POUIC ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

C'est ma fête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Pacifiste
Pacifiste
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 20
Localisation : Je tond toujours mon mouton ♥
MessageSujet: C'est ma fête ! Mer 29 Oct - 0:43







Akira - - - Sora



Pour faire court et simple, je ne me souviens de rien. Un néant total plutôt envahissant, qui a tendance à me dresser les cheveux sur le crâne. J'en frissonne, c'est bizarre... Ou alors... est-ce parce que j'ai froid ? Mais bien sûr ! Suis-je bête ! En même temps, au mois d'Octobre qu'elle idée de sortir les bras nus ? Vu que je n'ai pas souvenir de ce qui s'est passé, je ne peux pas expliquer scientifiquement l'absence d'une laine réconfortante sur mon corps gelé. Mais, peu importe.
Je presse mes deux index sur mes tempes, fermant les yeux, me massant doucement la tête : " Cerveau cerveau, dit-moi donc ce qui t'a autant fait disfonctionneeeer ". Malheureusement, et comme je m'y attendais quelque peu, aucune réponse ne vient. Décidément, je me demande si c'est tout à fait normal de parler à de la graisse qui est censée être le moteur de mes actes et de mes pensées... Hum, c'est sans doute un peu malsain, mais je n'y peux rien.

Je regarde à droite, puis à gauche. Une rue, tout ce qu'il y a de plus banal et de plus ennuyeux au monde. Quoique celle-ci semble particulièrement sombre. Comme si les rayons du soleil n'osent pas percer les bâtiments qui se dressent tout autour. Drôle de constatation. Je renifle bruyamment les environs, avant de précipitamment me boucher les narines en les pinçant. Dire que j'ai un nez de parfumeur, ce serait mentir, j'ai un odorat beaucoup trop normal hélas. Cependant, je dois avouer que les mauvaises odeurs dégagées par les poubelles sorties sont particulièrement odorantes : assez pour me donner la nausée.
Je me lève donc pour fuir cet endroit au fumet extrêmement désagréable. En marchant, je rencontre de drôles de silhouettes, parfois encapuchonnées, couvertes de tissus et de lunettes de soleil. Si bien que s'ils se déshabillaient, je suis certain de ne pas pouvoir les reconnaitre. Certaines personnes marchent le dos voûté, les yeux se baladant à droite à gauche avec une drôle de méfiance qui a le don de m'amuser et de me charmer. Visiblement, je suis dans un quartier plutôt mal fréquenté. Pas besoin d'être un fin observateur pour le remarquer... Mais, qu'est-ce que je fais dans le coin ? Je veux dire en dehors de l'académie ? En suis-je sortit ? Sans doute, oui. La seule chose qui ait pu affecter ma mémoire à court terme que j'aurai ingurgité sans méfiance, aurait été un verre d'alcool. Mais je n'ai pas souvenir d'y avoir touché. De plus en plus étrange... Plus le mystère s'épaissit, plus l'excitation d'avoir une raison de trainer ici me fait frémir. Je ne vois pas des Hommes ni des Femmes, je vois des cobayes, tout autour de moi. Des mammifères pareilles à moi, que je peux admirer dans leur milieu naturel. Je tape dans mes mains, tout content, comme l'enfant que je m'efforce de demeurer.
Les yeux vers moi se tournent, me dévisagent, me provoquent, avant de se détourner de la proie décharnée que je dois représenter. Pas impressionnant du tout au niveau physique, je dois juste passer pour un fou, peut-être. Ou alors un bourgeois avide de claquer son argent dans des jeux truqués ? Mmmmh...

Après une ou deux heures d'arpentage minutieux, je pénètre dans une taverne en sifflotant gaiement. Je cesse de grelotter, il fait tout de suite plus chaud. Affairés à leurs occupations, les clients ne me regardent pas, ne savent sans doute même pas que j'existe. Je m'assois au bar et commande un lait fraise, en bon détective que je suis, boire serait une très mauvaise idée ! Je lève mon verre et m'exclame - soit je suis bourré, soit je suis vraiment fêlé - :

<< A la vôtres Mesdames et Messieurs ! Et a la mienne ! >>

Je m'enfile le lait fraise cul-sec avant  de donner une gentille tape dans le dos de mon voisin, que je viens tout juste de remarquer.

