POUIC ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Dim 30 Mar - 21:44



Eiram Farrell
ft. Shiki


Je n'arrivais même pas à croire que j'étais actuellement ici, dans le placard à fourniture. Mais un bête accident m'avait forcé la main, il faut croire. Mon ourson rose, l'un des derniers souvenirs de ma vie passée, a perdu un membre. En fait, deux. Pendant la nuit, j'ai dû mâchouiller sa tête, parce qu'au petit matin, il n'y avait plus d'oreilles accrochées à son petit crâne tout doux. Et bien entendu, j'avais une aiguille pour les raccommoder, mais plus de fil.

Depuis ma rupture avec Joaquim, tout semble être un énorme défi. Et ce matin, sortir en pyjama en quête de fil, c'était tout une épreuve. Surtout avec une petite gueule de bois, c'est toujours agréable. Se saouler pour oublier, se bourrer de matières illicites pour planer, ne pas vivre cette douleur qui nous déchire le cœur en lambeaux. Notre couple n'a pas duré longtemps, mais je l'aimais, de tout mon cœur. Et j'avais espoir qu'un jour, il me ferait oublier Mark… Mais ce n'était qu'un rêve, et maintenant je vis une douleur hors pair qui combine l'horreur que Mark m'a fait vivre et le mal causé par cette séparation. Même si je m'effondre, je tente de garder en tête que cette fois-ci, je veux survivre, ne pas déconner comme avant. Réussir à vivre une vie heureuse, quoi. Arrêter de coucher avec chaque mec qui croise mon passage, idéalement arrêter la drogue et l'alcool aussi.. Je sais, ce sera dur, mais c'est nécessaire selon moi.

En petit pyjama bleu, je me promène dans les couloirs à la recherche du fameux placard, mon nounours dans les bras. Pourquoi l'avoir amené? Pour vérifier la couleur du fil, voyons~ J'aurais dû penser à apporter des pantoufles, il fait froid, nu pieds. Et une veste, aussi. J'aime bien dormir légèrement vêtue, mais dans l'académie, il fait un peu trop froid pour se promener ainsi. Au moins, je suis arrivée à destination plus rapidement que je ne l'aurais cru.
J'ouvris la porte du placard et entrai à l'intérieur. Autour de moi, pleins d'objets sont entassés. Des antiquités, pour la plupart. J'espérais pouvoir y trouver du fil, je ne désirais pas rebrousser chemin sans mon petit trésor qui me permettra de réparer cet objet qui m'est si cher. J'avançai dans la pièce et fouinai dans des boîtes, dans les étagères. Toujours aucune trace de fil. Je commençais à me décourager lorsque j'aperçus une petite machine à coudre poussiéreuse dans un coin éloigné. Aussitôt, je m'y précipitai. J'enlevai le fil de la machine en croisant les doigts pour que ce soit du rose. Bingo! Je comparai la couleur du fil et celui de mon ourson. Pile la même. Ouah, j'ai eu de la chance, sur ce coup! J'enroulai le fil autour de mon doigt et me relevai, mon doudou dans les bras.

J'allais me tourner vers la porte pour sortir lorsque j'entendis cette dernière grincer. Merde… Je tiens pas à ce qu'on me voie avec mon ourson, ça détruirait ma réputation… Je serrai l'animal de peluche contre moi en demeurant dos à la porte, et m'exprimai calmement.

"Y a quelqu'un?"

Je pourrais paranoïer aussi, ça ne m'étonnerait même pas. Mais il est fort possible que quelqu'un m'épie, aussi… J'espérais qu'au moins, je pourrais m'en tirer sans trop de dommage collatéral côté réputation.

© Ellana





▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Ven 4 Avr - 21:27


 
Shiki Oniyama.

# Feat' EIRAM
« Welcome in my Madness. »


,, La nuit. Le noir. Des ombres, partout. Elles l'entourent. Il a peur. Il sait que les monstres se tapissent derrière ces rideaux d'ombre. Ils l'observe, prêts à le tuer. Ils vont le manger. Rouler en boule, dans un coin de la pièce, Shiki observe les ombres, guette le mouvement. Il a peur. Son corps tremble, des petits tremblements irrépressibles. Mais il ne fait aucun bruit, retient même son souffle. Il doit être prêt à fuir si une créature l'attaque. Il imagine des choses qui bougent dans le noir, prend encore plus peur. Une peur lente, comme un poison, qui descend dans les veines. Une peur qui noie la lucidité, la cohérence, pour nous laisser à nos instincts primaires ; la fuite, la survie.
Brusquement, il voit. Il voit les ombres se jeter sur lui. Dans un cri muet, il sombre.''


Dans un cri, loin d'être muet, il se redresse. La sueur forme un V dans son dos, collant son Tshirt gris perle contre sa peau. Il est encore tremblant, choqué, traumatisé. Comme un enfant qui a vu le croque-mitaine. Il ne passe pas une nuit sans faire es cauchemars. Des monstres qui le guettent, qui le prennent. Il finit dévorer vivant, souffrant, souffrant tellement... Il passe une main sur son front pour écarter les cheveux rebelles de ses yeux, essayant de calmer sa respiration. Son cœur bat à un rythme affolant, mais il ne s'en préoccupe pas. Son regard fixe un point, un point invisible aux yeux des autres. Doucement, lentement, il se calme. Il lâche le point invisible pour regarder l'heure. Pas l'heure de manger... La peur fait ressortir le besoin de manger, chez lui. Puisque son loup s'affole, il faut un moyen de le détendre. Il sent la bête, à fleur de peau, tourner dans ses entrailles, prête à prendre les rennes si leur corps à tous les deux est en danger. Shiki et son loup n'ont jamais été en très bons termes, mais ils ne sont pas suicidaires, ni l'un ni l'autre.

Il se lève, étire son puissant corps douloureux, mais manque de perdre l'équilibre. La tête qui tourne, mh ? Des nausées. Fait chier. Il grogne contre l'entité lui envoyant autant de mauvaises choses. Qu'importe laquelle est-ce. Il est d'une humeur massacrante. Il retire son haut, se mettant torse nu, pour se défaire de la sensation du tissus humidifié par la sueur. La pièce empeste de sa propre peur, une odeur aigre et fort désagréable à ses narines. C'est pour cette raison qu'il décide de partir d'ici. Et vite. Courir. Oui, voilà ce dont il a besoin. Courir, avec ou sans forme humaine, d'ailleurs.

Mais c'est bien orgueilleux de la part de ce petit Shiki de penser réussir quelque chose sans déroute. La vie a une dent contre lui, et ce, depuis toujours.
Il sort de sa chambre dans sa tenue, soit, juste son pantalon de jogging qui lui sert de pyjama. Les narines frémissantes, il piste l'odeur de la liberté, de l'air frais. Mais il entend des gens. Des voix. Il ne veut pas qu'on lui ordonne de retourner à l'intérieur, si bien qu'il longe le mur pour se planquer quelque part, le temps que les gens partent, qu'il puisse prendre forme lupine et courir. Sentir le vent caresser son pelage, chasser. Oh, oui, chasser... Son estomac se fait d'ailleurs entendre.

Il accélère le pas, s'arrête devant la porte du placard à fourniture. Ses narines sont encore emplies de l'odeur désagréable de sa propre peur, si bien qu'il a beau renifler, il ne sent pas grand chose. Il ouvre doucement la porte, se glisse à l'intérieur, referme et...
Bordel de merde.
Il s'arrête, figé, observant la femelle devant lui. Qu'est ce qu'elle fait là ?
Malgré ses narines saturées de l'odeur de la peur, il perçoit une douce fragrance, une odeur si délicieuse... Son loup se débat à l'intérieur de lui, tente de le forcer à aller voir cette femelle qu'il apprécie déjà. Mais Shiki et son loup ne sont pas en très bon terme, si bien qu'il montre les crocs, et grogne. Hors de question de laisser le loup dicter sa conduite. Il va faire sortir la femelle qui le perturbe d'ici, et c'est tout. C'est trop dangereux d'être perturbé à ce point...


# Short, gomen. C'est nuuul.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Sam 5 Avr - 14:34


Eiram Farrell
ft. Shiki


Je serrai fort mon ourson en peluche contre moi, apeurée. Ce grognement… Il fout la trouille. Je ne sais pas à qui ou à quoi j'ai affaire, et ça ne me fait qu'angoisser encore plus. J'tiens pas à me faire bouffer… Dans ma tête, plusieurs scénarios des plus sadiques font leur apparition, alimentant ce sentiment de peur qui m'habite. Au départ, j'avais la frousse pour ma réputation, mais là, c'est pour ma vie. Cependant, j'aimerais ne pas mourir en lâche, sans voir le visage de mon agresseur. Peut-être que ce n'est pas quelqu'un de dangereux, aussi, et que j'pourrais m'en tirer en déguerpissant. L'endroit semble convoité…

Je me tourne donc face à lui. Ça aurait pu être une fille, mais je crois que dans cette situation, une fille n'aurait pas grogné. Wow. Juste, wow. Il a beau montrer les crocs, là, maintenant, il est tout de même magnifique. À peine plus grand que moi, avec ses beaux yeux vairons, des cheveux noirs avec une légère touche de bleu, son torse tatoué nu, ne portant qu'un pantalon de jogging. Et.. OH MON DIEU! Des tablettes! Le rêve de chaque fille. Je l'apprécie déjà, ce mec. Il a un physique d'enfer… Mais. Non, je peux pas. Je ne peux simplement pas me permettre d'éprouver quoi que ce soit pour quelqu'un en ce moment. Je sors d'une rupture, merde! Quoique… Ça peut être un signe, aussi. Non. Non, je refuse. Je ne peux pas déjà passer à autre chose. Mais.. Joaquim ne s'est pas privé, lui. Et puis, pour l'instant, le gars aux instincts primitifs devant moi est simplement de mon goût. Qu'on mette les choses au clair.

Je ne pouvais tout de même pas prononcer un mot. Ce mec, il est très beau, mais il me fait flipper, là. Je figeai et écarquillai les yeux, l'ourson toujours dans les bras. La raison m'aurait probablement conseillé très fortement de sortir de cette pièce. Sauf que je l'écoute pas souvent, ma raison. Et j'en paye le prix, aussi. Comme maintenant. J'devrais quand même sortir d'ici. Faut que je fasse de quoi de sensé pour une fois. Lentement, je me déplaçai, sans quitter du regard le mec. Toujours face à lui, je reculai jusqu'à ce que je sente la poignée de porte, dure, dans mon dos. À tâtons, je la cherchai, cette foutue poignée. Ah, enfin. Je la fis tourner doucement, et exerçai une pression sur la porte pour l'ouvrir en grand. Enfin, une sortie. Je ne veux pas partir. Enfin, si. J'tiens pas à mourir. Mais quelque chose chez ce mec m'attire, comme un aimant. M'enfin, j'ai ce que j'étais venue chercher, non?

