérer. Walter, Est-ce que tu la gère bien, toi ? Parce que si tu es nerveux, tu es un peu dans la merde, mon coco. Et Shiki va bien s'amuser avec toi.

Shiki sourit. Il est tout seul en colle avec un pion aux yeux clos. Ca l'énerve, d'ailleurs, qu'on ne le regarde pas. Et non, qu'il soit aveugle ou pas, Shiki n'en a rien à foutre. Il veut que ce pion le regarde. Pas par envie d'être vue, non, juste parce qu'il veut voir la couleur des yeux du pion. Shiki est presque encore un gamin dans sa tête, je vous rappelle, donc s'il veut quelque chose, il cherchera à l'obtenir, même si cette chose est tout con.

C'est l'envie qui le prend, brusquement, de vouloir voir les yeux de ce pion. Halala...

« Ouvre les yeux.»


C'est pas bien, de tutoyer les pions, petit Shiki. Encore moins de leur parler comme on parle à un chien. Petit gamin irrespectueux, va...
Avant, tu étais tout sage. Un gentil petit garçon. Mais quand ton frère est mort...
Ta vie s'est arrêtée. Enfin, pour être sincère, tu t'en foutais de ton frère. Enfin, un peu Oui, tu l'aimais beaucoup, comme un petit frère aime son frère, mais... Tu n'as pas trop eus le temps de pleurer, ou de le regretter, puisque tes parents t'ont tout foutue sur la gueule. Pour  eux, tout était de ta faute. Tu ne te souviens pourtant pas avoir fait quoi que ce soit à ton frère... En fait, tu ne savais pas qu'il était mort.

Un blanc. Un flash. Des crics, du sang, un liquide grenat à l'odeur envoutante, entêtante, écœurante. Répugnant, visqueux. Tes mains d'enfants posées sur le sol, tu craches du sang, tousse, t'étouffe. Tu as mal. Crise d'Asthme. Tu as mal, tu es seul. Tu craches encore du sang, la vue brouillée par les larmes qui t'inondent le visage. Ou sont papa et maman ? Pourquoi ils ne viennent pas ? Tu as mal. Tu cris; Pourquoi ils ne sont pas là ?

Tu te convulse, te tords. Puis tu entends des bruits de pas. Ta gorge te brûle, tu cherches désespérément de l'air. Tes poumons sont douloureux aussi.  Une voix. Tu ne comprends rien, ta tête bourdonne. Tu essaies de parler, mais tu ne réussis qu'à pousser un cri silencieux. Tu sens quelque chose dans ta bouche, qu'on t'impose de l'air. Du bouche à bouche ...? On t'éclate la poitrine à appuyer dessus. Massage cardiaque. Ca te fait mal, mais tu ne peux rien faire. Ni bouger, ni crier, comme dans un cauchemar, comme un spectateur.
Ou sont papa et maman ?


Walter. Il doit payer. Tes parents ne sont jamais venus te chercher. Jamais. Enfin, si, mais ils s'en foutaient de ton état de santé. Ton frère est mort en mémé temps. Un policier t'as trouvé, puisque tes parents avaient contacté la police pour la mort de ton frère... Tu lui dois beaucoup. Ensuite, tu as du prendre tes médicaments tout seul. Tout faire tout seul. Être cardiaque n'est pas facile. Mais bon, tu ne compte même plus tes problèmes de santé, maintenant...

Il doit te regarder. Parce que... Il n'y a pas vraiment de raison. Tu serres les poings en gronde doucement. Maintenant que tu y pense, il parait pas mauvais... Tes dents te font mal. Il faut bien les faire sur quelque chose. D'habitude tu prends du bois, du fer... Mais la chair humaine, c'est le top du top. Tu grognes un peu plus fort et t'avance vers lui. Pourquoi il t'énerve ? Si tu en avais la moindre idée...
Awh, tu es fatigué, ça doit être ça ~


# Gomen, short, late.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Ven 13 Déc - 22:27

Pourquoi Est-ce qu'il voulait que tu ouvres les yeux? Ça n'avait aucun sens. Et puis, il te parles mal. Pourquoi il te parles comme si tu le connaissait? Bonjour, ça existe bien, je crois. Peut-être que dans son dictionnaire y'a pas de bonjour. Y'a juste "ouvre les yeux". C'étais surement une petite phrase qu'il avait pensé à voix haute. Et lui, il a des z'yeux bizarres. L'a un œil orange-rougé (it's Frances?), déjà. C'est pas normal. Et l'autre il est noir sans pupille. Enfin, j'veux dire... Ouais nan, c'est pas normal du tout. Peut-être que c'est un hunter qu'à eu un accident, peut-être que c'est un daemon avec une espèce qui fait qu'il a les yeux comme ça. Il peut y avoir tellement de raisons...

C'est ça, le désinconvéniant d'ici, tout le monde demande "T'est quoi", mais l'Walter il ne trouves pas ça poli. C'est plutôt... Pas poli, quoi. Du coup, il ne sait jamais qui est quoi, qui il doit craindre pour quelles raisons, ce genre de choses. Par exemple, il saura mieux s'y prendre avec un hunter qu'avec un daemon, car pour lui les armes c'est moins puissant que l'instinct sauvage.

Bawi, vous préférez vous battre contre un taré avec un couteau ou un taré de vampire/loup ou autres bestioles? C'est pas un choix, certes, mais il y a une grande différence de technique. Bon, après, les hunters, c'est pas dur à comprendre: vu que c'est soit par vengeance soit par famille qu'on est dans le métier, on sait qu'ils sont guidés par leurs sentiments.