<< Je vous paye un verre mon ami ? Je suis d'humeur... Généreuse ! Serrons-nous la main, en bons rebut de la société que vous êtes et que je m'efforce de dignement incarner ! >>


Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Sam 1 Nov - 1:44

Rencontre énigmatique

# Feat. Sora Nakamura (Alias Oz le Vil :p )

Encore une journée passé à lire mon Livre. Et quelle plaie. Si seulement mon Maître m’avait transmis l’ensemble de ses connaissances avant de mourir… Remarquez, ce n’est pas comme si mon temps était compté. Je tourne encore quelques pages que je déchiffre avec de plus en plus de facilité, tout en m’exerçant à prononcer chaque mot dans la langue ancienne pour ne pas perdre l’accent de ma race dans l’espoir que quelqu’un, autre que moi, ait survécu et reconnaisse mon accent. Après cet exercice facile, je me relève sur ma couchette, les jambes pendantes et je scrute l’extérieur de mes yeux fatigués. Le soleil avait longtemps passé le zénith, il amorçait une descente calme et lente. Hier, la nuit des morts, j’ai pu parler à son rival… une entité si noire qu’il m’est difficile de ne pas m’incliner. Ce n’est pas tout les jours que je peux le faire, mais je ne rate jamais une occasion pour me délecter de la noirceur qu’il dégage. Après tout, je suis devenu quelqu’un de mauvais...

Je continue de fixer le soleil, tout en ressassant mes pensées passées. Le halo violet qu’émet mon Livre me sort de ma rêverie. Je me lève et m’habille de mon accoutrement habituel, à savoir, un ample sweet à capuche, un jean, des baskets. Tout dans une teinte de noire afin de passer le plus inaperçu possible. Je prends mon « Catalyst » (Le livre) et le fourre dans ma poche ventrale et je sors de ma chambre pour aller flâner quelques heures ailleurs qu’ici. Depuis ce matin j’étudiais mon livre tout en séchant les Maths. En même temps.. le prof, c’est un sadique. Et puis ce n’est pas comme si je ne connaissais pas son cours. A force de me fondre dans la masse, j’ai dû les collectionner les années d’études, d’ailleurs je vous avoue que je ne pourrais même pas vous dire le chiffre exact d’années d’études que j’ai effectué. L’une de mes plus grandes faiblesses, mon passé.

On calcule assez une personne lorsque l’on a une discussion avec elle. Et généralement, moi,  quand on parle de mon passé, je cherche toujours comment répondre sans éveiller de soupçons ou la curiosité de certains. L’image de Keira me traverse l’esprit et je frissonne. Celle-là est vraiment curieuse, comme Eiram, en même temps.. C’est dans leur nature je dirais, enfin je l’explique comme ça.

Déambulant à l’extérieur et perdu dans mes pensées, je me rends compte que je suis devant le grillage de l’académie. Devrais-je sortir ? Oh et puis, ce n’est pas comme si quelqu’un en avait à foutre de moi. Enfin j’espère. Je m’éloigne de l’académie prudemment tout en faisant attention à ce que personne ne me suive. Je débouche à la Ville située à proximité de l’Académie. Dingue que personne ne se pose de question  à propos de celle-ci d’ailleurs. Jamais vu le directeur aussi.. Étrange.  

Je me rends compte que la ville est assez grande et je repère tout de suite un endroit malfamé. Je m’y aventure, passant comme une ombre au milieu des passants qui ne se retournaient même pas après mon  passage, comme-ci je n’étai s pas devant eux la seconde précédente. Je m’arrête au milieu de la rue, ou diverses personnes étaient en train de circuler tandis que je ressens une infime trace de magie. Quasi-imperceptible. Le trouble dans l’Ether est si présent que cela me rend mal à l’aise. Je m’adosse contre un mur d’une bâtisse. Je lève la tête et voit que c’est une taverne. Le froid mordant de l’hiver laissa mon corps choisir à la place de mon cerveau. D’instinct je rentre tout en émettant une aura sombre et froide pour éviter tout regard.