Je vérifiai que le fil était toujours enroulé autour de mon doigt. Il y était, fort heureusement. Alors qu'est-ce qui me retenais encore ici, hein? Peut-être que c'est lui. La vie est souvent composée de mystères que nous ne pouvons résoudre… Et parfois, c'est mieux ainsi.


©  Ellana


#Court, nul, gomen

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Dim 13 Avr - 19:34




« Love is Hate. »





Shiki


Feat' Eiram.




Ton cœur manque plusieurs battements, tu es complètement fou de l'odeur de cette femelle. Mais pire encore. L'odeur de sa peur. Elle te mets dans tous tes états, tu en es complètement détraqué. Tes narines dilatées n'arrêtent pas de renifler cette fragrance qui fait paniquer ton cerveau. Tu ne sais absolument pas quoi faire ; Mais tu ressens une légère pointe d'énervement en sachant que tu es la source de sa peur. Même si c'était le but, de lui faire peur, d'ailleurs. Ton loup continue de t'arracher les barrières irriguées contre lui, réussissant à s'approcher de plus en plus de son but. Mais tu ne veux pas le laisser prendre place. Il est incontrôlable, et il tuerait sans doute la femelle, même si elle lui plaît... Tu lâches un nouveau grognement, beaucoup plus fort, mais pas dirigé contre elle. Chose qu'elle ne peut savoir.

Tu recules, porte instinctivement tes mains sur ton estomac, et te plie légèrement. Putain, faut vraiment que ton loup pète sa pile maintenant... Tu n'aime pas faire mal aux autres, tout comme tu n'aime pas l'animal qui réside dans ton enveloppe charnelle. Reculant encore un peu, tu entre en contact avec le mur. Tu lances à la fille un regard noir, dans l'espoir de la faire fuir. Qu'elle t'enferme ici, qu'elle ai peur de toi, qu'elle se casse et te laisse t'occuper de l'animal sans témoin. C'est glauque de voir quelqu'un s'arracher la peau de l'estomac pour refréner une bête qui fait partie de lui même. Tu ne veux pas qu'on te prenne pour un fou. Tu veux paraître normal. Raison pour laquelle tu ne veux qu'elle voit ça.

C'est ton gros problème. Tu ne sais pas contrôler ton loup, tu ne sais pas contrôler ta folie, et tu refuses l'aide des autres, voulant paraître normal. Tu finis même par te persuader de l'être, parfois. Mais il suffit d'une chose qui t’intrigue, qui te fais baisser les défenses, et pang, tout te reviens dans la gueule. Tu ne veux pas la blesser, ni lui faire peur. Pour une fois que tu veux être... Ami ? Avec quelqu'un. Et tout foire. Tu sens le sang battre à tes tempes. Putain, qu'elle se casse, et vite, autrement tu risques de te réveiller blottit dans sa cage thoracique. Ça t'es déjà arrivé. Tu commences à avoir peur de toi même.

Tu as peur de fondre en larme devant une femme, aussi. Pleurer de douleur, peut-être, mais pleurer tout de même. Tu espère sincèrement qu'elle se soit cassé, qu'elle ai eut cette jugeote.

« Dégage! »


Ta voix est sifflante, éraillée, comme si on avait frotté ta gorge avec de la laine de verre. Dieu seul sait comme tu as mal partout. Mais bon, ça va peut-être convaincre la femme de partir plus vite, ta voix de fou furieux psychotique. Si seulement...


Shooooort, nul, gomen.

© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Lun 14 Avr - 0:48


Eiram Farrell
ft. Shiki


Je ne pouvais tout simplement pas partir. Il émanait de lui un tel magnétisme… J'étais tout simplement incapable de le laisser là, sans un mot. Il me faisait peur, certes, mais je me savais capable d'affronter cette peur. Il avait beau grogner, me lancer de ces regards de la mort, rien ne pourrait me faire sortir d'ici. Pas même sa propre demande que je foute le camp. Il n'en est pas question. Je suis une femme curieuse, et il a piqué ma curiosité au plus haut point. Je ne sais pas exactement ce qu'il est, mais une chose est sûre: il souffre. Je ne veux pas écouter ma petite voix intérieure qui me harcèle d'un seul mot: "Dégage!". Je ne peux pas le laisser seul dans cette situation. Je ne peux pas non plus sacrifier mon ourson pour l'aider…

Je prends donc le doudou et le dépose sur une étagère, et déposai le fil à ses côtés. En faisant bien attention pour ne pas le perdre, bien entendu. Il faut qu'il reste bien en évidence, sinon je vais l'oublier. Et je me serai déplacée pour rien. Une fois cette tâche accomplie, je fermai doucement la porte. Je ne quitterai pas cette pièce avant d'avoir fait plus ample connaissance. C'est stupide, je sais, mais… Non, je dois être dingue. Ou bien c'est mon cerveau qui délire, ou bien j'éprouve effectivement une attirance pour ce mec. Et bien entendu, mon cerveau ne contrôle plus rien et c'est le corps qui prend le relais. Génial. Oh, non, le cœur s'y mêle aussi. C'est plus fort que moi, les mecs en détresse, je ressens une grande envie de les secourir. Et celui-ci a clairement besoin d'aide.

Je n'aime pas juger les gens. Qu'il soit normal ou pas, je m'en balance. Chacun a son histoire, son vécu. Qui sait ce que ce gars a enduré dans sa vie, hein? Bah pas moi. Je ne peux lui en vouloir de me demander de déguerpir, je sais que je suis horrible dans ce pyjama. Et il semble vouloir la paix aussi. Peut-être veut-il combattre ses démons intérieurs? On ne sait jamais. Une chose est sûre par contre, c'est que Je suis la seule à pouvoir lui porter secours pour le moment.

Je m'avançai vers lui, en omettant de faire des gestes brusques. Je ne tiens pas à provoquer son courroux, il semble déjà de mauvaise humeur et le fait que je reste à ses côtés n'améliorera pas ma situation précaire. Je levai les mains, en signe d'innocence, et tentai une approche douce pour ne pas le brusquer.

"Salut… Je m'appelle Eiram."

C'est un bon début déjà. Allez, cerveau, travaille un peu, sert à quelque chose! Il faut que je le rassure. Oui, c'est ça, bonne idée!

"Ne t'inquiète pas, je ne te veux aucun mal, je veux juste t'aider…"

Reste à savoir quel impact auront ces mots sur lui…


©  Ellana

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Lun 14 Avr - 18:29




« Just a circus monster. »





Shiki


Feat' Eiram.




Une petite alarme rouge s'allume à l'intérieur de ta boite crânienne. Tu panique, et pas qu'un peu. Elle vient de fermer la porte. Bordel de bordel de merde. L'ignominie qui rode sous ta peau se fait de plus en plus proche de la liberté, et toi, tu te retrouve enfermé avec une femelle. Un loup enfermé, c'est une très mauvaise idée, mais avec quelqu'un, c'est la pire bourde du monde. Tu recules encore, nullement apaisé par la main qu'elle te tends, bien au contraire. Elle sent si bon...
Des souvenirs qui reviennent, qui se jettent sur toi, t’agrippent pour t’entraîner encore plus vers le fond, le fond si profond de la folie.  
Un homme. Qui te tends la main. «  Tu ne crains rien. Viens là... » Il ne semble pas si méchant, hein ? Tu te méfie, tu pleures encore, tu as mal. Mais tout chien battu vient lécher la main qui le bats, c'est d'une logique imparable. Vaut mieux être battu que ne pas être. C'est ainsi que tu résonnes, tout du moins. Si on te bats, on s'occupe un minimum de toi, quand même. De l'attention. Tout ce dont un enfant privé d'innocence rêve. Une main pour te caresser la tête, des bras pour te consoler. Une voix pour te raconter des histoires, des sourires pour effacer tes cauchemars. C'est la seule chose dont tu as toujours rêvé.
Quelqu'un qui t'aime. Quelqu'un à aimer.

Tu t'es approché de cet homme. Tu pensais peut-être avoir droit à un quelconque réconfort. Qu'est ce que tu étais naïf, enfant. Cet homme. Ton « père ». Qui ne mérite même pas d'être appelé comme ça par qui que ce soit. Un monstre, voilà ce qu'il est. Un des monstres dont tu crois voir l'ombre dans la nuit.
Tu couine, terrifié, sans te rendre compte que tout ça n'est pas en train de se passer de nouveau. Il t'arrive de te faire submerger par des cauchemars, d'anciens démons, mais sans te rendre compte qu'ils ne sont pas réalité. Tu crois même sentir l'acier chauffé à blanc s'appuyer contre ta hanche. Tu as encore une belle marque de brûlure. Une marque parmi tant d'autres. Ton corps est constitué de nombreuses cicatrices, plus ou moins discrètes.

Brusquement, tu te rends compte d'un truc. Un petit détail. Une peluche. Elle l'a posé, tu as remarqué le mouvement, mais n'y a pas prêté attention. Maintenant que tu as posé ton regard dessus, figé, tu n'arrives plus à y détacher les yeux. Elle est adorable. Tu as un faible pour les peluches. Surtout parce que tu les crois vivantes, avec ton monsieur Pouic. Monsieur Pouic qui est d'ailleurs dans la poche de ton fin pantalon. Pour toi, toute personne ayant une peluche est forcément... Bonne. Quelqu'un de gentil. Tu reportes de nouveau ton attention sur la fille, notant pas mal de détail. Ses cheveux, son odeur, ses yeux... Tu t'arrête là dessus. Le loup en toi ordonne une preuve de soumission, alors que tu veux simplement voir ses yeux. Espérons qu'elle sache qu'on ne soutiens jamais le regard d'un loup.

En tout cas, tu te mets à douter. La repousser... ? Alors qu'elle propose de t'aider ? On ne peut pas t'aider, voyons ! Mais... Et ce réconfort que tu as toujours souhaité ? Non. Non, hors de question... Tu es tellement indécis, franchement ! Elle s'appelle Eiram, cette femelle. Alors réponds, tu sais parler, non ? Donne ton nom, aller...
Tu t'adosse au mur, assez plié, sans toutefois être prostré en deux. Tu tentes un sourire. Plus bipolaire, tu meurs. Ton sourire sonne faux, même pour toi même, et tu n'arrive pas bien à le faire, donc tu abandonnes ; Un râle t'échappe, que tu dissimules derrière une petite quinte de toux.