Mah les démons, eux, c'est soit par naissance, par accident ou par "voulu". Mais c'est rare, le "voulu", et les démons, ont peut en trouver de toutes sortes, et souvent ils sont dangereux. J'dis pas que les hunters sont faibles, attention, ils peuvent être beaucoup plus fort qu'un démon, croyez-moi. Mais on va dire que pour un mini-basilic-qui-fait-très-très-très-très-mal-aux-gens-d'un-regard c'est plus simple de battre un hunter plutôt qu'un démon qui va super vite.  

Quelque part, les hunters, c'est des humains avec des armes, hein, c'est pas comme des démons. Mais la différence, c'est qu'eux, ils sont entrainés, entrainés et doués, c'est pas des combattants mal adroits comme parfois les démons, j'connais pas un hunter qui soit idiot, pas un, même si il y en a surement deux-trois par ci par là. toujours il y aura des exceptions, toujours il y aura des gens pas comme les autres comme par hasard, des gens bizarres ou des gens anormaux. Des gens trop gentils par exemple; comme un certain blond. Ou simplement des gens pas seuls dans leur têtes.

Mais que voulez-vous, ici, on devient fou sans même sans s'en rendre compte. Ou parfois, il y a des gens de naissance comme ça. MAis faut pas se moquer, ça peut arriver à tout le monde. Bwef, Walter, il regardait le gamon, enfin "regardait", vous me comprenez. Pourquoi Est-ce qu'il ouvrirait les yeux? Pour faire plaisir à ce gamin qu'il conaissait même pas, quitte à lui faire très mal. Mais il en avait asser. Il en avait asser de devoir toujours fermer les yeux, de se faire passer pour un aveugle innoncent qui n'avait pas sa place ici. Bon sang, pourquoi Est-ce qu'il avait choisit ce boulot?

C'était d'un pas possible... Mais au moins ici on ne lui poserait, mis à part les élèves, peu de question comparé au monde normal. Asser de devoir toujours faire ça. Pourquoi? Vous savez combien de temps ça fait qu'il a pas pu regarder un gens dans les z'yeux? Bien trop longtemps. Et là, il fait la chose la plus idiote du monde. Quoi, ne devinez-vous point? Il ouvre ses yeux. Ses yeux blancs. Vides. On confond le fond de ceux-ci avec sa pupille. Cela fait un peu peur.

Mais pour lui, c'est presque naturel. Il ouvre les yeux, sans s'en rendre vraiment compte. Il en avait juste envie, pas pour obéir à l'ordre de "Shiki". Juste parce qu'il avait été quelque part vivement encouragé à le faire.

Pourquoi cette stupide action me direz-vous? Parce que. Parce que c'est vraiment lourd de devoir supporter un pouvoir comme ça. Parce que c'est vraiment chiant de devoir se priver de la beauté du monde les trois quart du temps, alors qu'en fait on dispose très bien de ses yeux. C'est comme avoir faim, avoir de la nourriture juste à coté mais ne pas pouvoir l'attraper. C'est comme pouvoir réaliser son rêve, là, et qu'on avait un obstacle, un seul. C'est frustrant. Et oui, c'est très égoïste de faire comme il fait, c'est à dire de se croire capable d'ouvrir les yeux malgré la douleur que le gamin pourrait ressentir.

Il n'était pas spécialement menaçant ou persuasif pour Walter, mais, on va dire qu'il a fait comprendrai à Walter combien c'était énervant de ne jamais pouvoir regarder les yeux de qunlequn. On peut le voir, mais de peur de croiser son regard, on est obligé de fermer les yeux. Foutue espèce de démon qu'était notre pion. Oui, pourquoi Est-ce qu'il était née comme ça? Bah, il avait bien raison, celui qui disait qu'on ne choisissait pas ou on nait. Il aurait bien préféré naitre dans une famille normale et être un gamin normal, parce que c'était loin d'être drôle. Mais il ne regarde pas Shiki dans les yeux.

Il ne fait que les ouvrir et regarder vaguement dans le vide. Il le voit s'approcher. Pourquoi Est-ce qu'il a l'air si menaçant? Oui, il avait l'air énervé. Mais ça, il ne pouvait le dire avec certitude. Alors il valait mieux qu'il se taise tout simplement, qu'il fasse comme si il n'avait rien vu, parce qu'il risquait de dire une connerie. Bon, c'est qu'un gamin, c'est moins grave qu'avec un adulte. Walter recula très lentement et se laissa tomber sur une chaise. Et il ne fit que fixer avec lassitude le sol. Ce sol, il l'avait vu tant de fois... Il était froid, dur.

Court et naze~
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Jeu 26 Déc - 12:17

Shiki Oniyama ~



Certaines personnes ne respectent pas les différences des autres. Elles se moquent, détruisent petit à petit la vie de l'autre, crachant leurs fiels à la gueule froidement, sans compassion. Mais ça dépend aussi de la réaction de l'autre. Cette personne différente, qui se fait écarter, elle peut réagir en s'en foutant. Même si, dans tous les cas, ça blesse et détruit petit à petit à l'intérieur. Ou alors craqueur, pleurer, hurler, et ça en conduit à l'auto-mutilation et la mort. Le pire, c'est quand personne n'aide cette personne différente. Qu'elle est seule. Là... Là, on peut se permettre de se tuer. Parce que la solitude est déjà chose dure à supporter. Très dure.
Mais, parfois, dans certains cas, quelqu'un survit. Une personne dite différente ; alors que nous le sommes tous, elle est juste plus différente que les autres ; survie. Reste sur cette terre. Et, la plupart du temps, le traumatisme reste. Avoir du mal à communiquer, se sentir offenser des regards des autres, et être... Dangereux.