Je m’amuse de voir certains regarder leur bière tandis qu’une seconde plus-tôt, ils me regardaient. La chaleur de la taverne semblait  se dissiper tandis que j’avançais en son sein. Comme si la vie se faisait aspirer, drainer par un Liche, ayant soif de vigueur. Je m’assieds et demande une bière d’une voix caverneuse au Tavernier qui s’empresse de me servir et de s’éloigner en astiquant de plus en plus le verre déjà propre qu’il tenait dans ses mains. Remarquant que j’y étais allé un peu trop fort, j’avais plus attiré l’attention qu’autre chose. Je réduis l’aura meurtrière et sombre à une simple présence inquiétante tout en réfléchissant, adossé au bar, à ce que j’avais ressenti plus tôt.

C’est alors que quelqu’un entre dans la taverne en sifflant comme un enfant, me sortant de ma réflexion. Je ne me retourne pas, et je prie intérieurement qu’il s’asseye ailleurs qu’à  proximité de moi. C’est alors que ce que je redoutais venait de survenir. Il s’assoit et prend un lait fraise ! Et comme s’il était bourré ou drogué à je ne sais quoi… il boit cul-sec avant de me donner une tape dans le dos, renversant un peu de ma bière sur le comptoir. J’allais lui répondre avec une noirceur infini lorsque je me rend compte que la sensation d’une magie inconnu, affectait cette personne.

Dès le contact, un immense trouble se fit dans mon esprit, comme si on cherchait à me cacher quelque chose. J’halète et je peine à reprendre mon souffle. Je ne sais pas qui il est, mais il a comme un maléfice apposé sur son esprit… Quelque chose que je ne connais pas, et qui m’excite au plus haut point.  Cette personne peut-elle être l’un des nôtres ? Exerçait-elle une quelconque forme de sorcellerie et connaissait-elle les miens ? Je n’ose pas le regarder et essaye de reprendre de mon aplomb tout en prenant soin à dissimuler l’ensemble de mon visage. Seul mes yeux d’un vert émeraudes étincelaient de plaisir dans la chaleur de la taverne. Je réfléchit calmement tandis que d’une voix gutturale je prononce des mots dans la langue ancienne de ma race espérant que l’inconnu à côté de moi réagisse.

« Aem relh’ost tahka Saaej »


Je lève ma bière et la bois cul-sec également dans le vain espoir d’une réponse.

avatar
Pacifiste
Pacifiste
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 20
Localisation : Je tond toujours mon mouton ♥
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Ven 7 Nov - 22:15







Akira - - - Sora



Allez savoir pourquoi, mais il met un temps monstre à répondre. Est-ce parce que ma perception temporelle est erronée, ou encore parce que j'ai envie d'entendre ce que cette étrange personne va bien pouvoir me raconter ? Ou alors est-ce juste parce que je suis un incorrigible impatient ? Je crois que plusieurs de ses, solutions se mélangent, un peu comme d'habitude au final.
Quand il ouvre la bouche, je suis vraiment pris au dépourvu. Je ne m'y attends pas. Je me demande même, si je n'aurais pas préféré qu'il se taise.

<< Aem relh’ost tahka Saaej >>

Euh, oui... non ? Suis-je censé comprendre quelque chose ? Ou ne suis-je pas censé comprendre ? Me prend-t-il pour un abruti finit ? Dans ce cas, pourquoi ces mots m'évoquent quelque chose ? Mmmmh... cette situation est beaucoup trop bizarre pour être expliquée, du moins j'en ai l'impression. Je me demande dans quoi je me suis fourré. Moi qui pensais qu'il allait prendre ma remarque super mal et qu'il allait vouloir me casser la figure... Je sais pas on aurait fait une course poursuite de fous furieux à travers des rues inconnues, il m'aurait sûrement rattrapé j'aurai chouiné puis la soirée se serait terminée en beauté une fois toutes mes plaies cicatrisées ! Mais non, il fallait que ça dérape dans un sens que je n'avais absolument pas anticipé... Parfois je regrette de ne pas utiliser mon don de prescience plus souvent... Ah la la la. Moi qui me plaignait d'une vie ennuyeuse...