« S... salut. Moi, c'est Shiki...»



Tu as honte de ta... De ta honte. Honte de toi. Tu aurais voulu faire connaissance avec elle dans un moment « normal » ; Ou tu n'es pas en crise. Ça arrive peu ; bon, de plus en plus souvent, ok, mais peu. Quelle malchance...

« T'approche pas.»


Un ordre, purement et simplement. Mais ta voix est trop abimée pour que ça sonne très autoritaire. La transformation défonce ton larynx à chaque fois, c'est embêtant...


Wuaaala, short, gomen.

© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Mar 15 Avr - 1:21


Eiram Farrell
feat. Shiki


Je me sens complètement impuissante. Il ne semble vraiment pas bien aller, et, ne sachant pas ce qui ne va pas, je ne peux lui être d'aucun secours. Je m'aperçois vite que son sourire n'est pas des plus sincères, et sa quinte de toux ne semble pas naturelle. Mais bon, je ne ferai pas de commentaire. Il me fait déjà assez confiance pour me donner son nom. C'est un bon début, ça. Shiki.. C'est un beau nom, je trouve. Ça sort de l'ordinaire, comme lui. Et comme sa demande… inhabituelle. Que j'arrête de m'approcher? Non mais je vais faire quoi moi? Le regarder souffrir en silence? Pas question.

Je secoue la tête avec énergie. J'avance, pas à pas, vers lui, réduisant à chaque foulée la distance qui nous séparait. Je n'aime pas voir souffrir les gens, ça me brise le cœur. Et lui, il n'a pas l'air de très bien aller. Maman, elle, elle avait de bons remèdes contre la douleur… Là où papa faisait figure de protection, elle symbolisait amour et tendresse. Et quand on a mal et que rien ne peut nous guérir, une bonne dose d'affection peut nous remonter le moral.

Je la revois, comme si c'était hier, me faire un câlin que seules les mères savent faire, et me chuchoter à l'oreille: "Quand les médicaments ne fonctionnent pas, l'amour est le meilleur des baumes." Ce soir-là, j'avais eu mes règles pour la première fois. Ce que j'avais mal au ventre… Les médicaments ne faisaient pas encore effet, et la douleur devenait insupportable. Ouais, j'ai toujours eu des crampes particulièrement douloureuses pendant cette période du mois, mais je ne le crie pas sous tous les toits. Et maman est venue me soutenir d'un simple câlin, m'insuffler l'énergie qui m'était nécessaire pour endurer ce mal sans trop de peine.

Peut-être que son conseil pourrait servir, maintenant. Le mal qui ronge Shiki ne semble pas pouvoir être guéri par des médicaments quelconques.. Sinon il en aurait déjà pris, non? Alors seule une marque d'affection pourrait l'aider à supporter cette douleur, selon moi.
À force de réfléchir, je ne me rends pas compte que nous nous faisons maintenant face. Je ne tiens pas à m'attarder sur l'idée qui m'est venue, je sais très bien que plus je pense et plus je gaffe. Alors je brise les derniers remparts qui nous séparent et je le serre dans mes bras avec toute la tendresse dont je me sens capable. Déjà que je me considérais en manque d'affection… Ça vous laisse une idée de la tendresse communiquée dans ce simple câlin.

J'ai tout de même l'impression qu'il va me prendre pour une débile mentale attardée stupide. Ouais, la liste est longue. J'veux pas lui faire croire des choses non plus, vous savez, c'pas bien donner des espoirs aux gens, surtout lorsque ces espoirs sont faux. Donc, une justification… Bah, la meilleure reste celle de maman… Je n'peux quand même pas lui dire que c'est l'amour qui va le soulager, ça insinuerait que je l'aime. Même si c'est vrai que l'amour est un remède hors pair… Je préfère donc faire ma propre version du médicament "maison" de maman. Ce n'est qu'un chuchotement, mais je suis certaine qu'il l'entend. Un humain portant un tantinet de l'attention à mes paroles pourrait comprendre mon message.

" Quand les médicaments ne fonctionnent pas, une marque d'affection devient le meilleur des baumes."

Faut quand même que j'avoue que c'pas juste pour lui, que je fais ça. Depuis que je l'ai aperçu, je me demande s'il fait des bons câlins. Ouais, c'est stupide, mais je suis rendue à ce point dans mon cœur. Là où l'affection prime sur le sexe. Et croyez moi, c'est tout un changement pour une fille comme moi.


©  Ellana

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Mar 15 Avr - 21:01




« I want you. »





Shiki


Feat' Eiram.



Un rêve, un rêve devenu réalité. C'est... tellement étrange !
Tout d'abord, tu l'observes approcher. Sans bouger. Méfiant. Calculant de ton regard chacun de ses mouvements, prêt à parer la moindre offensive malgré ta faiblesse apparente. Puis, tes yeux s'écarquillent légèrement, parce que tu ne comprends pas. Que tu as peur de ce que tu ne comprends pas... Que tu as peur de comprendre ce que tu ne comprends pas.
On peut aller loin, comme ça, vous savez.
Tu te hérisse entièrement quand elle te prends dans ses bras. C'est... Agréable. Oui, nouveau, mais agréable. Ton corps crispé se détend un peu, puis encore un peu. Sa voix apaisante, qui te fais réaliser que tu n'imagine pas ça, finis de détendre tes muscles.

Tu te blottis d'avantage contre ces bras qui t'offrent ce que jamais personne ; pas même ta propre génitrice ; ne t'as jamais offert. Tu profites de cet instant, même si tu paniques ; une panique tout à fait humaine, ne provenant pas du loup. Tu ne sais pas quoi faire. Tes joues se colorent d'un peu de rouge. Tu n'as pas l'habitude de rougir. Tu n'es pas pudique, n'a honte de pas grand chose... Mais tu es une peluche toute guimauve à l'intérieur. Et le mot « médicaments » te gêne, aussi. Sûrement parce que tu t'imagine au premier abord qu'elle sait. Elle sait la tonne de médicaments divers et variés que tu prends. Mais après-coup tu te rends compte qu'elle ne peut pas le savoir, à moins qu'elle t'ai vue en prendre. Et tu ne prends jamais tes traitements en publique. Tu es un poil parano, mais tu n'as pas beaucoup l'occasion de faire confiance aux autres, aussi.

Bref. Pour tout résumer, tu vires rouge pivoine, hésite, et finit par passer tes bras dans son dos, assez maladroitement, pour la serrer doucement contre toi, lui rendant son étreinte. C'est confortable... Tu enfonces ton nez dans le creux de son cou, tout chaud, en profitant pour renifler son odeur enivrante. Ton corps réagit d'une manière bizarre, ce qui te laisse perplexe, mais tu laisse ce détail de côté. Sa peau est douce... Tu te demande fugacement quel goût elle aurait. Avant de te gifler mentalement. Hors de question de poser sa langue sur sa peau. Ni d'enfoncer ses crocs.  
Sans même t'en rendre compte, tu te mets à ronronner. En fait, dès que tu t'en rends compte, tu arrêtes ça. C'est très embarrassant. Tu n'ose pas relever la tête ; de peur de voir que tu fais un rêve, ou qu'elle te regarde avec dégoût. Ou peur. Ou je ne sais quoi encore.
Tu es n'empêche heureux de la faible luminosité de la pièce. Ça te permets de ne pas trop montrer les marques franchement répugnantes qui te couvrent. Et ta vision aiguisée te donne l'avantage- en tout cas, c'est ce que tu te plais à croire- sur elle. Tu peux l'observer librement. Mais pour ça, il faudrait arrêter de faire l'autruche dans son cou...

Tu te risque finalement à relever la tête, à hauteur d'elle, pour l'observer de nouveau dans les yeux. Soudain, tu tilt. Ton loup. Tu ne le sens presque plus. Comme s'il s'était apaisé. Un sourire se trace sur tes lèvres ; sans même t'en rendre compte, d'ailleurs. Tu as encore des douleurs à la poitrine et à la tête, mais ton loup a baissé les bras. Donc... Tu pourras te contenter d'une simple sieste, plutôt qu'une auto-charcuterie très répugnante. Ce qui n'empêche que tu es affaiblis devant quelqu'un que tu ne connais pas. Même apaisé, ton loup s'alarme. C'est lui, entre vous deux, qui a l'instinct de survie. Sinon tu serais déjà mort. Et, par conséquent, lui aussi.

« Merci. »

Tu te devais d'exprimer ta reconnaissance. Le malaise arrive ensuite, à grands pas. C'est tellement étrange d'être dans les bras de quelqu'un... D'une femme, en plus de ça. Tu prends brusquement conscience du corps d'Eiram. Un corps... De femme. Alléchant. Bordel de merde, tout semble t'échapper.


~.

© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Jeu 17 Avr - 0:11


Eiram Farrell
feat. Shiki


De la musique. Oui, mon cœur bat la chamade, créant un rythme endiablé qui m'empêche de réfléchir correctement. Je serre son corps crispé contre moi jusqu'à ce qu'il se détende et me serre contre lui. Lorsque ses mains entrent en contact avec mon dos, je frissonne. Je ne peux m'en empêcher, c'est plus fort que moi… Les câlins, ça me manquait. Et mon corps en demanderait bien un autre…Mais pour le moment, je me contente de profiter de celui-ci. Son nez dans mon cou me fait frémir doucement et sur le coup, je resserre ma prise autour de son torse. J'aime sentir nos deux peaux nues se toucher. Hola, faut pas s'imaginer des choses non plus. Mais mes bras dénudés sont bien en contact avec son dos, et puisqu'il est torse nu… Vous comprenez le genre.

Son doux ronronnement a le don de m'achever. C'est tellement mignon un mec qui ronronne… Mon cœur fond à grande vitesse, tel un iceberg dans une canicule. Non… Je ne veux pas penser à ça maintenant. J'enfouis à mon tour mon nez dans son cou, pensant ainsi me cacher à moi-même l'attirance physique que j'éprouvais pour lui. C'est vrai, si je me cache les yeux et que j'arrête de penser, peut-être que mon corps cessera de me harceler. Je ne me sentais même pas capable d'éprouver des sentiments de ce genre pour quelqu'un d'autre il y a quelques jours à peine… Je me surprendrai toujours. Je n'ai pas envie de lutter, je ne voudrais que m'abandonner à mes instincts. Je me sens si près de lui en ce moment.. Peut-être parce que c'est le cas? J'en profite pour graver dans ma tête son odeur. Mmmh… Si délicieuse.. Je sens que je perds la tête.