Shiki a toujours été traité comme un être différent. Déjà, quand il était gosse, avant la mort de son frère, il était regardé comme un enfant répugnant, une sorte de chien, vous voyez. Seule sa mère et son père ; un tout petit peu, son père ; étaient gentils avec lui. Son frère, un peu...
D'ailleurs, c'est son con de frère qui lui a dit qu'il avait été adopté. Quel abruti. Ça aurait évité de nombreux dommages collatéraux, de ne rien dire. En fait, ça aurait évité que tout parte en couille. Shiki aurait pu tout simplement être soigné et assommé de médocs', suivre ses études avancées et devenir médecin. Sans devenir le monstre qu'il est. Sans... Tout ça.

Un jour, comme tant d'autres, vous savez, des jours simples, sans rien, qui tournent vite au drame. Un jour, du sang, une crise d'asthme. Personne. Il avait peur, c'est la peur qui guide tout ça. La peur est dangereuse.
Tu perds tous tes moyens, quand tu as peur, mhh ?
Là, tu as peur. De lui. Il paraît si las, si... Calme. Les gens ont peur de toi, d'habitude. Tu t'es habitué à être dérangeant pour les autres. Mais... Il ne te regarde même pas ! Et ses yeux... Ils sont beaux, ses yeux. Tu veux voir encore. Mais il regarde ailleurs. Puis même, son odeur te déconcerte. Merde, qu'est ce qui te prends, petit Shiki ? Tu ressembles à un lapin devant les phares d'une voiture, sur l'autoroute. Tu le regarde de la même sorte, d'ailleurs, que le petit mammifère regarderait les phrases de la voiture.

Il est... Blanc. Oui, ses yeux sont blancs. Tu te penche, te tord, tout faire pour le regarder dans les yeux, et te mettre à sa hauteur. Tu as envie de le regarder dans les yeux, c'est tout. Mr. Pouic te parle, mais tu fais comme si tu n'entendais pas. Mr .Pouic et toi vous êtes disputés, il y a quelques temps. Même si tu continues de le voir comme une sorte de meilleur ami, tu n'as pas envie de lui répondre, là. Il est méchant, mr. Pouic. Méchant avec les autres, mais pas avec toi. C'est pour ça que tu l'aime bien. A peu près. Il a toujours été là quand personne ne l'était, pour toi.

Personne n'a jamais été là pour toi, jusqu'à il y a peu de temps, de toute manière. Tu grognes, et lui choppe brusquement la tignasse. Tu veux qu'il te regarde, dans les yeux, pour de vrai. Donc tu le force à lever la tête vers toi. Chez les loups, les combats de regards sont des preuves de dominations. Et étant garou, et à moitié dirigé par l'instinct de la bestiole qui se masquait derrière tes traits, tu devais le défier. Voir lequel d'entre vous deux gagnerait le match, en quelque sorte imposer ta dominance. Quel abruti, Shiki, parfois.

Bon aussi, jamais tu n'aurais pu savoir que Monsieur Walter était comme superman et qu'il avait des yeux lasers. Sans les lasers, je l'accorde... Vous avez comprit. Tu le renifle, attends qu'il te regarde, et gronde même d'une voix rauque, gutturale, un ordre ; non, tu l'aboie, plutôt.

« Regarde moi ! »


Tu n'aurais pas du être de si mauvais pwal. Aller dormir dans un coin de la colle, pendant une heure ou deux, ça aurait suffit, non ?.

# Shoort, caca, gomen. Ton Rp est trop bieen, arrêeete

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Ven 27 Déc - 14:46

Shiki, tu saurais pas dire si il est mauvais ou gentil. Enfin, j'imagines qu'il est pas en colle pour rien. Mais il a juste l'air d'être un gamin qui avait fait une connerie dans un cours. Je veux dire, il était quand même ici pour avoir mordu un élève. C'est pas commun. Il avait un sérieux problème mental, là, l'Shiki. Peut-être. Faut voir. C'est surement pas de sa faute, le pauvre. Le pauvre, c'est à dire que c'est sans nul douter un démon. D'ailleurs, il y a trop de démons. On voit pas souvent des hunters en colle parce qu'ils ont mordu qunlequn. Tentative de meurtres, ça t'est peut-être déjà arrivé d'en entendre parler, mais pas plus.

Oh, c'est normal. En fait, ça ne t'effraie même plus tout ce qui se passe ici. Tu pourrais voir un démon vert avec quatre yeux que ça ne te surprendrais même pas. Malheureusement, c'est ta condition, ça, mon grand. Tu va vivre avec ça. Mais quelque part, ça te préserve pour ton avenir. Au moins tu n'aura pas de difficultés à admettre que tout peut arriver. Et au moins, si un jour tu tombe sur la fée clochette, tu pourra lui dire que tu l'attendais, celle-là. Nan, je crois pas qu'elle existe en fait. Et toi, t'en pense quoi? Ouai, ok, d'accord, c'est pas vraiment le sujet. J'paris que t'aime bien les films Disney. Hihi.