J'arbore un sourire qui se veut énigmatique. Parce que je ne sais pas trop quoi penser et que je préfère tâter le terrain avant de lui avouer quoique ce soit, ou de prévoir quoique ce soit.

<< Alors comme ça, on ne vient pas d'ici ? >>

Je m'approche de l'endroit où j'estime qu'il y a son oreille et je chuchote, curieux :

<< Vous croyez au destin ? Cette ligne sur laquelle tout ne serait qu'un amoncellement d'évènements orchestrés par une force mystérieuse, celle qui dit que rien n'est hasard ? Moi vous voyez, j'hésite. >>


Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Sam 8 Nov - 3:15

Philosophie, quand tu nous tends les bras…

# Feat. Keira

Je regarde le fond de ma chope de bière dans l’attente d’une réaction quelconque de ce turbulent inconnu. Allait-il penser que je suis fou ? Feindre de ne pas avoir entendu ? Je n’en savais rien. Seulement je ne pensais plus qu’à une chose. Cette mystérieuse énergie sombre qui embrume son esprit.. comme si… il avait été altéré par quelqu’un, ou quelque chose. Je me remets peu à peu de mes émotions passées, guettant sa réaction, il ne semblait pas comprendre lorsqu’il me regarde avec un sourire des plus étranges. Comment devais-je interpréter cela ? Finalement, il ouvre la bouche :

<< Alors comme ça, on ne vient pas d'ici ? >>

Je lève mon visage camouflé sous l’ombre de ma capuche, qui semblait vivante et se mouvoir pour cacher l’ensemble de ce dernier, mis à part mes deux grands yeux verts émeraudes, et le fixe d’un regard glacial voulant le transpercer et tout connaître sur son sujet. Puis l’espace d’une seconde, la dureté de mon regard passe à l’infini tristesse de mon âme avant de redevenir impassible et froid, comme si un fantôme avait refait surface.

Je remarque alors qu’il avait bougé et se tenait à proximité de mon oreille. Je n’esquisse pas le moindre mouvement et attend patiemment les prochains mots qu’il allait prononcer. Se pourrait-il qu’il ait compris ce que j’ai dit. Je secoue négativement la tête, comme pour me convaincre. J’étais le dernier, et ce fardeau, je le porterai jusqu’au jour d’un renouveau.

<< Vous croyez au destin ? Cette ligne sur laquelle tout ne serait qu'un amoncellement d'évènements orchestrés par une force mystérieuse, celle qui dit que rien n'est hasard ? Moi vous voyez, j'hésite. >>

Etrange.  Pour ma part cette question existentielle ne  s’est posé qu’une fois.. et je pense que nous sommes maître de nos actions et que nous influons sur notre destin, ainsi une personne peut influer sur le nôtre en nous influençant à son tour.

Je continue de le fixer et lui répond calmement :

« Non, je ne suis pas d’ici… C’est le moins qu’on puisse dire. Mais le destin n’est pas tracé pour une personne avec de la volonté. Une personne avec du caractère. Une battante. Pour ceux qui suivent le mouvement, il est déjà tout tracé malheureusement pour eux. Il est possible que des entités supérieures interviennent, mais ce ne serait plus du destin, mais de la fatalité que l’on parlerait.
Désolé pour la phrase de tout à l’heure, mais vous avez quelque chose d’anormal apposé sur votre esprit… et j’ai voulu vérifier quelque chose. »

Je m’adresse ensuite au tavernier pour une autre bière.

avatar
Pacifiste
Pacifiste
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 20
Localisation : Je tond toujours mon mouton ♥
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Dim 9 Nov - 21:38







Akira - - - Sora




<< Non, je ne suis pas d’ici… C’est le moins qu’on puisse dire. Mais le destin n’est pas tracé pour une personne avec de la volonté. Une personne avec du caractère. Une battante. Pour ceux qui suivent le mouvement, il est déjà tout tracé malheureusement pour eux. Il est possible que des entités supérieures interviennent, mais ce ne serait plus du destin, mais de la fatalité que l’on parlerait.
Désolé pour la phrase de tout à l’heure, mais vous avez quelque chose d’anormal apposé sur votre esprit… et j’ai voulu vérifier quelque chose.
>>

Tandis qu'il commande une bière, je hoche la tête. Pas parce que je suis d'accord avec ce qu'il me raconte, mais plutôt parce que j'ai envie de le faire. Mais je dois dire que sa réflexion est intéressante.