Il y a du mouvement, tout de même. Je lève la tête et croise son regard. Je ne peux que voir ses yeux vairons, hypnotisants. Oui, j'ai tout de même une vision périphérique, mais elle ne me permet que d'apercevoir son sourire, sincère cette fois-ci. Il me remercie, et je ne peux m'empêcher de rougir. Merci pour quoi? Pour cette étreinte? Ce n'est pas grand-chose… Non mais attendez… Ça a vraiment fonctionné? Je ne doutais absolument pas de l'efficacité d'un câlin dans cette situation, mais je ne savais pas la nature de son mal…Il y avait quand même des chances que ce câlin empire notre situation. Car non seulement il aurait créé un malaise, mais il ne l'aurait pas plus aidé. Et j'aurais eu l'air cruche. Néanmoins, je suis heureuse qu'il se sente mieux. Un large sourire s'étire sur mon visage lorsque je comprends que j'ai enfin fait un bon choix. Celui de rester, et non de m'enfuir.

"Y a pas de quoi."

Sachant que mon travail était terminé, je lâchai prise et m'éloignai, rompant notre étreinte par la même occasion. Un grand froid m'envahit à la seconde où je pris mes distances. Je voudrais tant retourner dans ses bras… J'y étais si bien… Mais je ne peux pas. Je réfléchis à une suite. Techniquement, je devrais retourner dans mon dortoir pour réparer mon ourson et laisser cet inconnu, Shiki, profiter du placard vide. Je ne sais pas ce qu'il a l'intention d'y faire, mais il semblait vraiment vouloir cet espace pour lui seul. Je devrais dégager. Ouais… Non. Non. Je ne partirai pas. Pas tout de suite du moins. Mon doudou peut attendre, j'ai le fil, j'ai les morceaux, il ne me manque rien. Et ce mec, il m'attire. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est tout de même ce que je ressens. Je ne fais que repenser à notre câlin, et je frissonne. Non, je ne peux décidément pas partir. Il… Il faut que je comprenne. Pourquoi mon être refuse que je parte. Tour à tour, mon âme et mon corps trouvent une raison pour que je reste ici. C'est un signe, non?

J'espère qu'il va mieux. Savoir qu'il souffre me noue l'estomac, c'est à en devenir folle. Tout ce que je veux, c'est savoir qu'il va bien, qu'il s'en sortira. Il semble, du moins, souffrir beaucoup moins qu'au début de notre rencontre, mais je doute que toute cette douleur accumulée soit partie en l'espace de quelques secondes. C'est impossible.

"Ça va mieux?"

Ouais, j'me sens stupide… Comme une nunuche qui veut s'assurer que son petit câlin a sauvé la vie de quelqu'un. Non mais quelle conne… J'ai beau me convaincre que mon affection n'a pas changé grand-chose, mon cœur me dicte tout de même le contraire.

© Ellana


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Lun 21 Avr - 19:11




« I need you. »





Shiki


Feat' Eiram.



Une sensation bien trop familière s'installe en toi quand elle s'écarte ; le vide. Tu sais pourtant que son étreinte n'était qu'un geste de pitié, mais tu aurais voulu rester dans ses bras, sentir les courbes délicieuses de son corps... Tu n'as pas l'habitude d'éprouver de l'attirance envers une femme. Parce que peu de femmes t'approchent, tu es étrange, faut dire. Elles ont peur, c'est ce que tu penses. Parfois, c'est vrai. Parfois, tu es juste trop enfermé sur toi même pour remarquer les gens autour de toi. Tu es une vraie girouette émotionnelle. Comme ton comportement envers elle le prouve. Tu la haïssais de se trouver sur ton chemin il y a quelques minutes, et là, tu es sous le charme, prêt à papillonner des yeux et lui faire des sourires adorables pour qu'elle te laisse retrouver la chaleur de ses bras.
Cette prise de conscience te rebute et te fais un peu peur.

Tu n'aimes pas ressentir des choses que tu ne contrôle pas. Tu te rembrunis, lui lance un regard neutre, brusquement gêné de ton comportement. Tu t'éclaircis subtilement la gorge pour être sûr de calmer les tremblements qui vont sans aucun doute apparaître dans ta voix.

« Oui... »


Tu es assez fier de ta voix, finalement. Le « i » final tire un peu plus vers l'aiguë qu'il ne devrait, mais autrement tu as maîtrisé ton intonation de voix. Une autre prise de conscience qui ne manque pas de te choquer, tout du moins un peu sur les bords ; ce que tu laisses paraître de toi te préoccupes. Alors qu'en temps normal, tu te fous des autres, juste de sembler normal. Mais là... Tu ne peux t'empêcher de lui lancer un regard ou se mélangent curiosité et frayeur. C'est pas normal. Pas habituel. Tu commences à te demander ce qu'il t'arrive. Et à songer que tout ça, c'est pas normal. Et puis, pourquoi elle s'inquiète pour toi, d'abord ? Tu sais très bien que personne ne s'inquiète pour toi. Enfin, sans avoir une bonne idée derrière la tête. Une idée malsaine dans laquelle tu joues toujours le rôle le plus ignoble et dégradant.

Ton cerveau bouillonne, tandis qu'une voix, sombre, nasillarde, résonne dans ton crâne ; la voix de Mr Pouic. Il t'agace, à semer le doute dans ton esprit. Tu essaies de passer outre sa voix, outre la douleur, pour sourire à la demoiselle. Sourire comme un idiot, ça ne te ressemble pas. Ah, les hormones... Tu sais, ça devrait s'être déclenché plus tôt, ce genre d'attirances. Mh, quand on a été privé d'enfance, aussi, pas étonnant d'être décalé. Mais ce n'est pas formel. Tu te tue à répéter intérieurement que tu l'apprécie juste parce qu'elle t'as offert du réconfort, que tu découvre juste la normalité des autres. Voilà, il faut y croire. Donc tu vas y croire. Essayer d'y croire...

« Tu... Tu fais quoi, ici ? »


Il t'as fallu réfléchir un moment, pour savoir quoi dire. Tu n'es pas très doué en conversation, il faut dire. Mais tu aimes parler aux gens. Tu aimes surtout écouter le son des voix des autres. Tu renifles aussi discrètement que possible son odeur, écoutes le bruit des battements de son cœur. Ta tête suit le rythme de son cœur , en basculant de droite à gauche, très légèrement. Son corps produit une telle mélodie...




© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Mar 22 Avr - 20:24


Eiram Farrell
feat. Shiki


Comment me faire devenir guimauve en deux étapes faciles. Premièrement, ronronner. Deuxièmement, me faire un sourire des plus innocents. Je suis sous son charme, complètement. Je ne peux m'empêcher de sourire à mon tour. Je suis si contente qu'il aille mieux, je me sens un peu plus utile, comme ça. Ouais, j'ai fait ma bonne action de la journée. Je le regarde incliner la tête selon un certain rythme, tantôt lent, tantôt rapide. Je me demande ce qu'il fait… Jusqu'à ce que j'entendes mon cœur battre à mes tempes. Je n'avais pas réalisé que je me trahissais à ce point… Et encore moins qu'il m'entendrait. Il a donc une ouïe très développée…

Je me concentrai sur ma respiration pour régulariser mon pouls. J'aimerais idéalement qu'il ne comprenne pas pourquoi mon cœur bat la chamade à ce point. Ce serait trop gênant s'il découvrait.. M'enfin, j'ai plus qu'à me croiser les doigts. Que la chance soit avec moi pour une fois…

"J'ai accidentellement brisé mon ourson en peluche, et j'étais venue chercher du fil pour le réparer. Et toi, que fais-tu ici?"

J'attendais sa réponse, curieuse. J'veux dire, moi c'était un peu évident, mon ourson m'attend sur l'étagère là-bas… Mais lui, je n'avais absolument aucune idée de ce qu'il venait faire ici. Tout ce dont je me rappelle, c'est qu'en me voyant, il a commencé à grogner. Pas très encourageant pour se faire des amis, faut dire. Mais son accueil envers ma personne ne m'a pas empêchée de ressentir de l'affection pour lui. De l'affection, vraiment? En tout cas, de l'attirance, ça c'est certain. Et puis, il me fait fondre… Si seulement je pouvais retourner dans ses bras.

J'ai l'impression que mon cœur va exploser. J'essaie depuis un moment d'en régulariser les battements, mais j'en suis définitivement incapable. J'ai pris conscience, alors que je le serrais contre moi, à quel point je manquais d'affection. De véritable affection, s'entend… De câlins. De baisers. De simples caresses qui pourraient me permettre de m'envoler haut, si haut… Maintenant que l'étreinte est terminée, il faut que je me trouve une autre excuse pour retourner dans ses bras.

Lui sauter dessus sans prévenir, c'pas une bonne idée, non? Même si ça reste la façon la plus directe d'obtenir ce que je veux. Non. Non non non. Je ne veux pas le brusquer. Je me sentirais tellement mal… Mais en même temps, je suis l'esclave de mon propre corps, de mes propres hormones. J'ai froid là, et je n'imagine pas à quel point il doit avoir froid lui aussi. Après tout, moi j'ai quand même un haut, pas lui… Rooh et puis tant pis. J'ai besoin d'affection.

Je franchis en une fraction de seconde l'espace qui nous séparais et me jetai à son cou. Bon, nuance. Je ne me suis pas jetée. Mais plutôt agrippée. Sisi, vous savez, quand vous vous pressez contre le corps de l'autre, les bras noués autour de son cou? Que votre tête s'accote rapidement sur son épaule et que l'arête de votre nez caresse doucement son cou? Bah, vous avez l'image. Enfin, un peu de chaleur… Je me sens bien, maintenant, collée contre lui. La dernière fois que j'ai fait ça, c'était avec papa… Malgré tous mes efforts pour la retenir, une larme roule sur ma joue et termine sa course sur le cou de Shiki. Si seulement il pouvait ne pas s'en rendre compte… C'est la nostalgie qui me fait ce coup de débile. Non mais pleurer dans le cou d'un quasi inconnu…

"Serre-moi contre toi…"

J'ai l'air égoïste, c'est fou. Mais je sais que je ne me sentirai jamais aussi bien que lorsque je sentirai ses bras s'enrouler autour de moi pour me faire un câlin des plus mémorables. J'en suis certaine.


©  Ellana

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Mer 30 Avr - 17:48




« I lo... Like you. »





Shiki


Feat' Eiram.



