POUIC ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Contrat empoisonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Contrat empoisonné Dim 4 Jan - 21:59




















 ❝Keira Wayne❞




C’est d’un sourire ravi que je t’emmène à l’endroit que m’a indiqué le client. A vrai dire je suis assez surprise que tu ne m’ais pas demandé d’information sur lui. Tu es tout de même la principale intéressée. Enfin Jo aussi, mais la mise est plus importante pour toi. Et il te veut vivante, alors que Joaquim, il le veut mort. Hors je refuse de le tuer. Il est plutôt de bonne compagnie et il est vrai que je l’apprécie. Dans tout les cas, même si tu m’avais demandé, je n’aurais pas pu beaucoup te renseigner. Son nom, si je me rappelle bien, est Mark. Je l’ai vu une seule fois, et j’avoue qu’il est plutôt mignon. Pas autant que Skool, mais mignon tout de même.  Sa musculature se reflète sur sa peau basanée, un joli bleu teinte ses yeux et ses cheveux d’une couleur proche du noir lui donnent un air irrésistible. A part ça, je ne sais rien d’autre. Il ne m’a rien dit sur la raison pour laquelle il te voulait. Ni sur celle pour laquelle il voulait Joaquim. Et je ne lui ais rien demandé. Je suis que très peu curieuse sur mes clients. La seule chose qui m’intéresse est l’argent qu’ils sont susceptibles de me donner. Pour ce qui est des différentes raisons pour lesquelles ils veulent un tel ou un tel, je m’abstiens de trop en savoir. En général, ceux qui sont trop curieux ne font pas long feu. Le savoir n’est pas tout le temps une bonne chose. Alors les seules personnes sur lesquelles je m’informe, ce sont les cibles. La situation dans laquelle je me suis mise avec toi est assez dangereuse. Rien ne nous indique si nous allons tomber sur un humain ou un Daemon.

C’est donc avec précaution que je me rends dans le lieu indiqué. Les rues sont très obscures. Un seul réverbère éclaire d’une faible lueur le passage dans lequel je t’amène. Ce dernier projette des ombres aux apparences menaçantes sur le sol goudronné. Les bruits sont rares. Quelques fois, ont pu entendre le craquement d’une branche, le vent soufflant doucement ou le vol d’un oiseau. L’endroit, pour être court, était très peu accueillant. Je pris l’habitude de ce genre de lieu. Mes clients sont timides, ils ne veulent pas se montrer, ils sont discrets et prennent quelques milliers de précautions. Ainsi, je ne suis pas surprise quand je vois que l’homme qui arrivait n’était pas Mark. Le visage aux traits durs et marqués, le dos courbé le rendant plus petit encore qu’il ne l’était déjà, deux petits yeux luisants de méchanceté, il était tout à fait laid. La seule marque d’élégance, chez cet homme, était ses vêtements. Un costume tussor taillé à la perfection pour ce petit être maudit par la nature. Il s’approche de nous, nous dévisage longuement comme pour s’assurer de notre identité puis prit la parole d’une voix aigre, en totale adéquation avec son apparence.

- Monsieur souhaite votre présence à sa demeure. Ainsi il sera plus facile de remplir les papiers du contrat. Si vous voulez bien me suivre.

Je le regarde se tourner et s’en aller sans attendre de réponse de notre part. Et appâter par la promesse de l’argent, je le suivis en te poussant doucement dans le dos. Ne t’en fais pas, ce genre de façon de faire est courante. Du moins, chez les hommes riches comme celui qui te quémande. L’homme au costume tussor ne prononça pas le nom du client. Ainsi tu ne pouvais toujours pas savoir de qui il pouvait s’agir. Je me demande si tu es angoissée. Après tout, je t’emmène peut être à la mort. Mais ne t’inquiète pas. Je n’ai pas mentis tout à l’heure. Je tiens toujours ma parole.  

La villa devant laquelle nous arrivons est tout simplement immense. En totale contradiction avec le lieu de rendez-vous. J’ai vous beaucoup de résidences impressionnantes en tant que chasseuse. Mais celle la est de loin la plus grande. Je te fais rentrer, toujours à la suite du petit homme. L’intérieur correspond à l’extérieur. Il est magnifique. Je me demande combien je pourrais voler après avoir tué le propriétaire.

L’homme au costume tussor s’immobilise enfin et se tourne vers moi.

- Je vais vous demander de laisser la jeune fille ici. L’argent vous attend dans la pièce à côté. Je vais vous y conduire.

J’hésite un instant. Par peur de me faire rouler surtout. Puis finalement, je me décide à te relâcher. Si quelque chose se passe mal, je n’aurais qu’à tuer le petit homme. Je me penche vers toi et murmure d’une voix discrète.

- Ne t’en fais pas je viendrais te chercher. C’est promis.


Je te lance un dernier regard puis suit enfin l’homme vers la pièce indiquée.