<< Cela signifie-t-il que l'on doit avec un petit plus pour aller à l'encontre du Seigneur et Maître Destin ? Ou tout le monde peut-il lui tenir tête sans problème ? Dans ce cas... pourquoi existe-t-il s'il peut se faire bafouer par n'importe quel manant venu ? Hum... C'est quand même pas chouette de se faire humilier de la sorte.>>

Je me lève de mon siège, verre vide à la main. Je scrute la salle, à laquelle je n'avais prêté aucune attention jusqu'à maintenant. C'est un endroit à l’atmosphère plutôt froide et silencieuse. Les clients chuchotent, comme s'ils ont peur de se faire entendre. De toute évidence des secrets forts fâcheux doivent se répandre dans les environs. Les murs décrépits donnent un petit côté malpropre à l'endroit. En examinant le bar avec plus d'attention, je remarque qu'ils est carrément sale. Y a décidément pas mieux pour rencontrer des gens louches et intéressants qu'un endroit louche et non-entretenu. Je marche nonchalamment entre les tables, tendant l'oreille à la recherche de potins tandis que je réfléchis à ce que pouvait bien vouloir dire mon interlocuteur. Ses mots étranges dansent dans ma tête sans que je sois capable d'expliquer pourquoi. S'il a voulut piquer ma curiosité, une chose est sûre, il a parfaitement réussit...

Je pose mon verre sur une table occupée, m'en vais en le laissant là tandis que deux gros gaillards me dévisagent sans que j'y fasse attention. Ça m'agace. Je n'arrive pas à comprendre. J'ai beau réfléchir, je ne vois pas. Peut-être essayait-il juste de me perturber ? Ça m'étonnerai grandement, même si c'est tout à fait envisageable. Je me mord les joues en grommelant, retournant m'assoir à ses cotés. Je grimpe sur le tabouret un peu haut, manquant de tomber, me rattrapant de justesse à son épaule. Je la tapote distraitement -non mais des fois il faudrait me camisoler- inconsciemment tactile.

<< Quel est ton nom mon ami ? Tu m'intrigues vois-tu. Pourquoi ne m'expliquerais-tu pas ce que tu as voulu me dire dans cette sombre langue aux accents graves ? Que penses-tu que je suis pour croire que je suis apte à comprendre cet espèce de code ? >>


Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Mer 24 Déc - 14:58

Le mystère est parfois préférable à la vérité.

# Feat. Keira

Je continu de siroter ma bière tranquillement  avant de la reposer  sur le comptoir, vide. Le tavernier s’approche prudemment pour me resservir, mais je lui donne de quoi payer deux bières. Sur ce, il s’empresse de les mettre dans sa bourse tout en reprenant la chope vide et de la lavé avec vigueur et assiduité. En un mot et avec expérience, il avait compris que je ne souhaitais pas être resservi et que je payais les bières que j’avais bues. Je me tourne sur la gauche, voyant que mon voisin si intéressant semblait parti je regarde autour de moi avant de l’apercevoir en train de reluquer l’état de la taverne.