C'est terrifiant ; Une peur qui surgit des profondeurs de nos entrailles. La peur d'une personne douce, fragile, qui s'appuie sur vous pour tenir le coup. Mais vous-même avez besoin d'un pilier, n'étant qu'une épave. Elle va couleur. Tu ne veux pas être la cause de sa chute. Tu as peur d'être responsable de quelqu'un, de son confort, de son affection.
Peur de l'inconnue.
Peur de la décevoir. Pour une fois, tu as envie de faire le beau, d'impressionner quelqu'un. De ne pas le décevoir. Et tu sens les battements de son cœur. Tu sens … oh putain. Son cœur bats d'un rythme si parfait ! Et quand ses bras entourent ton cou, son corps si bien roulé se colle au tiens, son nez vient se lover dans ton cou.... Tu sens une petite boite éclater, déversant une sorte de chaleur partout dans ton corps. C'est désagréable et agréable à la fois. C'est putain de perturbant ! Et tu jures comme un charretier, dans ta tête.

Une larme s'écrase sur ta peau. Tu est pris d'un frisson, obligé de faire ce qu'elle demande, de la consoler. Laisser une femelle pleurer te semble contre nature. Tu l'enlace donc, essayant d'être le moins maladroit possible, même si tu hésites plusieurs fois aux endroits ou mettre tes mains, à la manière de la serrer. Tu contrôles mal ta force. Et tu ne sais pas arrêter de faire pleurer les gens.

« … Shhh... Pleure paas ! »

Panique. Oui, de la panique. T'es pitoyable, petit Shiki. Et y'a un truc que tu piges pas. Mis à part tout ce qui concerne le petit bout de femme lové contre toi. C'est... Ah, bah si, ça la concerne. Pourquoi elle pleure ? Tu lances un  regard vers le doudou, méfiant. Ce truc est méchant, peut-être ? Ou alors elle est triste parce qu'il est blessé ? Oh, ça doit être ça ! Tu lui tapotes gentiment le dos, comme tu l'as déjà vue faire. Tu regardes souvent les autres gens. Ça te fascine de voir ces gestes, si anodins, qui paraissent tellement... Impressionnants, pour toi.


« Je peux réparer ton doudou, mais arrête de pleurer... »


Plus de panique, plus un sifflement doux... Tu as esquivé sa question, et tu en es fier. Parce qu'expliquer que tu viens ici pour... Pour quoi, déjà ? Tu t'en souviens même plus. Mon dieu, tu devrais vraiment arrêter ces médicaments. Tous. Pas seulement les pilules, mais aussi les seringues, les patchs et toutes ces conneries... Imagine elle découvre que t'en prends ? Elle va te prendre pour un fou !
Wow, calme. Te fais pas des films. Elle est sûrement rien qu'un de tes rêves, une illusion causée par ton délire médicamenteux. Tu trouves néanmoins cette illusion vachement agréable...


SHoooooort

[/color][/color]
© Kibara



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Ven 2 Mai - 3:17


Eiram Farrell
feat. Shiki


Il est tellement mignon! Si seulement il pouvait savoir la cause de cette peine, il comprendrait que le doudou n'y est pour rien, que je suis capable de le réparer seule, aussi. Le tapotement dans mon dos a tôt fait de me calmer. Refouler mes émotions en moi pour les sortir plus tard, quoi. Je ne tiens pas à ce que ça dégénère… Je me sens bien, au moins. Rien de tel que de l'affection pour aller mieux.

Je souris sans trop m'en rendre compte. J'imagine que ce ne sera même pas perceptible pour lui puisque je me cache encore dans son cou. Il sent si bon… Je ne peux tout simplement pas m'empêcher de respirer encore et encore cette douce effluve. Cependant, être si près de sa carotide, ça a le désagréable effet de me donner faim. Je sens mes crocs s'allonger, érafler ma lèvre inférieure, alors que mes yeux prennent une teinte violette. Je dois avoir l'air d'un monstre, en ce moment. Heureusement qu'il ne peut pas me voir… Combattre la faim, c'est dur. Elle s'insinue dans chacune de mes pensées, me fait souffrir à chaque mouvement, aussi imperceptible soit-il. Tant que je ne me serai pas nourrie, l'envie de sang me tenaillera. Ça me gruge de l'intérieur… C'est encore pire qu'être en manque de sexe, vous savez… Le sexe, ça ne vous dévore qu'une partie de votre être lorsque vous êtes en manque, alors que le sang… Bah j'ai pas à vous faire de dessin. Y a du sang partout dans mon corps, alors vous comprenez jusqu'où l'envie peut aller?

Je ne veux pas le mordre. Je ne peux pas. J'inspirai donc longuement pour ensuite expirer ma respiration. Je recommençai plusieurs fois, jusqu'à retrouver une teinte rubis dans mes iris et deux petites canines dans ma bouche. Je soupirai de soulagement. Je ne veux pas lui faire de mal. J'en fait déjà assez aux humains dont je me nourris…

"Désolée, c'est des vieux souvenirs qui refont surface…"

Sans quitter ses bras, je m'éloignai doucement pour observer son visage. Un sourire des plus sincères s'afficha sur mon visage. Il est vraiment trop gentil. En plus d'être trop craquant… C'est encore possible de nos jours des mecs de ce genre?

"Ça va, j'me débrouille en couture, mais merci d'avoir proposé."

Quoique… Si je lui demandais de l'aide, peut-être que ça me donnerait une raison de le revoir? Ouais, je devrais prétexter avoir besoin de son aide. Et puis, c'pas vraiment un mensonge… J'ai besoin d'aide. Mais pas pour l'ourson. Je fis mine de réfléchir un peu, puis ajoutai:

" C'est vrai par contre que les oreilles, c'est difficile à recoudre. Tu pourrais venir m'aider?"

J'me sens tellement idiote… Mais peut-être que mon sourire innocent et mes grands yeux attendris feront pencher sa décision en ma faveur? Qui sait…


©  Ellana

# Short, nul, pardoon

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Ven 2 Mai - 14:07


Elle est gentille. Tu ne peux t'empêcher de lui sourire. Elle te fais le plaisir de te laisser faire quelque chose pour elle. Tu pousserais un jappement de surprise, si tu n'avais pas peur de lui faire... ben, peur ? Quand elle te fais ces yeux de biche, tu ne peux rien refuser, ni même te douter d'une quelconque combine diabolique pour que tu restes avec elle. Même si tu ne l'aurais pas crus, ça ne t'aurais pas franchement gêné, de rester avec elle, justement...

Surtout qu'elle te ressemble. Elle aussi a de vieux souvenirs qui refont surface. A la différence de toi, elle sait s'y faire en contact humain. Mais avec un peu d'initiation tu devrais être... Normal, là dessus. Tu aimes bien ça, en tout cas. Sentir sa peau contre la tienne, son odeur, sa douceur...
'Cette femelle est dangereuse. '
La voix résonnant dans ta boite crânienne, qui te fais d'ailleurs sursauter, te fais observer le visage d'Eiram avec plus d'attention. Elle ne parait pas dangereuse...
'Comme les autres. Elle le cache.'
Monsieur Pouic a toujours raison. Mais c'est dur de le croire. C'est lui qui t'as toujours soutenue. Tu l'as toujours cru. Et ... Cette peluche est juste un délire schizophrenique causé par les médicaments, tu le sais, mais tu refuses de le croire.

Tu secoues la tête subtilement, pour chasser sa voix. Elle n'est pas méchante. Tu refuses de le croire, de toute manière. Tu te fends d'un sourire pour la lâcher et aller attraper le doudou. Tu aimes bien la texture du doudou, l'est tout doux. Contrairement à Monsieur Pouic, qui n'est qu'un vulgaire jouet pour chien, en plastique. Qui s'apparente à une balle grise avec des yeux en bouton de chemise, et une sorte de corps fantomatique fait lui de tissus.
Rien d'aussi agréable que le siens, quoi.
Pour dire vrai, tu fais tout pour te concentrer sur le doudou. Pour éviter de la regarder, elle. Elle sent bon, en plus. Tu lui apporte l'objet, soudain hésitant. Et méfiant. Enfoiré de Monsieur Pouic.

« Eum... T'as des fils et une aiguille ? »


Tu observes son visage, le plus discrètement possible, évitant ses yeux. Pourquoi ? Par peur du loup. Par peur d'oublier de se méfier. Juste parce qu'ils sont trop beaux, aussi. Tu te comportes tellement bizarrement que ça t'intrigue toi même. Tu n'arrive pas à trouver ce qui cloche chez cette Eiram, mais ça te perturbe au plus profond de ton être.

# vraiment nul, pardon.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Ven 2 Mai - 15:11


Eiram Farrell
feat. Shiki


La situation est des plus étranges. Je n'ai jamais eu à prétexter quoi que ce soit pour pouvoir revoir un mec qui me plaisait, avant aujourd'hui. Pour je ne sais quelle raison, j'ai besoin de le revoir. Apprendre à le connaître m'apparaît comme une faveur que seul Dieu pouvait me faire après avoir tant souffert, et je compte bien exploiter cette faveur au maximum. Non, je n'exploiterai jamais Shiki, je ne m'en sentirais jamais capable. Mais je veux… Tout savoir de lui. Il est canon et sensible… En plus d'être attentifs à mes besoins. Non mais c'est le mec parfait quoi? M'enfin, j'le connais pas encore, mais c'est l'impression qu'il me donne.

Je ne pu m'empêcher de soupirer de soulagement lorsqu'il accepta de m'aider. Il l'avait déjà dit, qu'il le ferait, mais là, c'est du concret. Du fil? Bien sûr, l'est sur l'étagère là-bas.. Sauf que l'aiguille.. Elle est dans ma chambre.. Et… C'est pas un peu rapide inviter un inconnu dans sa chambre? Maintenant que Shiki va mieux, peut-être que je m'y risquerai, mais pas de sous-entendus, hein! C'est pour réparer les oreilles de mon nounours. Encore une fois, pas de sous-entendus.
Je me levai et parti chercher le fil sur l'étagère, là où reposait mon ourson quelques minutes plus tôt. Je revins vers mon nouvel ami avec le fil dans la main. Après quelques secondes d'hésitation, je lui remis le long fil que j'avais réussi à trouver dans ce placard.

"Voilà pour le fil, mais l'aiguille, je l'ai laissée dans ma chambre, en pensant ne venir chercher que du fil dans cet endroit…"

J'espère qu'il ne le prendra pas mal. Je ne veux pas qu'il pense quoi que ce soit de déplacé, parce que je n'ai aucune intention de ce genre en ce moment. Pour une fois que je ne pense pas qu'à ça… Faudrait pas qu'on me le fasse remarquer, quoi. Je pointai la porte, hésitante, sans le quitter des yeux.