Pardon, je me tait. Le fait qu'il insiste sur tes yeux, c'est lourd. On dirait un masochiste. Bon, okay, il ne sait pas que tes yeux font mal. Mais je veux dire, tu dis pas à un aveugle "Regarde moi". Ah, plus ironique de sa part. Ouai, ça veut rien dire, et alors? Bref.

Le Shiki, il voulais voir tes yeux au départ. Il a ouvert les yeux. Tadaaaam, baka, c'est juste des yeux blancs. Rien de bien extraordinaire, Shiki. Mais bon, reste le fait qu'il voulait que Walter le regarde. Rien de bien grave, juste un duel d'yeux. Mais Shiki était ignorant. Trop ignorant. Il aurait du savoir que Walter c'était pas juste une blonde capable de rester des heures sans bouger, il avait aussi des yeux bizarres.

Il avait prit les cheveux de Walter. Il était sérieux. C'était juste un gamin capricieux en fin de compte. Mais ce même gamin, allait se faire mal. Et ce sera de ta faute. Parce que t'est un démon. Et que tu mérites bien ce qui t'arrive. T'est né avec cette malédiction. Et alors?

Alors il te faut faire du mal. Tu est fait pour ça. Sauf que toi, t'est comme le vampire dans Twilith. T'est gentil mais tu devrait être méchant. Parce que tu est logiquement né pour être méchant; c'est pas de ta faute, on choisit pas sa famille, c'est comme ça, tu n'a pas choisit d'être né Engelaugen, mais c'est de ta faute si t'est un pion ici. Alors, indirectement par une suite d'évènements très énigmatiques, c'est ici, à ce moment là que tu te retrouve face à un gars qui veux voir tes yeux de la mort qui tue.

Ton visage est juste en face du sien. Ce n'est pas de ta faute si tes yeux croisent les siens. Tes yeux blancs. En fait, ça fait longtemps que t'aurais du te les arracher ces salauds d'yeux. Ces faux frères qui te permettaient de ouvrir, oui, mais à quel prix? Tu le sens. Le démon qui t'habite. Il te dégoute tellement que pour toi c'est une autre personne. Tu préfère dire qu'un démon te possède, ou que tes yeux sont des entités maléfiques à par entière au lieu de regarder la vérité en face, et que le démon c'est toi.

Cette "chose" qui t'habite, se glisse hors de ton corps. Tu le sens baver, avoir envie de dévorer les neurones du gamin. Tout ça se fait en une fraction de seconde, et après, c'est finit. Il sort, et il déclenche son maléfice, cette malédiction qu'il t'avait légué. Oui, tu sais déjà que Shiki va souffrir. Mais il y avait quelque chose que tu n'avait pas prévu. La raison du plus fort est toujours la meilleure. Tu ne savait pas encore que le plus fort des deux, là, c'était pas toi.

Pas toi, non, mais Shiki. Tu ne peux pas tuer avec tes yeux. Et tu n'aime pas tuer. Tu n'aime même pas faire du mal. Pourtant, c'est ce que t'est en train de faire. Il l'avait bien chercher, Shiki. Mais tu ne pouvais pas penser à ça. Non, ça serait comme te trahir toi même. Tout est de ta faute. Tu devrais arrêter d'être ici. Pour le nombre de victimes de tes yeux, ça risque d'augmenter. Oui, et le dirlo il te faisait confiance. Quelle tristesse... Quelle... Idiotie de croire que ça passerait.

Tu trembles. Oui, comme un petit qui verrait le croquemitaine. Si seulement il était venu, le croquemitaine, te bouffer les yeux, ça serait jamais arrivé. Mais il faut assumer. Assumer que Shiki souffre. De ta faute. Qu'il ne t'avait rien fait au final. Tu n'aurais jamais du ouvrir les yeux. Jamais. Tu n'aurais même pas du te laisser faire. Regarder son visage. Mais c'est trop tard. Bien trop tard.
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Sam 25 Jan - 19:03


~ Shiki Oniyama.
Feat. Walter




Ouais, y'en a qui naissent pour être des enfoirés. Mais pas tous le monde. Et le destin n'est as tracé. C'pas parce que les humains mangent des lapins tout mignons et innocents qu'ils sont des enfoirés ; pourquoi les garous, par exemple, ne peuvent manger des humains tout... Ni mignons ni innocents ? C'est pourtant comme les lapins ; ça prolifère vite, et y'en a plein. Alors, hein ? Ooh, je sais ! C'est parce que les humains, c'est différent. Mais j'veux bien qu'on punisse le cannibalisme, hors, là, ça n'aurait pas été du cannibalisme. Shiki quête l'humanité, mais n'est pas humain.
Bref, pour dire, on naît pas dans une catégorie. C'pas parce que ta nature fait que tu manges des enfants au déjeuner que t'es mauvais. C'est ta nature. Et la nature, ça se change pas.

Bon, y'a des exceptions. Shiki n'était pas un garou dès la naissance. Il a été transformé, muté, pour devenir une sale bestiole, une sorte de monstre. Un magnifique monstre, mais instable, dangereux, dominant. Et prédateur. Enfermé deux loups dominants dans la même pièce si vous tenez à être responsable d'un carnage. Je prends l'exemple des loups, mais chez deux espèces puissantes, deux prédateurs qui s'équivalent, c'est la même chose. Le loup et le basilic. Par exemple.