Pas très propre devait-il penser.. M’enfin, c’est mieux que rien. Et puis il fait toujours plus bon ici que dehors.  Je repense aux phrases par rapport au Destin..  et je ne sais qu’en penser. Je ne sais pas s’il se paye de ma tête ou s’il essaye d’engager une conversation tout à fait grotesque ? Qui parlerait de cela ? Le Destin… tout le monde pense ce qu’il veut, c’est mon opinion. Quoi qu’il en soit, je fixe le garçon, qui semble plus mature qu’il n’y paraîtrait. C’est troublant, à sa façon.
C’est alors qu’il revient vers moi, alors je me retourne côté comptoir, l’attendant patiemment tout en caressant mon « Livre » dans ma poche. Il manque de tomber en voulant s’asseoir, se rattrapant de justesse sur mon épaule, manquant de me faire tomber moi aussi. Je maugréais contre son indélicatesse, lorsqu’il reprend le dialogue :

<< Quel est ton nom mon ami ? Tu m'intrigues vois-tu. Pourquoi ne m'expliquerais-tu pas ce que tu as voulu me dire dans cette sombre langue aux accents graves ? Que penses-tu que je suis pour croire que je suis apte à comprendre cette espèce de code ? >>

Je ne peux m’empêcher de sourire. Décidemment, tout le monde commençait par là. Remarque, il semble logique de savoir comment appeler celui avec qui tu tapes la discut’.
Sur la même intonation de froideur et d’écho de caverne, ma voix sort tel un dilemme :

« Akira. Akira Saito. Et quel est ton Nom à toi ? Je ne peux pas te dire ce que signifie cette phrase. Seul ceux de ma race la comprenne. Et..

Je me mords la lèvre, j’en ai déjà trop dit.

Et… ce n’est pas un code. »

Voilà, on sauve les pots cassés. Qui était-il pour s’intéresser à moi ?

« Sinon, comment se fait-il que ton esprit soit si… étrangement mêlé à une sorte de magie ? Cela bouleverse mon environnement magique, et si j’en crois ce que je vois  dans l’Ether, cela affecte ta perception des choses. Non ? »

Je ne comprends pas la marque qu’il a  sur l’esprit et j’espère qu’il pourra m’éclairer là-dessus, car si j’ai raison, et j’espère que j’ai raison, il se peut que ce soit d’origine magique, et en ce cas, je pourrais l’étudier ! Quoi de plus transcendant !



Désolé pour le retard !!! Me voilà !
avatar
Pacifiste
Pacifiste
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 120
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 20
Localisation : Je tond toujours mon mouton ♥
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Lun 9 Mar - 14:43







Akira - - - Sora



<< Akira. Akira Saito. Et quel est ton Nom à toi ? Je ne peux pas te dire ce que signifie cette phrase. Seul ceux de ma race la comprenne. Et.. >>


Akira Saito... un nom qui ne m'est tout à fait inconnu ma foi. Mais où ais-je bien pu l'entendre ? Il se peut aussi tout à fait que je me méprenne de la plus idiote des façons. Quoiqu'il en soit, je sais comment l’appeler maintenant. Truc était un terme trop impersonnel à mon avis. Il l'aurait sans doute trouvé péjoratif et rabaissant pour sa part. Chose que je peux tout à fait imaginer. Il se mord la lèvre, comme s'il regrettait ses paroles. Comme s'il estimait m'en avoir trop dit... Race... Un daemon j'imagine. Pour avoir entendu bien des discours, je suis presque certain qu'un hunter ne parlerait pas ainsi des humains, il dirait plutôt "mon peuple".

<< Et… ce n’est pas un code. >>


Sa phrase termine de me persuader, pas un code, plutôt, un langage. Malheureusement, un langage qui m'est bien inconnu quoique, étrangement... pas familier non, mais... c'est un peu comme s'il raisonnait en moi ? Je ne saurai pas trop comment décrire cette sensation, mais elle est vraiment très bizarre. Et j'espère quelque part qu'il va arrêter de parler son charabia incompréhensible, bien que j'aimerai l'étudier et en apprendre plus. Fermé comme il est, il est sans doute buté et me refusera très certainement son savoir... Moi je pense sérieusement que les secrets existent uniquement pour être découverts ! Mais seulement d'un point de vue scientifique.