"Si tu veux, je peux aller la chercher et tu peux rester ici.. À moins que tu ne veuilles venir avec moi?"

Je priais silencieusement qu'il veuille m'accompagner. Ainsi, nous pourrions faire connaissance en chemin.. D'un autre côté, cependant, je craignais qu'il accepte. Parce que s'il venait, ça voudrait aussi dire qu'il verrait ma chambre.. Et puis je sais pas… C'est spécial. En plus, j'pourrai pas quitter ce petit pyjama s'il m'accompagne, ça ferait pas trop subtil de me changer devant lui. Heureusement le choix ne me revient pas, ce sera à lui de décider ce qu'il préfère. Pour une fois que je suis sincère à 100% avec quelqu'un, j'espère ne pas le faire fuir...


©  Ellana


# Meuh non l'est très bien!

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Dim 4 Mai - 22:06




«Would you become my friend ?»





Shiki


Feat' Eiram.



... Quoi ?
Tu en reste presque bouche-béante. Merde; Elle vient de t'inviter à entrer dans sa chambre. Une fille ! Et puis... Merde, bien sur que tu veux venir ! T'es pas fou. Et pas con. Et ... Tu craques vraiment pour cette Eiram, pas vrai ?  Elle est belle, elle sent divinement bon, et elle est gentille. C'est vrai que des personnes gentilles avec toi; mieux, des personnes qui te font un câlin, c'est tellement rare que tu as bien le droit de sentir un pincement au cœur quand tu poses tes yeux sur son visage d'ange.
Ton cœur, en en parlant, s'emballe. Tu serres les poings, et les dents, attendant que cette vague de battements douloureux passe. Puis tu lui souris. Un souris indécis, mais un sourire. Tu n'as pas la moindre idée de ce que tu vas dire. Tu veux accepter, bien sûr ! Mais, quelque part, tu as peur. Peur de la décevoir, tout comme peur des paroles de Mr Pouic.

Oh, et pis, on n'a qu'une fois, après tout.

« Je veux bien... Venir avec toi

Tu es sûr de rougir de la tête aux pieds. C'est pour cette raison que tu lui tourne dos, prétextant farfouiller dans les choses conservées dans ce placard. Tu n'aime pas rougir, ça t'arrive tellement rarement. Et tu trouves ça... Laid. Tout ce que tu vois, c'est du sang qui apparait sous la fine pellicule de la peau.
Mais il y a une chose, une simple chose qui pourtant est si importante pour toi, qui te tracasse. Tu prends même le risque de te tourner vers elle, la fixer dans les yeux. Ces yeux si envoutants que te prennent pour otage un moment, avant que tu ne te rende compte que tu devais dire un truc.

« Mais... Tu veux bien être mon amie ? »


Tu aimerais plus que tout qu'elle accepte. D'être ton amie. Chose si précieuse à tes yeux. Des amis...


Short, pardooon. Sisi j'te jure


© Kibara



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Lun 5 Mai - 0:06


Eiram Farrell
feat. Shiki


L'attente commençait à devenir insupportable. Plus le temps passait et plus je sentais le feu me monter aux joues. Ouais, je.. J'ai besoin de savoir. S'il vient avec moi, c'est un signe encourageant, déjà. Mais j'ai aussi très peur de ce qui peut se passer, dans ma chambre. Parce qu'il est vraiment très attirant ce mec, et je ne sais pas trop ce que mon esprit pourrait s'imaginer faire dans une chambre avec lui. Surtout que là, il vient de donner libre-cours à mon imagination en acceptant. Non. Du caaaaaalme. Tu ne te taperas pas ce mec innocent dans ta chambre, il t'accompagne pour te rendre service, pas pour se faire agresser.

Je lui souris alors qu'il se tourne pour fouiner un peu partout dans les choses qui traînent. Je me demande ce qu'il cherche… Mais je n'ai pas vraiment le temps de me le demander qu'il se tourne vers moi pour me demander d'être son ami. Mandieu, il est trop mignon. Il me demanderait d'être sa copine que je dirais oui sans hésiter. Bon, okey, faut préciser qu'il me fait vraiment de l'effet. Il est beau, guimauve, et tout gentil. Qui pourrait lui résister, hein?

J'acquiesçai donc, mon sourire s'étirant sur mon visage. Oui, je voulais être son amie. Pourquoi ne le voudrais-je pas, hein? C'est tout de même vraiment mignon qu'il le demande…

"Bien sûr!"

Je tends ma main vers lui alors que de l'autre j'ouvris la porte. Il tenait mon ourson et le fil dans ses mains, je n'avais donc besoin de rien d'autre dans cette pièce, si ce n'était Shiki lui-même. J'espérais qu'il passerait outre le fait que j'étais en pyjama, qu'il ne me détaillerait pas trop. J'ai honte d'être sortie ainsi, à présent, mais quelles étaient les chances que je croise quelqu'un à cette heure? C'était un risque si minime…

"Tu viens?"


©  Ellana


# Short, sorry

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Mar 6 Mai - 20:15




«Your smile make me happy. »





Shiki


Feat' Eiram.



Encore vaut-il mieux demander à un aveugle s'il veut voir. Bien sûr, que tu viens ! Tu regardes cette main tendue, ne comprenant pas trop si tu dois la prendre dans la tienne ou y mettre le doudou. Tu as trop envie de sentir sa peau contre la tienne, donc tu optes pour la première option. Elle a des doigts si fins, c'est amusant.  Tu as l'impression d'avoir une main sale, une peau sale, contrairement à la sienne, si laiteuse. Tu es plutôt bronzé, et les cicatrices de tes doigts rendent ta peau irrégulière. Elle, c'est juste une peau de pêche douce comme tout. Tu as limite un peu honte. Et puis, t'es torse-nu. Elle, elle est dans une tenue légère et tu te dois bien de l'avouer, agréable à regarder.  Son pyjama, sûrement.

Maintenant que tu as pris sa main, tu as le délice de constater que son pouls est délicieux. Tu le sens, son cœur, battre. Tu t'en lèche les lèvres. Elle veut bien être ton amie, en plus. Ton cœur à toi est gonflé de joie, tu ne peux empêcher le sourire qui étire tes lèvres. Tu as un vrai ami ! Une. Une vraie amie. Très jolie et qui sent très bon.
Tu sors de cet affreux placard à balais, qui a tendance à te faire sentir claustrophobe. Tu as beaucoup de problèmes psychologiques, dont la claustrophobie. Mais a petite dose. En fait, être claustrophobe c'est un caractère propre aux garous. Un loup n'apprécie pas d'être enfermé, après tout, si ? Aucun animal ne supporte la cage, la limite d'espace, et les murs. Être coincé entre quatre murs, un toit et un sol, quoi de plus angoissant ? Ne pouvoir s'échapper, s’esquiver en cas de danger ? Quand tu étais encore dans l'endroit sombre dans lequel tu as passé ta jeunesse, là-bas, et bien tu avais une toute petite chambre fermée par des barreaux. Sans fenêtre. Vide. Petite. Sombre. Trop petite pour que ton loup y tienne entièrement, d'ailleurs. Tu ne pouvais amorcer la transformation au risque de te retrouver broyé, l'espace manquant pour toute la surface corporelle de la bête. Et tu avais en permanence cette impression d'étouffement. Tu avais mal, tu souffrais de cet emprisonnement. Mais ce n'était qu'un petit maux parmi tellement d'autres...

Ici, tu as recouvert ta liberté. Et tu te fais même des amis. Tu n'as pas blessé pers... Si. Tu as mangé un pion. Et attaqué un professeur. Mais hormis ça, tu as arrêté d'être la bête folle, sauvage, primitive. Tu t'es assagis, et calmé. Tu te sens mieux, ici, pour tellement de raisons.
Revenant à la jolie demoiselle, tu lui souris de nouveau, ayant la mauvaise habitude de t'enfermer dans tes pensées au point d'en oublier de garder le masque de quelqu'un de jovial. Et tout à fait normal.








© Kibara



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Mar 6 Mai - 23:24


Eiram Farrell
feat. Shiki


Parfois, faut arrêter de penser. Ne profiter que du moment présent. Ou alors ne penser à rien d'autre qu'à ce qui se passe pour en graver dans sa mémoire les détails les plus subtils. Comme là. Le simple contact de sa main avec la mienne a le don de m'électriser de la tête aux pieds. C'est… Perturbant. Sachant que personne ne m'a fait autant d'effet, pas même Jo', ou Mark. M'enfin, avec Joaquim, c'était spécial. Mais de là à réagir de cette façon au simple contact de nos peaux.. Ça fait réfléchir sur la situation. Au moins, pour le moment, nous étions amis, ce qui laissait toujours présager que nous nous reverrions.

Sa peau bronzée contrastait avec la mienne. Je m'en rendais compte, maintenant que nous étions sortis du placard. Et son torse marqué de cicatrices des plus… inhumaines. Mandieu. Jo' avait aussi des cicatrices, mais ce pauvre Shiki semblait en avoir des bien plus vilaines.. Je me contentai de l'observer avec subtilité, affichant un grand sourire pour répondre au sien. Il est si gentil.. J'ai hâte de faire plus ample connaissance avec lui. Je réalisai soudain qu'il ne pouvait pas savoir où se trouvait ma chambre, du coup, je le guidai dans les dédales des couloirs. Pas trop rapidement, question d'en apprendre un peu plus sur lui en cours de route.

"Ça fait longtemps que tu es ici?"


Une question de base, on s'entend. Et assez loin de tout ce que je veux savoir. Mais il y a un début à tout, non? Que ce soit une relation, un événement, un examen ou encore un projet, tout a un début et une fin. Et là, fallait que ma série de questions commence avec celle-ci, pour briser la glace. Je lève les yeux vers lui, marchant d'instinct vers le dortoir des filles, pour détailler son visage. Il est si beau… J'adore son regard dépareillé. C'est original, ça lui donne un de ces charmes… Et sa bouche. Si joliment dessinée, je n'ai qu'une envie: l'embrasser comme si rien d'autre n'avait d'importance dans ce monde. Mais… Faut que je me contrôle. Je détournai donc mes yeux de lui, me concentrant davantage sur la route que je devais suivre à ses côtés.