Il faut être fou pour provoquer un fous. Hein, Shiki ? Tu as envie de le manger. Tout cru. Ta tête t'as brusquement fait mal. Flash. Ayayaie. Tu t'es retrouvé  la tête entre les mains, plié en deux. Ça bourdonne, ça fait pire que quand tu te transforme.  Et la transformation, c'est loin d'être agréable. Tu saignes même du nez, un peu. Tu sens l'odeur de ton propre sang saturé tes sinus. C'est désagréable. Tu as horreur de cette odeur. Ça aiguise l’appétit du loup. Ton loup a toujours faim. Et quand il a trop faim... Il gagne.

Quand les effets se furent légèrement calmé ; tu redresses la tête. Lentement, pour ne pas trop faire mal. Un grand sourire se dessine sur tes lèvres. Tu sais que tu fais peur, Shiki ? Ton sourire découvrant tes crocs ; crocs blancs, immaculés, crocs de loup, très à l'étroit dans ta mâchoire humaine. Mâchoire qui elle même commence à craquer de manière glauque. La transformation est longue et douloureuse. Très douloureuse. Tous ces os qui craquent, se fendent, se reforment, la peau qui se déchire, laissant place aux poils du loup. Le prolongement de la colonne vertébrale, le grossissement de chaque muscle... C'est éprouvant. Autant à subir qu'à regarder.

T
u le fixe, mais pas dans les yeux. Ton loup a prit le dessus, et il est tout sauf suicidaire. L'instinct de survie animal... La chose qui t'as empêché de te suicider, la seule. Personne ne te retenais, au début. Et encore maintenant... Supporter la souillure qu'on t'as imposé, la saleté collant ton être, le sang te tâchant éternellement, invisible pour les autres mais toujours là pour toi, pour te rappeler tes crimes. C'est trop dur pour un humain. Ta part « humaine » souhaite tellement en finir. Maintenant, ça va mieux. Le loup réussit à influencer pas mal... Mais avant, tu tentais de vaincre le loup.

Mais là tu le laisse faire. Ton loup est plus en colère que tu ne l'est. Parce que cet homme t'as fais mal. Et que le fait que tu ai baissé les yeux  est un affront pour un loup. Un signe de soumission. Tu ne peux pas te soumettre, ça le rends fou, ton loup. Il fait froid. Tu sens ta peau commencer à se craqueler. C'est douloureux. Ne pas rester immobile, tu pourrais te prendre un coup. Et tu es vulnérable durant la transformation. Tu grognes, recule un peu, courbé, le dos hérissé. Il t'as fait mal. Mal. Te faire mal est interdit.

« Enfoirééé... »


Voix rauque, un grognement peu réalisable pour un larynx humain suivant ta phrase. Ta colère te fais perdre pieds. Dans cinq minutes, voir moins, tu seras sous forme quasi-lupine, et pourra arracher ses muscles, avaler la moelle de ses os, gober ses yeux comme des œufs durs ; quoi que les œufs durs sont plus goûteux que ça. Ton loup aime tout ça. Mais toi ça te répugne.
# Short, late, gomen.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Lun 10 Fév - 12:37

Voilà la bourde. Tu as fait une sale erreur. Tu pourras un jour t'en rendre compte? Tu n'en a malheureusement pas le temps. Tu sens quelque chose que tu n'avais jamais ressentit aussi fort. La peur. La peur qui te ronge peu à peu. Tu paniques, mais il fallait bien que ça arrive. Tu n'est pas devin, mais on savait tous que ça allait finir d'une manière semblable. Quoique dans ta tête tu te dis que c'est loin d'être finit. Inutile de se moquer de toi dans cet épilogue, car ce serait une bien triste fin que de finir engloutit sous les rires des ténèbres. Les ténèbres.

La lumière. Trop compliqué cet espèce de combat que le bien et le mal se mène dans ce lieu, alors qu'on devrait tous être capable de savoir que l'un sans l'autre ne peux pas exister. Pourtant ils se battent pour dominer; et l'on place souvent ces abrutis d'hunter dans le camps des gentils et les méchants daemons avec l'ombre. Mais l'ombre n'est que la part de défaut qui se cache au fond de nous. Et Shiki en avait un grand défaut. Le fait d'être né peut-être parfois le pire des crimes. Tu avais lu ça dans un manga un jour ou l'autre.

Tu t'étais dit que c'était stupide. Quelle ironie. Si Shiki n'était pas née cette journée aurait pu être agréable. Et bien en te levant tu aurait pu regarder une dernière fois sereinement le ciel au lieu de t'énerver. Tard. Trop tard pour tout, Walter. Maintenant tu ne connait pas le futur. Tu t'étais dit que demain, nul doute que le soleil sera là. Sauf qu'en ces instants, tu te demande bien si le soleil il va t'éclairer demain. Qu'est ce qu'on en sait? L'avenir ici se joue sur un lancer de dé. Maintenant, c'est terminé. Cela ne sert plus à rien de regretter, car quoi que l'on dise, ce sera toujours pareil. Tu ne peux pas changer le présent, c'est comme ça que marche ce putain de monde.

Shiki se transforme en loup. En loup. Un daemon loup-garou qui se transforme en loup. Pourquoi ça t'étonne? La peur fait le bordel dans ton cerveau. C'est quoi ça, un loup-garou? Bah c'est quelque chose qui va te bouffer. T'a déjà ouvert un livre de loup-garou? Ou un film? Bah oui. Mais tu n'arrives plus à faire le rapport maintenant. Tu n'arrives plus à te dire qu'il faut te bouger. Parce que ton intelligence a décidé de te lâcher. Maintenant. Super coopératif toi-même. Bravo. Enfin rien ne sert de te lamenter. Il saigne du nez en devenant un monstre. Un monstre. Terme qui n'a pas de sens en réalité. Tout espoir te semblait dérisoire en cet instant. Le sang de Shiki te dégoûtait, toi en tout ton être.

