POUIC ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Shiki Oniyama »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur http://daemon-academy.activebb.net
Messages : 2684
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans le pré, en train de brouter de la pelouse ~
MessageSujet: Shiki Oniyama » Sam 8 Nov - 15:18

 
Shiki Oniyama.
«  Equal as parasites and moving without eyes . »


 Fukuwa. // Applepiefasna.


Prénoms : Shiki  
Nom : Oniyama
Âge : 16 ans.
Sexe : ♂
Rang (élève, prof...): Elève.
Daemon ou Hunter ? : Daemon
Orientation Sexuelle : Indéterminé.
Origines : Inconnues.
Autre :  n°2 ~


Description...
C'est pour mieux te manger, mon enfant ~
Physique
 De longs cheveux noirs, toujours ébouriffés, lui donnant un air sauvage. Un visage d'adulte; un corps mature, un corps marqué. Marqué par les coups, par la haine, et par les expériences. Shiki n'a aucune marque particulière sur le visage, si ce n'est qu'il a les yeux vairons. Son œil droit est bleu. Sans pupille. Un œil  artificiel et aveugle. Une sphère vide, reflétant la violence de ses tortures. Son autre œil est d'une jolie couleur whiskey; doré.

Un corps finement musclé, mais pourtant extrêmement maigre. Ses cotes saillantes sont la preuve de son alimentation... ou plutôt sa non-alimentation. Son ventre, et surtout son dos sont couvert de petites cicatrices blanches; pas vraiment discret avec sa peau naturellement bronzée. Il a ce regard mélancolique, ces mimiques d'enfant, pleines d’innocences.
Son corps, partant de la nuque jusque dans le bas du dos, est recouvert de tatouages noirs, de formes entrelacées, dont la signification ou même l'origine échappe à Shiki.

Ses origines de Loup-garou sont responsable de son corps d'athlète et ses muscles élancés. Pourtant, il n'est pas très grand. Pas petit pour autant, il atteint les 1 mètre 72; plus petit que pas mal de loups garous, donc.
Caractère
Shiki, qui fut longuement appelé N°631, son numéro de chambre à l'Asile, est un caractère complexe. Tellement complexe qu'il en a presque oublié son véritable prénom. Qu'il est resté de longues années dans cet enfer humain.
Une personne dont les pensées ne sont pas prévisibles. Il vaut mieux pour la santés de chacun de ne pas savoir ce qui se déroule dans sa tête. L'abysse de sa folie risque de se refermer sur vous si vous plongez trop profondément dans sa mentalité. Alors, allons-y dans les grandes lignes...

Instable. La thèse, la conclusion, la définition même de ce qu'il est. Instable. Il n'est pas prévisible. Son sourire angélique peut dissimuler des crocs comme des larmes. Ses émotions sont brouillées; elles s'emmêlent et tourbillonnent sans logique. Il peut ressentir de la joie comme de la frustration, mais les deux en même temps. Ajouter à ça que toutes ses émotions sont exacerbées aux extrêmes. Sa colère, sa tristesse, tout ça, il le ressent quinze fois plus fort qu'un être lambda. Shiki n'a pas la vie facile, rien qu'à cause de ses propres émotions; et de sa manière de les ressentir.

Impulsif. On va dire que c'est son plus grand défaut. Il ressent la colère tellement vivement, par moment, qu'il réagit au quart de tour, d'une impulsion.
Et, malgré tout, il est... Naïf, à l'air innocent. Son visage d'adulte enferme un gosse qui n'a pas vécu son enfance, qui réclame de revivre la pureté et l'innocence de l'âge qu'il n'a pas vécu.
Lunatique, l'esprit ailleurs, le regard dans les vagues, il lui arrive de se perdre dans ses pensées, d'oublier qu'il parle à quelqu'un ou qu'il est en cours. Le petit Shiki a souvent la tête en l'air, un peu maladroit par dessus le marché.
Once upon a time...
Tes chaussettes sont confortables ?
L'histoire.

Je ne vais pas te faire mal. Aller, approche....  
Il a évidement mentit; Lui comme tous les autres. Tu le savais. Ils sont tous pareils. C'est à cause de lui, de ton père, si tel est le nom que tu peux lui donner après tout ce qu'il t'as fais. Lui qui t'as envoyé ici, dans cet endroit terrifiant. Tu te souviens encore les matins ensoleillés ou tu te levais, allait rejoindre ta maman; tu savais très bien qu'ils t'avaient adopté, mais ça ne t'importais pas. Tu les aimais. Maman, papa, grande sœur. C'était ta famille. Tu te souviens de ces rires, ces paroles douces à entendre, cette vie parfaite.
Comme tu te souviens aussi de l'accident. Des cris. Des flammes. Et des pleurs.
Ton père qui hurle, les pompiers, les sirènes. Ton regard emplit de larme qui fixe cet énorme brasier; Dont tu es la cause. Ta mère et ta sœur, mortes brûlées. La fin du bonheur.