Je faisais tout pour prendre le chemin le plus long, détour après détour, juste pour avoir plus de temps pour lui parler. Je me doutais bien qu'il n'était ni humain ni vampire, j'aurais reconnu son odeur. Par contre, l'effluve émanant de lui le déterminait comme étant un… Loup-garou. Sur le coup, je figeai. Mais qu'un bref instant, pas perceptible du tout. Alors… Un loup? C'est possible qu'ils soient si attirants? À part ma colloc', je n'en ai jamais rencontrés, mais ils ont la réputation d'être des… bêtes. Dans tous les sens du terme.

Je croisai les doigts, question de prier d'être tombée sur un type bien. S'il est réellement un lupin, alors ça expliquerait sa crise dans le placard, et tous ces grognements…


©  Ellana

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Sam 10 Mai - 13:41




« And your hapiness make me smile. »





Shiki


Feat' Eiram.



Marcher à ses côtés a un effet apaisant sur ton loup. Il se contente de renifler son odeur, calme, presque paisible. Depuis un moment tu n'avais pas ressentis une telle plaisance à simplement marcher. Bon, la main calée dans la tienne t'aide à apprécier grandement le trajet. Tu serais tout rouge si tu n'était pas trop préoccupé. Oui, tenir la main d'une fille, ça te fais rougir. Tu n'as pas l'habitude de tenir la main des gens. De les toucher.
Mais tu es préoccupé, justement, parce qu'elle a regardé tes cicatrices. Tu l'as vue. Tu n'as cependant pas réussit à interpréter sa réaction. Elle semblait ne pas les regarder directement, plutôt le cacher, au contraire des autres, qui ne se gênent pas. Elle... Eiram est beaucoup moins brutal quant à ses réactions fasse à ton corps. Elle le trouve sûrement laid, mais le cache, elle. Ça te mets le baume au cœur. Elle est si gentille.

Tu calques tes pas au siens. Tu aimes bien ça, sentir son odeur, entendre son pouls, tout en étant côte à côte avec elle. Tu la regarde du coin de l'œil assez souvent, essayant d'être discret. Parce que tu sais que les gens n'aiment pas ton regard vairon, et que quand tu les fixe, ils ont peur. Tu l'as bien vue. Alors tu ne veux pas lui faire peur à elle.
Tu essaies de voir sous ses traits une quelconque facette méchante d'elle. Mais en vain. Mr Pouic doit se tromper, c'est forcement ça. Ça arrive à tout le monde... Hein ?

Tu te mets à espérer. Qu'elle soit quelqu'un de gentil. Qu'elle devienne ton amie. Tu ferais n'importe quoi pour retourner se blottir dans ses bras accueillants, sentir sa chaleur et ces courbes si affolantes... Ce dernier point te laisse perplexe. Depuis quand ce genre de formes t'intéressent ?
Depuis que tu n'es plus un gamin, et que tu as des besoins. Comme tous les hommes. Mais tu n'as jamais été initié à ressentir de l'attirance ou du désire. C'est totalement inconnu, nouveau et déstabilisant pour toi. Tu espères juste ne pas gaffer et enterre ces envies au plus profond de toi. Tu ne veux pas commettre d'erreurs avec elle. Pas alors qu'elle semble t'apprécier !

Sa question te fais sursauter. Tu ne t'attendais pas à ce qu'elle parle. Tu étais trop concentré sur son odeur. En fait, tu ne regarde pas du tout ou elle t'emmène, quel chemin elle prend. Non, tu es totalement focalisé sur elle. Tu lèves les yeux vers les siens.

« Pas vraiment... Et toi ? »


Pas vraiment. Tu es ici depuis quelques semaines, tout au plus. Tu n'as plus la notion du temps depuis là bas. Tu dors n'importe quand, sèche les cours qui t'ennuient et mange quand tu as faim. On ne peut pas te retirer ces habitudes alors que tu les as prises depuis si longtemps.


Short, gomen.


© Kibara



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Dim 11 Mai - 5:20


Eiram Farrell
feat. Shiki


Il y a de ces rencontres qui marquent tout comme d'autres passent inaperçues. Vous rappelez-vous de celui qui vous accueille avec un grand sourire quand vous entrez dans un commerce quelconque? Non. Par contre, je peux vous assurer que chaque fille se souvient d'un certain mec qui était particulièrement canon et avec qui elle n'a pas échangé deux mots. Ce moment passé dans le placard, la décision que j'ai prise de ne pas m'enfuir, de combattre ma peur et d'aider Shiki… Tout ça restera gravé dans ma mémoire. Et ce qui viendra y sera ajouté naturellement.

J'essayais d'ignorer ses regards, qu'il voulait probablement subtils mais qui ne l'étaient point pour quelqu'un comme moi qui remarque chaque petit détail qui l'entoure, pour ne pas me faire des idées. Relaxe, Eiram, il est ton ami, ça veut dire qu'il t'apprécie, non? Ce n'est pas comme si l'attirance que tu éprouves pour lui était réciproque…

Il fallait néanmoins que je mettes mes pensées de côté, question de ne pas dire des stupidités. Ouais, j'suis une fille, j'peux faire plusieurs choses en même temps, et quand je réfléchis, il m'arrive parfois de dire quelques mots par ci par là sur ce à quoi je pense… Je lui souris, donc, et répondit à sa question.

"Moi aussi, ça doit faire… Un mois ou deux."


Je fus déçue de constater que nous étions déjà arrivés à ma chambre du dortoir. Mince. Faut dire que c'pas très loin du placard où nous avions tous deux trouvé refuge.. Je m'armai tout de même de bonne humeur pour lui annoncer la nouvelle.

"Nous voilà arrivés."

J'hésitai un peu à poursuivre. Devrais-je l'avertir du possible désordre de la chambre? Non, d'ordinaire, nous n'avions pas de ces problèmes, ma colocataire et moi. mais on ne sait jamais ce qui peut se passer durant une absence… J'ai… J'ai honte, aussi. J'veux pas qu'il me juge sur mes goûts décoratifs. On me dirait enfouie dans le passé alors que je veux avancer vers mon futur. C'est perturbant, pour quelqu'un qui ne peut pas comprendre. Bref. Je pris ma clé et l'enfonçai dans la serrure, question de débarrer la porte. Ouais, c'pratique pour pouvoir entrer dans la pièce.

Je m'effaçai devant la porte pour laisser passer Shiki. J'étais tellement gênée… Qu'est-ce qu'il penserait de tout ça, hein? Je ne veux pas tout gâcher. Pour la première fois depuis ma rupture avec Joaquim, je me sens bien. Sans drogue, sans alcool. Tout simplement en compagnie de ce mec étrange et mystérieux. Et je ne veux absolument pas perdre cette lueur de bonheur. Ça me détruirait à nouveau. Être dans ses bras est une sensation tout simplement divine. Et qui tient à perdre le petit rayon de soleil qui tente de s'immiscer entre les nuages noirs? Pas moi. Certainement pas moi.

"L'aiguille est sur ma table de chevet, je l'avais sortie avant de partir à la recherche de fil."


Comme quoi il faut retourner à ses moutons, hein?


©  Ellana

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Dim 18 Mai - 21:59




« And your hapiness make me smile. »





Shiki


Feat' Eiram.

Parfois, on a l'impression de toucher le bonheur. Comme s'il était un tissus solide, quelque chose de doux et chaud, agréable, qui sent bon, qui plonge dans une béatitude sans faille. C'est exactement la sensation actuelle, quand elle ouvre la porte. Sa chambre. Sa tanière, son territoire. Autoriser un loup à entrer dans son territoire, c'est une preuve de confiance énorme. C'est entrer dans l'intimité de quelqu'un. C'est... Tellement impressionnant. Cette pièce est emplit de son odeur. Tes narines dilatées essaient d'en capter le plus possible. Identifier toutes les fragrances, l'imaginer assise sur ce lit, dans ce même pyjama, en train de faire une chose ou une autre. L'imaginer dormir en serrant son doudou dans ses bras. Ou en train de travailler sur son bureau.
Jamais ton imagination n'a autant travaillé. Et tu en as l'eau à la bouche.
Tu entres dans cette pièce, prends le temps d'observer chaque détail ; tu es un observateur, quelqu'un qui préfère retenir tous les détails et être discret. Tu as une mémoire excellente, et mémorise la pièce. Dans l'espoir de la revoir un jour.

La question qui te taraude remonte néanmoins à la surface ; pourquoi t'as t-elle invité ici ? Elle doit avoir peur, être dégoûtée ou indifférente envers toi, normalement. Alors pourquoi... ? Pour son doudou ? Tu n'es pas con, même si tu aimerais, parfois. Tu sais bien que personne ne fait rien sans raison. Pourquoi être ici? Pourquoi Eiram te parle t-elle ? Pas seulement pour la peluche.

Sa voix coupe tes tergiversions. La solitude t'as trop affaiblis. Mais tu te sens enfin quelqu'un, enfin normal et ; une émotion presque nouvelle pour toi ; tu te sens heureux. Alors au diable ce qu'elle prévoit de te faire. Pour avoir ce bonheur que tu as maintenant encore quelques temps, tu es prêt à la laisser te torturer comme ils l'ont fait, là bas. Tu subirais le poids de la trahison, la douleur de la torture physique et psychologique, mais tu auras enfin eus un aperçu du bonheur. Ça n'a pas de prix.

Tu lui souris, t'approche de la table de chevet et attrape l'objet dont elle t'as parlé. Tu as tendance à avoir peur des trucs pointus, mais tu ne le montre pas. Pas devant elle. Pour paraître faible ? Hors de question. Et puis, tu sais coudre, il faut bien que tes services soient valables pour quelqu'un un jour. Tu te rapproche de nouveau d'elle, l'aiguille dans la main. Tu préfère être au chaud dans ses bras que là, mais tu te contente de sentir son odeur partout autour de toi. Ton loup n'est plus simplement apaisé ; il n'est plus du tout sur ses gardes. C'est tellement rare de ne plus sentir le poids de sa méfiance. Tu ressens ce qu'il ressent, comme à travers un voile, parce que ce sont ses émotions et pas les tiennes. Mais que vous ne faites qu'un. Et là, tu ne ressens qu'un écho de ta propre plénitude. Tu te sens bien. C'est tellement agréable.

« Donne la peluche, je m'en occupe. »

Tu as par nature une voix douce, mais le loup te donne une aura de dominance qui te rends autoritaire. Tes paroles exigent obéissance, et tu n'en fais même pas exprès. Tu préférerais ne pas lui donner d'ordre. La vexer te gênerais énormément. Et tu ne sais pas gérer ce genre de choses ; les émotions féminines sont compliquées et mystérieuses, et pas seulement pour toi...