Pas Shiki en particulier, mais l'odeur du sang, la vue et même sa simple couleur t'a toujours répugné. Et pourtant... M'enfin que veux-tu, c'est comme ça. Et rien ne pourra y changer. Il redresse la tête. Mais il ne te regardes pas dans les yeux. Pourquoi? Parce qu'il a enfin compris. Mais même Walter ne peux pas le regarder dans les yeux lui-même parce que si il ne le regarde pas ça ne changera rien malheureusement pour vous deux. Oui, vous deux. Parce que si tu le blessait suffisamment, il stopperait peut-être sa transformation, et peut-être que tu l’emmènerait à l'infirmerie et tout reprendrait son cours normal.

Mais le loupiot ne semblait pas du tout intéresse par cette idée à ce qui te semblait et à ton grand malheur d'ailleurs. Il sourit. Mauvais signe. Tu ignore si il est conscient, pleinement conscient de ce qu'il fait bien qu'un grand non irait comme réponse. Quoiqu'il peut tout à fait savoir ce qu'il fait sans pour autant se contrôler, et ça, c'est le pire, d'être spectateur et de ses savoir responsable mais de ne pas pouvoir y mettre un terme, tu sais bien ce que ça fait.

Entendre le bruit des os qui se craquent pour faciliter la transformation t'achève. Là tu ne peux plus du tout retenir ton envie de t'enfuir au plus vite. Enfin, tu aurait pu si la peur ne s'accrochait pas sauvagement à toi telle des chaînes impitoyables. Shiki doit atrocement souffrir. Mais que dois-tu ressentir?

De la pitié pour ce pauvre petit être maltraité par sa propre nature? Ou bien te plaire de sa souffrance au vu de l'agressivité qu'il t'adresse? Tu ne sais pas vraiment comment y réagir. Après tout si tu peux le plaindre, tu peux aussi en avoir peur. On te comprend. Mais je ne vais pas décrire des heures et des heures ce que tu ressent. De la peur. De l'envie de meurtre, aussi, pour une fois, tu a bien envie de le tuer. Mais aucune pensée agréable ne te sied pour le moment. Tu n'as pas vraiment envie de penser à quoi que ce soit de joyeux. Parce qu'à ce que tu sache, on n'est pas en train de chevaucher des lamacornes.

Délire d'ado, mwa j'dis. Bref. L'humour n'est pas vraiment la meilleur chose à quoi accorder de l'attention à ta place. Enfin, moi, c'que j'en dis... Il grogne un "Enfoiré" qui te file la chair de poule. Avec une voix assez étrange suivit d'un autre grognement encore plus étrange. Si on devait mettre des étranges partout on pourrait écrire un roman. Tu le regarde dans les yeux, suppliant dans ta tête qu'il finisse par te regarder. Tu recules toi-même, mais le mur froid et dur se referme sur toi tel une cage de fer t'empêchant de t'enfuir. Tu ignore ou est vraiment la porte mais tu préfère le regarder dans un espoir qu'il accomplisse un petit geste suicidaire en ta faveur. Mais rien ne vient; tu ouvres la bouche et réussit à sortir quelques mots d'une voix encore plus hésitante, tremblante que ta façon de parler avec les inconnus:

"Ne m'approches pas!"
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Ven 14 Mar - 13:39

Shiki Oniyama
Feat' Walter


L
a folie, ça ne s’acquiert pas de manière innée. Elle grandit, pousse au plus profond de notre être. La folie s’entretient, se forme, doucement, prend de l'ampleur. Et elle noie la lucidité pour enfermer un être dans ses eaux ravageuses. La folie est un fléau qui décime des gens, sans arrêt. Un fléau puissant, meurtrier. Toi, tu es une bombe à retardement. La folie s'est mutée, a prit place en tout sein, mais ne se dévoile pas tout à fait en permanence. Comme si elle prenait des forces, se nourrissait de toi, et pétait, comme une bombe, à un moment, déversant ses flots d'ignominies sur les pauvres victimes qui ont attisé cette rage. Ta folie et ta rage te consomment mais elles restent tapis en ton être. Pour exploser, et reprendre des forces, pour exploser avec plus d'impact à nouveau. Un cercle infini qui va se répéter jusqu'à ta mort. Une mort proche, c'est accordé.
Un loup garou ne vit pas longtemps en général, la transformation étant assez éreintante. Mais un être fou et génétiquement bidouillé, comme toi, encore moins longtemps. Si on ne te tire pas une balle dans les années à venir, tu devrais tenir... Aller, dix ans ?


C
'est déjà pas mal. Vivre. Vivre, c'est bien joli. Mais le bonheur fait la vie. Donc tu n'as pas de vie. Tu es seul. Sans personnes à qui tu tiens. Pourtant, tu es adorable. Mais pour ça faudrait essayer de te connaître un peu...
Bon, ok, dire que t'es adorable alors que tu fais trois fois la taille d'un homme et que t'es un gros loup enragé qui va bouffer l'abruti de pion qui a osé te faire mal, c'est pas très crédible. Mais tu es quelqu'un de très fragile psychologiquement... Et, malgré tout, physiquement aussi.