Les coups, les larmes, la douleur; Comment oublier tant de haine de la part de ton géniteur ? Il te le reproche. Il te reproche ce qui leur est arrivé; Il a raison, après tout. Tout est de ta faute. La tienne. Tu aurais du mourir à leur place. Pas vrai...? C'est ce qu'il répète sans cesse. Un enfant croit tout ce que les adultes disent, après tout.
Tu te souviens, à chaque fois qu'il te regardais avec cette lueur dans les yeux, cette seule étincelle d'émotion. La haine. Puis quand il te soulevait par les cheveux et te cognait contre les murs. Le sol. Ou ses poings. Bien souvent tu n'as pas été à l'école. Tu ne tenais même pas debout. Mais le jour où il t'as brûlé au tisonnier sur la hanche, tu es quand même allé à l'école. Et la maitresse t'as demandé pourquoi tu boitais. « Je suis tombé dans les scaliers. »
Elle n'y cru pas. Que penser d'un enfant avec autant d'absences; avec autant de plaies diverses ? Même un maladroit ne pourrait tomber autant de fois des escaliers. Et le gosse ne parle même pas correctement; Alors elle a appelé les services sociaux. Tu te souviens du regard de fureur de ton père, plus terrifiant encore que toutes les fois où il te faisait mal, quand la dame des services sociaux est entrée. « Qu'est ce que t'as dis, petit merdeux ?» Tu te souviens sa voix emplit de promesses de violence.

La dame des services sociaux était gentille. Elle t'avait écouté, puis t'avait emmené avec elle dans un endroit qui ressemblait fort à l'hôpital. Tu as souvent été à l'hôpital, donc ça ne t'impressionnait pas. Mais les gens d'ici portaient des sortes de... Masque. Des masques pour cacher leur bouche, et des grosses lunettes rondes. Tu trouvais que ces gens ressemblaient à des moustiques.
Des vermines.  
C'est à partir de là que, avec pour seul bagage le jouet pour chien que tu gardais depuis la nuit du drame avec toi, tu es arrivé dans ton nouveau chez-toi. Tu es arrivé en enfer. Monsieur Pouic, le jouet qui couine, est devenu ton meilleur ami. La lumière est devenue chose rare. Et les hommes moustiques, tes pires cauchemars.

C'est de leur faute si les larmes ont changé la couleur de mon œil...
Une opération parmi tant d'autres, encore un de leur test étrange sur toi, qui a mal tourné. Tu t'es réveillé pendant que l'homme avait le dos tourné. Tu étais allongé sur une table froide, dure. Et tu sentais de mauvaises odeurs. Et cet homme... Tu étais tellement en colère. Tu as attrapé l'instrument étrange qui trainait et l'a tué en cisaillant sa nuque. Et à partir de ce moment, tout partit en couille. Ce fut de pire en pire. Tu n'avais plus le droit d'aller avec les autres en salle de jeux. Parce qu'il y avait d'autres cobayes; mais maintenant, tu étais seul, enfermé dans le noir. Les larmes n'arrivaient même plus à couler. Et tu es devenu une coquille vide, neutre de toute émotion.

Puis tu as sombré dans la folie.
Un beau jour, tu es sortis de cet endroit. Tu ne te souviens pas comment. Juste que tu étais sous forme de loup. Que tu ressentais la lune dans tes veines. Monsieur Pouic dans la gueule, tu courais pour la première fois depuis tellement longtemps sous le ciel étoilé.
Libre. Tu étais libre.


I've got a power
Je suis une licorne, uuhuu !
Informations sur la race, le type d'arme (...)
Canis lupus occidentalis. Le Loup d'Alaska. Une bête taillée pour la traque et la chasse, au pelage épais et à la mâchoire puissante, et meurtrière. Le projet initial était de transformer le patient en animal à part entière. Mais bientôt, nous nous étions rendus compte de la possibilité de fusionner l'homme et l'animal, pour en créer un être supérieur. Une sorte de Loup-garou sur-développé.  Un projet fou ! Il n'était censé être qu'un prototype, mais les expériences ont été un franc succès. Tout d'abord, on a pu observer l'amélioration de ses caractéristiques sensorielles. L'ouïe, l'odorat, principalement. Puis la force qu'il a développé, surtout au niveau de la mâchoire, bien supérieure à celle de tout un chacun. Sa vitesse de réaction et son agilité ont dépassés ce à quoi nous nous attendions.

Puis, nous avons pu observer ses métamorphoses. Souvent dû à de fortes émotions, comme la peur ou la colère, il a été à noter que la Pleine Lune n'avait que pour effet de le rendre nerveux. Sa métamorphose varie d'un temps de cinq à quinze minutes, douloureuse pour le patient. Il prend alors forme d'un canidé dont les gènes sont plus semblables à celle du Loup d'Alaska que des autres espèces. Pouvant se tenir sur deux pattes, ou sur quatre, il mesure approximativement deux mètres vingt au garrot. D'un poids de cent-quarante kilos, il a le pelage sombre, et des yeux humains. L'animal velu a l'apparence d'un Loup-garou, en somme, mais d'un loup-garou artificiel.
Son intelligence semble surpasser celle d'un canis lupus ordinaire. Mais ses réflexes sont bien plus animaux qu'humains.

Jusqu'où pourrons-nous perfectionner cette créature ?



About you



Date de Naissance : X
Vrai Prénom (facultatif) :X
Age :X
Comment as-tu découvert le forum ? X
Comment le trouves-tu ? :X
Code du règlement : X



© Kibara

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Joaquim Snow  speak in Black
Shiki Oniyama speak in Firebrick
Aaron Anderson speak in MediumOrchid
Sköol Harawën speak in MediumSeaGreen
Shade Deyrathen speak in DarkSlateGray

Shiki Oniyama »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shiki RP, partenariat
» † Godwrath D. Alexander : Kami no Shiki †
» Shiki Ikeda {OK}
» Walking moon does not catch stars [PV Shiki]
» Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon Academy :: Administration ~ :: Papiers d'Inscriptions :: Présentation Validée :: Elèves-