<< Sinon, comment se fait-il que ton esprit soit si… étrangement mêlé à une sorte de magie ? Cela bouleverse mon environnement magique, et si j’en crois ce que je vois  dans l’Ether, cela affecte ta perception des choses. Non ? >>


Magie ? Il maîtrise la magie ? Oh ! Pas mal ! Et pas du tout scientifique ! Mais ça m'intéresse ! Mais qu'entend-il par "magie" exactement ? Élémentaire, illusion ? Dans un premier temps cette "découverte" -qui n'en est pas vraiment une car je n'ai aucune preuve ni fait aucune recherche- m'émerveille. Si je le crois sur parole ? Qu'elle raison aurais-je de ne pas le faire ? Nous vivons dans un monde tellement étrange et grotesque, que ce serait absurde de ma part d'y chercher une quelconque raison. Et puis, sa phrase perturbante me suffit pour comprendre qu'il ne ment pas. Comment fait-il pour ressentir mon ou mes pouvoirs ? Alors qu'ils ne sont pas actifs... Je passe de l'admiration au doute. Même si je n'ai aucune raison de les cacher, j'aimerai que mes pouvoirs restent inconnus, voir inexistants pour ceux à qui je n'aurai pas choisi d'en parler. Dois-je le faire avec Akira ? Partager ? Après, tout, pourquoi pas ? Que pourrait-il m’arriver ? Je ne suis quasiment immortel maintenant alors...
Je souris, m'accoude au bar tout en le regardant.

<< Sora Nakamura, c'est mon nom. Enchanté Akira ! Un langage hein ? Tout à fait fascinant ! Dommage que je n'en comprenne pas une seule syllabe ! Tu es Daemon pas vrai ? >>

Cela dit, j'enchaîne pensif, aborder le sujet, sans se griller non plus, histoire de voir si lui aussi acceptera de se dévoiler au fur et à mesure.

<< Hey bien, pour commencer, je ne savais pas que c'était de la "magie" sache-le, tu me l'apprends. Ensuite qu'est-ce que l'Ether ? Un artéfact dans lequel tu vois des choses ? Je ne suis pas sûr de bien comprendre... Quand à ce que tu décèles en moi, je suis surpris ! Je ne vais pas te mentir, parce que c'est tout à fait puéril et inutile puisque je suis grillé. En effet, tu as raison, c'est une capacité qui peut affecter ma perception de l'environnement... et des gens.
D'ailleurs, si tu enlevais cette vilaine capuche que je puisse voir ton joli minois ? Hum ?
>>


avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Sam 11 Avr - 20:25

Des nouvelles ? :3

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Ven 29 Mai - 0:49

La Vérité est difficile à dire.

# Feat. Keira

<< Sora Nakamura, c'est mon nom. Enchanté Akira ! Un langage hein ? Tout à fait fascinant ! Dommage que je n'en comprenne pas une seule syllabe ! Tu es Daemon pas vrai ? >>

Dommage, à qui le dis-tu ? Moi qui avais de faux espoir… Néanmoins, tu vises juste. Je suis un Daemon. J’ai dû me trahir plus  tôt ou bien c’est toi qui est perspicace. Ou encore, un coup de chance. Je tique lorsqu’il prononce Daemon ponctué de son « pas vrai ». Il en est persuadé.
Je lui réponds en guettant la moindre surprise sur son visage, la moindre réaction trahissant sa pensée.

« Tu as raison, je suis un Daemon, j’espère que cela restera entre nous bien sûr, et de ton côté ? Daemon aussi je présume ? »

J’espère de toute mon âme qu’il est Daemon, sinon, mes vieux démons risquent de ressurgir, et je risque de voir rouge. L’Ether est très perturbée autour de lui, les particules magiques sont condensées dans sa tête comme si elle s’illuminait, et ce… depuis qu’il m’a touché. Le malaise que j’avais ressenti suite à son contact s’explique soudain ! Les particules magiques ont été drainés de mon corps par le simple contact, pénétrant sans le savoir ses circuits magiques, réactivant, encore sans le savoir, et malgré lui, son/ses pouvoirs.

Impensable ! Pour qu’une telle chose se produise, la condensation entre les particules magiques doit être la plus rigoureuse possible ! Auquel cas nous exploserions tous les deux lors de l’échange précédent en créant assez d’énergie pour faire de l’antimatière en quantité infime, suffisamment pour réduire à néant cette taverne qui tomberait à jamais dans l’oubli. Terrifiant. Je frissonne à l’idée que nous ayons réchappé à la mort tous les deux sans même s’en rendre compte.