T
a gueule ouverte laisse voir tes crocs énormes et tranchants, tandis que ta bave dégouline sur le sol. Tes yeux fous tournent dans tous les sens sans se poser dix secondes au même endroit. Bien sûr, tes yeux ne croisent pas les siens. Pas une seule fois pendant que tu analyse le décore, le lieu. Ton loup a prit le dessus, le petit Shiki s'est recroquevillé au fond de son esprit, et attend de pouvoir sortir, de prendre les rennes quand le loup aura finit ; Il sait que lutter est trop dur et douloureux, alors il laisse cette bête faire. Cette bête qui le dégoûte tant. Son... Lui.


T
u t'ébroues, t'étire, et remarque enfin l'homme. Un loup n'a pas une très bonne mémoire. Enfin, si, mais pas un Shiki. Tu t’aplatis au sol et pousse un grondement qui monte du plus profond de ta gorge. Manger. Tuer. Oui, tuer. Danger. Ton cerveau prends note de tout ça, ton cerveau de prédateur, de chasseur. Éliminer la menace avant que la menace ne nous élimine. La loi du plus puissant, du plus rapide, du plus meurtrier.


T
u fais un pas. Puis un deuxième. Ne m'approche pas, ne m'approche pas... Tu as l'esprit contradictoire, ou alors tu ne l'a juste pas entendue. On ne peut pas trop savoir, ce qui se passe dans ta tête, parfois. C'est dangereux de s'attarder sur les bords de l’abîme de la folie. Et puis, c'est inutile de chercher à comprendre l'incompréhensible. La démence ne s'explique pas. Tu gonfles ton pelage, et l'observe. Dans les yeux. Cruelle erreur, je suppose. Tu as l'impression que ta tête brûle brusquement. Comme un flottement, et tu te retrouve coucher sur le sol, tremblant. Pauvre petit Walter, il ne faut pas mettre à terre un loup... Tant que le cœur n'est pas retiré, le loup mord.



# Short, gomeeeeen



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Mar 29 Avr - 16:21





C'pas bien d'omnomnomer des gens
Les p'tits soldats d'la mort qui tue
avec - quelqu'un de génial - Shiki



Ses yeux. Ses yeux ou se lisait une rage pas possible. On aurait dit qu'ils étaient vivants. Que chacun avaient leur conscience. Des yeux qui vivent... Non mais, quand on est sur le point de crever, c'est sur que quand on a tout nos sens en alerte, on doit pas penser à ce genre de conneries. Mais Walter penses quand même. Le loup bavouille. Ça l'a toujours dégouter la bave. Soit tu bave dans une façon comique, soit inquiétante. Et là c'est plus inquiétant. En fait, ça montre bien que l'aut' il a la rage. Et en bon loup dominant, ses yeux cherchent les tiens. Et quand, Walter, ils se placent dans les tiens, tu fais mal. Ça fait si mal. Pour une fois ça te fait mal à toi aussi, tes yeux. Peut-être parce qu'ici, ça pue la mort. Le loup s'écrase sur le sol. Il doit être si dur, si froid, il doit l’accueillir de ses bras faibles, et il doit se sentir mal. Il a mal. Le loup à mal. Mais il risque au contraire d'être que plus frustré, et Walter plus en danger. Et alors? Qu'est ce que ça va faire? Tu vas crever. Tu te lève en t'adossant au mur. Mais même lui ne veut pas de toi. Il est glissant et tu glisse jusqu'au ras du sol. Tu est tremblant. Et toi aussi tu ressent ça. La peur; pas celle qui vous fait dire "Ah!", nan, pas celle-là, je parles bel et bien de celle qui vous prends aux tripes, qui vous arrache toute envie de vivre, celle qui vous empêche de bouger, qui vous vole violemment votre confiance, et qui ne vous la rend jamais. La peur qui vous démonte. Cette peur là s'infiltre dans l'air, comme un microbe, tu la sens circuler dans tes poumons, tu as mal au ventre, et tu te sens très mal.

Tu as envie de vomir. Mais tu as peur de bouger, et comme tu n'as pas vraiment envie de te dégobiller dessus... La douleur te scie l'estomac. Tu ne peux plus rien faire. Tu est là. Tu est là. Tu est... Là. Tu vas souffrir. Tu le sais. Et ça, c'est bien le pire. Plus d'espoir. Tu ne t'en sortira pas cette fois. Mon pov' Walter, c'est la fin. Tu repenses au passé. Non, tu ne trouves rien qui te dis que tu as mérité ça. Certaines personnes meurent en souffrant, mais sont à même de se dire qu'elles l'ont mérité. Non, pas toi. Toi, tu n'a pas mérité de finir comme ça, pas aussi jeune, pas ici, pas maintenant. Tu as tant de choses à faire... Tu n'a jamais eu de petite-amie par exemple. 'Fin bien une ou deux pimbêches au lycée, mais sans plus. Qui veut se foutre avec un "aveugle", hein? Certainement pas une fille cool. C'est idiot, mais c'est tout con. Tu aurais aimé avoir une vraie relation, un jour. Tu t'étais toujours dit: un jour. Mais tu n'a pas le temps. Tu aurais adoré avoir un 'tit chat. Mais maintenant, c'est finit. Tu n'a jamais eu de rêves, et tu n'en aura jamais. Parce que tu sais comme moi que c'est la fin. Tu n'aurais jamais su, Walter, je dis bien jamais su que ça finirait un jour comme ça. De toute façon, c'est comme ça. Si tu pouvait choper la mort par les cheveux, lui écraser la tête par terre et lui dire "Va crever", bien qu'en soit la mort n'est techniquement pas vivante et ne peut donc pas mourir, tu le ferai, comme tout le monde, mais il ne suffit pas de vouloir pour que ça soit vrai. Malheureusement. Plus le temps passe, et moins tu as envie de finir. Trop tard.