Nul, pardon, je suis fatiguée mais j'avais promis de te rep' ~


© Kibara



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Lun 19 Mai - 18:17




« I Want to Know your Thoughts..  »

 Feat' Shiki        

Eiram Farrell


Je ne pense pas avoir autant stressé depuis… Nan, j'ai juste jamais vraiment stressé. Je ne sais pas pourquoi, mais là, j'angoisse. Je vois son regard se promener sur mon lit, mon bureau, la pièce en général. Et son visage qui ne montre aucune émotion en particulier… C'est à se demander ce qui se passe dans sa tête. Je veux savoir mais en même temps, je ne le veux pas. Et si je n'aimais pas ce qu'il pense, hein? Non, je préfère rester dans l'ignorance. Je me sens tout drôle, aussi. Je ne pense pas avoir déjà accordé de l'importance à l'opinion de quelqu'un sur ma chambre avant aujourd'hui, et c'est assez étrange. J'aime pas cette sensation, je suis habituée de me foutre des avis des autres. Je sais que je plais, les mecs que je ramène n'ont pas le temps de passer de commentaires sur la déco.

Or, celui-là, il observe en silence. Du moins, il observait jusqu'à ce qu'il aille chercher l'aiguille. Là, c'est à mon tour de le détailler. La première chose qui accroche mon regard est le tatouage qu'il a au niveau de la taille. Étrange, et vague. J'veux dire, on ne sait pas ce qu'il représente exactement. C'est curieux. Mais je préfère ne pas dévoiler le mystère autour de Shiki. Il est si mignon, doux, gentil… Je ne vois pas où il pourrait y avoir anguille sous roche. Je lève les yeux et accroche sur les multiples cicatrices qui barrent son corps. Juste à penser à comment il aurait pu avoir ces marques permanentes, mon cœur se serre. Plusieurs auraient ressenti de la pitié ou du dégoût, mais pas moi. La compassion était le seul sentiment que me procurait la vue de ces cicatrices.

Et puis ses cheveux. Ils semblent si doux… Et ses yeux. Hors du commun. Mais j'ai le don de m'enticher des mecs pas très communs. J'imagine qu'il a dû en baver, plus jeune, à cause de son regard vairon. Moi, ma colocataire a un regard semblable, j'y suis rendue habituée. En plus, ça procure un charme..

Il s'approche de moi. Eh meeerde. Je sens mon cœur qui augmente la cadence des battements, juste pour me faire chier. Je ne veux pas montrer l'effet qu'il a sur moi, en plus, il doit sûrement pouvoir entendre mon pouls augmenter… C'est gênant. J'espère qu'il sera trop préoccupé par la couture que par moi… Croisons les doigts, hein!
Je me sens en confiance, avec lui. Il me demande mon ourson avec l'autorité de la personne qui sait ce qu'elle fait. Je ne peux donc pas m'empêcher de lui tendre la peluche, le sourire aux lèvres. J'ai hâte de voir le résultat. J'ai beau me débrouiller en couture, j'ai l'impression qu'il est meilleur que moi dans ce domaine. Et ce n'est pas pour me déplaire. Puisque ça m'a donné l'occasion de passer un peu plus de temps avec lui…

« Merci »

Je me sentais reconnaissante pour le service qu'il m'offrait. Comment pourrais-je le remercier, par après? On verra bien. Le travail n’est pas encore fait, mais je ne doute pas de ses talents. Je ne doute pas de lui tout court. Je sais, je ne le connais pas. Mais j'ai ce sentiment de confiance absolue depuis notre rencontre. C'est maintenant que je le réalise, une fois l'avoir identifié. Je sais qu'il ne me fera pas de mal. Je sens que je peux m'ouvrir à lui sans crainte. Mais… Ai-je raison de lui faire confiance ainsi?




# Short et nuul, gomen. Le tiens gère o/

© Kibara

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Ven 30 Mai - 21:46




« Promets-moi d'être toujours toi. »





Shiki


Feat' Eiram.


Quand tu t'empare de la jolie peluche, tes doigts effleurent les siens. Même si vous vous êtes touchés peu de temps auparavant, ça te parais plus... Intime. Donc tu recules et essaie de ne pas rougir, tout en te concentrant sur autre chose que sur l'envie de lécher ses doigts fins. Son odeur a tendance à avoir des effets contradictoires sur le loup. Elle l'énerve, mais pas de colère, et elle l'apaise à la fois. Il a autant de mal à choisir que toi. Cette situation des plus incongrues devrait te perturber, mais tu commences à t'y faire. En fait, tu n'as pas eus de crise, ni rien. Pas de problèmes dans ta tête durant toute votre rencontre. Et tu espères que ça va durer. Lui montrer que tu n'es pas tout à fait normal n'est pas une bonne chose pour votre amitié fragile qui est en train de se tisser. Enfin, tu l'espère.

Tu commences à recoudre la peluche, réussissant à limiter tes pensées au doudou, à te concentrer; Tu aimes bien sa texture toute douce. Mr Pouic n'est pas du tout doux, lui. Et c'est un vrai connard. Mais bon, il faut faire avec, tu l'apprécie malgré tout. Tu lèves fièrement le doudou pour observer ton travail une fois celui-ci achevé. Tu as tendance à être soit tout à fait absorbé par ta tâche, soit t'en foutre complètement. Il est fréquent que tes émotions soient poussées aux extrêmes.
Tu tends sa peluche à Eiram, avec un sourire aux lèvres, un sourire discret et timide, mais un vrai sourire, comme rares il t'arrive d'en avoir. Tu as du dépasser le compteur des dix dernières années en une seule journée. Et c'est super agréable, de sourire, si vous saviez à quel point ça détend d'être heureux. Si vous ne viviez pas dans le bonheur et la complaisance tous les jours. Imaginez donc ce que c'est.
Tu as donc ton adorable bouille tournée vers elle, et te permets même de la regarder dans les yeux. Sans ressentir le moindre besoin d'imposer ta dominance. Ton loup a ses périodes bizarres. Pire qu'une fille et ses règles, vous voyez. Parce que lui, c'est totalement imprévisible et incongru.

« Ca te vas ? »


Ton estomac choisit ce moment là pour pousser un plaintif grognement. Tu en rougis d'embarras. Et merde, tu as faim, mais c'est gênant, non ? En tout cas, toi, ça te gène. Tu espères qu'elle va pas se moquer de toi. Ou si, vaut mieux qu'elle se moque de toi plutôt que... Mon dieu, tu t'en rends compte toi même, tu te fais des films pour un simple gargouillement de ventre. Cette Eiram te mets vraiment dans tous tes états. Et tu es presque certain que si elle n'était pas là, tu aurais beaucoup moins faim.
Foutu appétit. Elle n'a pas qu'à être si belle et succulente, aussi !


Short, late, gomen. ~


© Kibara



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions Dim 1 Juin - 14:49




« Ne m'en veux pas d'être dingue de toi...  »

 Feat' Shiki        

Eiram Farrell


Le contact de nos deux mains qui s'effleurent me procure un doux frisson dans tout mon être. Mon cœur semble battre plus vite, je sens le sang affluer à mes joues. Et… C'est drôle, mais j'ai l'impression que lorsque je détourne le regard pour ne pas qu'il remarque mon emballement soudain, il fait de même. Mais… Ça ne doit être qu'une impression, c'est sûr.

Je tends néanmoins l'oreille, à l'affut de tout bruit pouvant être émis. Et lorsque j'entends le faible plop que fait l'aiguille lorsqu'elle entre dans la peluche, je ne peux m'empêcher d'observer le travail qu'il fait. Et c'est impressionnant. Il n'y a pas dix mille façons de coudre. Mais il semble plus appliqué que moi, et beaucoup plus précis, aussi. Et… J'en suis heureuse. Car si je l'avais fait seule, je suis prête à parier que les oreilles n'auraient pas tenu plus d'une semaine. Alors que celles qu'il a cousu…Elles ne tomberont plus, j'en suis certaine.

Son magnifique sourire a le don de me faire fondre complètement, aussi. Il est si mignon et gentil. J'ai envie de pousser un petit "Awwwwwwwwn" en voyant son visage, mais je me contiens. Il est vraiment à craquer. Mais, voyez-vous, il me redonne mon ourson. Et après l'avoir pris, tout ce que je voulais faire, c'était le serrer contre moi. Alors c'est ce que je fis. Une énorme étreinte à mon doudou. Jusqu'à ce que je lève les yeux vers Shiki. Celui qui a rendu cela possible. Je déposai l'ourson sur mon lit et me jetai dans  ses bras, le sourire aux lèvres, heureuse. Ma gratitude était immense, et j'imagine que ce câlin était inconsciemment le moyen que j'avais choisi pour le remercier. Mon doudou, c'est l'un de mes derniers souvenirs de mes parents, et le perdre me rendrait plus que folle. Sa réparation était donc essentielle pour mon bien-être.

« Oui! Merci énormément, Shiki. »

Et je le pensais sincèrement. Non seulement pour l'ourson, mais aussi parce que ça m'a donné une excuse pour pouvoir le serrer à nouveau dans mes bras. Bras dans lesquels je me sens si bien… Le bruit de son ventre me sort de mes pensées et me fait éclater d'un rire léger. Rien de bien moqueur, non. Je ne veux pas rire de lui, loin de moi cette idée. Cependant, j'avoue que ça m'a surprise. Et puis, je m'en veux de ne pas lui avoir proposé à manger plus tôt. Je m'éloigne de lui pour aller fouiner dans le réfrigérateur, gardant toutefois sa main dans la mienne, l'amenant par le fait même à ma suite.

« Tu as faim? Désolée de pas avoir offert plus tôt, je n'y avais pas pensé. J'ai des cookies dans l'armoire, du fromage, un plat de pâtes et quelques fruits. À boire, de l'eau, du lait, du bourbon, de la tequila et du vin. »

Je réalisai qu'il n'y avait pas grand-chose, et je rougis. Merde. J'aurais dû aller faire l'épicerie plus tôt cette semaine… Va falloir se contenter de ce qu'on a pour le moment, j'imagine.




# Short, gomeen D:

© Kibara

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions

Il ne faut pas toujours se fier aux premières impressions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi faut-il toujours séparer le gâteau avec l'opposition?
» Faut'il se méfier des belles blondes ?
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» « Il faut toujours viser la Lune car, en cas d'échec, on atterrit dans les Étoiles. »
» Avec la crème il faut toujours se permettre un peu d'excès [pv Zach]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon Academy :: ARCHIVES ~ :: RPs terminés-