Un rictus déforme mon visage en un sourire. Un vrai sourire. A quand remonte la dernière fois où j’ai souri comme cela.  Je suis excité. Tout ce qui vient de se passer est dans l’ordre du rarissime ! Moins de 0,001% de chance ! Et pourtant ! On l’a fait. C’est DINGUE ! Je regarde Sora avec attention. L’avait-il provoqué ? Impensable. Il ne s’exposerait  pas à un tel risque. Cette expérience est unique ! Maintenant qu’il a drainé sans le savoir mes particules magiques, il risque d’ici peu à s’en apercevoir.  Pourra-t’il voir les runes sous ma capuche ? Je n’en sais rien, l’expérience, jugée trop dangereuse, à été bannie et tout travaux là-dessus, brûlé depuis longtemps.  Mon Maître aurait été fier de moi ! Je jubile intérieurement. J’attends avec appréhension le déroulement de la suite des événements.

<< Hey bien, pour commencer, je ne savais pas que c'était de la "magie" sache-le, tu me l'apprends. Ensuite qu'est-ce que l'Ether ? Un artéfact dans lequel tu vois des choses ? Je ne suis pas sûr de bien comprendre... Quand à ce que tu décèles en moi, je suis surpris ! Je ne vais pas te mentir, parce que c'est tout à fait puéril et inutile puisque je suis grillé. En effet, tu as raison, c'est une capacité qui peut affecter ma perception de l'environnement... et des gens.
D'ailleurs, si tu enlevais cette vilaine capuche que je puisse voir ton joli minois ? Hum ? >>


Je le regarde comme s’il était bête. Et je pars alors sur un fou rire. Une fois la crise passé, je l’observe avec plus de sérieux. J’avais été bête moi aussi pourquoi rire devant lui alors qu’il ne comprend pas quelque chose que moi j’ai mis plus de deux siècles à connaître. Il a dû se vexer.  C’est malin Akira.. Super Tact ! Je ressemble un peu plus à la facette hautaine de mon Maître qui savait tout… et me prenant de haut. Comme si je me vengeais à mon tour sur Sora. Mais lui n’avait rien demandé, et ne m’avais rien fait.

«Excuse-moi pour ça,  je n’ai pas voulu être désobligeant. J’ai mis plus de deux..

Je me mords la lèvre, plus fort cette fois, déchirant un peu ma chair, faisant perler une goutte de sang… dorée que je m’empresse d’essuyer en espérant là aussi qu’il n’ait rien vu. Je reprends comme si de rien n’était :

: J’ai mis... longtemps avant de pouvoir discerner l’Ether et c’est quelque chose que je ne puis décrire, ou bien identifier. Pour faire simple, c’est l’environnement magique de l’environnement normal qui nous entoure. Il est en corrélation avec tout ce qui est, vivant ou non, et tout ce qui était. Si j’ai eu raison, c’est que ta capacité, unique, te permettrai de distinguer l’Ether. Chose rarissime. Si j’ai raison, tu devrais me voir différemment dans pas longtemps.. Ne prends pas peur surtout. »

En effet, les particules qu’il a drainé hors de mon corps lors de notre contact sont chargées de magie noire. De ce fait, il aurait la capacité, pendant un temps, de voir mes runes sur mon manteau, ma peau et même sous ma capuche ainsi que les différents liens tissé entre eux, comme des fil de lumière, créant un maillage sophistiqué. Il me verrait comme quelqu’un à découvert. Il me verrait comme une cage de lumière et s’il regarde derrière la cage, il verra l’ombre que je renferme. Jamais je n’avais été si vulnérable devant quelqu’un auparavant. Et sans le montrer, j’angoissai et appréhendai sa futur réaction .



Voilà ! Désolé du retard, Impardonnable. J'espère qu'il te plaira ! ;)
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Re: C'est ma fête ! Sam 5 Sep - 14:26

P'tit Uuup ~

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est ma fête !

C'est ma fête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon Academy :: ARCHIVES ~ :: RPs interrompus-