Le loup. Le loup est là. Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas, mais puisqu'il y est, il va nous manger. En fait, ça doit pas être ça la vrai version. Mais peut importe, parce que celle-là colle mieux avec le contexte. Toi, c'que t'en pense, c'est que c'est là fin, parce qu'un putain de gamin à péter un câble parce que môsieur voulait looker tes n'yeux. Alors là, tu te demande ce qui l'a conduit à faire ça. Un peu comment en est-on arrivé là? Peut-importe tu vas mourir. Et là, tu te dis que ta mort sera pas du tout triste. Que personne ne viendra à ton enterrement, enfin si il y en a un, que personne ne te pleura et qu'on s'en fout. Tout le monde se fout de toi. C'est si triste... Tu as envie de chialer, mais d'un autre coté, hors de question de finir comme ça, ça suffit un peu d'être ridicule. Tu aurai pet-être pu faire de tas de choses, sans doute, mais écoutes, c'est tant pis. Et moi, cette petite voix dans ta tête, aujourd'hui, te dis une nouvelle fois que c'est la fin. Et toi, ta fin, c'est comme la dernière phrase d'un livre. On met un point, on ferme le livre et on en parle plus. Pauvre de toi. Tu espère au moins que le p'tit se souviendra de son crime si il t'achève. Histoire qu'il regrette tout; tu est prêt, même si tu espère t'en sortir toujours. Tu espère que là, un pion va ouvrir la porte. Même si, au fond de toi, tu sais que personne ne viendra; parce qu'aujourd'hui c'est l'indescriptible fin, la regrettable conclusion d'une histoire que personne ne liera jamais.





(c) MEI SUR APPLE SPRING

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki] Lun 5 Mai - 22:23




« This is my last resort. »





Shiki


Feat' Walter.

[ VIOLENCE. Public sensible, passer chemin. ]


A force d'accumuler. D'ajouter petit à petit la rage, l'enfouir au fond de soi. A force, les dignes cèdent. Un tsunami de rage, de colère maîtrisée jusqu'ici qui pète, souvent pour un rien.
C'est ça. Toute la rage que tu as emmagasiné vient de se libérer. Fou. Fou revient en tête des mots clés te décrivant, mais tu n'es pas seulement fou. Tu es seul, détraqué, perdu. Si on t'aidait, si on prenait garde à toi, si on ne te traitait pas comme un monstre, tu saurais maîtriser ça. Il serait sûrement vivant en sortant de cette salle, le pion. Mais ce n'est pas le cas.

Le grondement qui te sors de la gorge est emplit de hargne. Plus tu le regarde, moins tu vois en lui un homme. Proie. Nourriture. Ton cerveau disjoncte. Ta vision humaine disparaît complètement. Ton loup prend les rennes, comme à chaque fois qu'il y a un danger pour vous deux, et que tu es trop faible pour t'en charger. Le loup te sauve. Mais toi, tu es chargé de culpabiliser par la suite. Tu ne veux pas le blesser, tu trouves ça injuste, qu'il subisse la rage qui vient de déborder, et pour un rien.
Malgré tous tes remords et tes états d'âme, tu n'as pas voix au chapitre.
La bête se jette sur l'homme. Les griffes du loup s'enfoncent dans l'estomac du pion, tandis que le sang commence à gicler. Tu en reçois sur la truffe, le loup n'en est que plus excité, toi, plus dégoûté.

Tu avances ta tête imposante, pour mordre, tes dents produisant un claquement glauque tandis qu'elles entrent en contact avec les os de son visage. Tu serres la mâchoire, sentant le crâne se fendre comme une coquille d’œuf.  Tu feras  des cauchemars longtemps, te rappelant de ce bruit, cette sensation.
La sensation de prendre une vie injustement, encore. Ce n'est même pas la première fois. Tu es un monstre.
Le loup enrage, soulève le corps par sa prise sur la tête pour secouer dans tous les sens sa proie, comme une poupée de chiffon. Puis lâcher le tas de chairs déchiquetées et de sang. Une sorte de satisfaction malsaine te prends, tandis que tu recules, cliquetant tes griffes sur le carrelage. Il ne bouge plus. Il ne respire plus, tu ne l'entends plus. Tu t'approche du corps sans vie, le renifle, donne un petit coup de patte dedans. Voyant que ton jouet est cassé, tu le délaisse.

Tu n'as plus rien à faire dans cette pièce.
Le Loup est satisfait de lui.




Finis o/



© Kibara



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki]

C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'pas bien de omnomnomer les gens, Shiki [Pv Shiki]
» Des gens bien Ordinaire qui chantent super bien et qui reprennent des chansons. (Cover)
» Chez les gens on ne voit que deux choses : ce qu’on veut y voir et ce qu’ils veulent bien nous montrer.
» Suis-je c'que les gens pensent que je suis ? Ou bien suis-je c'que je suis, quoi qu'les gens pensent : tu me suis ? | Nuage de Lierre
» Les gens du voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon Academy :: ARCHIVES ~ :: RPs terminés-