_________________________________________

MARK



Cela fait si longtemps que je te cherche ma tendre Eiram. Cela fait si longtemps que je t’attends. On m’a annoncé que, ce soir, mon attente prendrait fin. Je suis tellement impatient. Je regarde l’immense cheminée brûlant d’un feu ardent. Je crois que cela fait une heure que je l’observe. Que mon regard se perd dans ses flammes. Je pense à toi. Et quand cela m’arrive, mon esprit se perd. A vrai dire, je pense constamment à toi.

Je frotte nerveusement la chevalière qui habille mon annulaire. Bon dieu, quand est ce que tu arrives. Je suis pressé. Je veux te serrer dans mes bras. Retrouver ce plaisir qui m’habitait, il fut un temps. Je ne t’ais jamais oublier. Je n’ai jamais pu le faire. Ton souvenir est présent à chaque instant de ma vie. Mais il n’est plus suffisant. Il ne l’a jamais été. Combien de fois ais-je voulu retrouver ton odeur enivrante, ta peau délicieuse contre la mienne. Je n’en peux plus d’attendre, reviens moi vite.

J’entends le cliquetis de la porte, le grincement lent de cette dernière. Je ferme les yeux. Tu es là, enfin. La voix de mon serviteur m’indique que tu vas bientôt te retrouver seule. A mon entière disposition. Celle qui t’a ramené à moi sera lourdement payé. Je lui dois bien ça. Je me retourne et regarde discrètement par la fente de la porte. Un frisson parcourt mon corps. Tu es si belle. Plus encore que dans mes souvenirs effacés. J’attends encore un instant. Te dévorant des yeux. Je prend une longue inspiration et enfin ouvre la porte. Je m’approche de toi d’un pas lent mais assuré, comme j’ai l’habitude de le faire. Ma carrure, ma taille dominante, me donne un aspect à la fois un air sévère et élégant. J’ai toujours été imposant. C’est ce qui fait que j’ai obtenu la direction d’une grande entreprise. Mon talent à diriger et à me faire respecter mon fait gravir les échelons. J’ai attendu d’avoir la richesse suffisante pour combler tout tes désirs. Malgré tout, pour toi, mon regard est doux. Il se veut rassurant.

Je m’approche encore jusqu’à être à un pas de toi. Je lève une main et d’un geste tendre, caresse ta joue, la frôlant presque.

- Ma douce Eiram… Cela faisait si longtemps.

J’écarte une mèche de ton visage.

- Tu n’as pas changé. Tu es toujours aussi belle.

Je fronce les sourcils. De mon pouce, j’enlève le sang qui coule le long de ton visage. Je lèche mon doigt, traversée d’un frisson de plaisir. Ton sang est succulent. Je te fixe de nouveau et murmure d’une voix doucereuse mais menaçante.  

- La chasseuse t’a fait mal ?

Si c’est le cas, je la tuerais. En aucun cas, elle n’avait le droit de te toucher. Je l’avais prévenu. Mon désir pour toi est si fort, je remettrais ça à plus tard. Je passe un bras autour de ta taille et t’attires contre moi. Mes yeux sont toujours plongés dans les tiens.

- Eiram. Ma délicieuse Eiram. Une fois que j’aurais fait tuer ce Joaquim, plus rien ne pourra nous séparer. Nous serrons enfin ensemble pour toujours.

Ce vampire est un obstacle à notre amour. Je t’en pris ne prend pas peur. Ce n’est qu’un substitut que tu finiras par oublier. Comme tu as finis par oublier tes parents. Ma prise sur ta taille est plutôt ferme, sans pour autant être assez brusque pour te faire mal. Je crois que j’ai peur que tu partes une nouvelle fois. Mais, jamais, plus jamais je ne te laisserais partir. Ma douce et tendre Eiram. Tu es à moi.


 



#♥♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Lun 5 Jan - 4:00

Je te suis, craintive. J'ai beau être un vampire, je ne suis pas d'une nature violente. Et si la personne qui me veut me voulait vivante pour pouvoir me tuer de ses propres mains? Je ne pourrai pas me défendre. Pas comme Keira, en tout cas. Et le lieu où nous sommes ne me dit rien qui vaille. C'est lugubre et froid. Un seul réverbère? Il ne pouvait pas choisir un autre endroit plus… Agréable, ce client? On va finir par attraper un fichu rhume, si ça continue. Et je ne fais qu'angoisser, dans ce genre de lieu. Je ne connais pas l'identité ni les intentions de la personne qui nous veut, Joaquim et moi, mais je me doute qu'elles ne sont pas très amicales si cette personne a fait affaire avec une chasseuse. Même très peu amicales. Avec cette luminosité et la faible - voire la nulle - fréquentation des lieux, il est facile de dissimuler un cadavre ou de commettre un crime sordide… Oui, j'écoute trop la télévision, mais ça m'angoisse, je n'y peux rien ! De nombreux scénarios déferlent dans ma tête, tous plus sordides les uns que les autres. Rien pour me rassurer, en tout cas.

Jusqu'à l'arrivée d'un petit monsieur vraiment très laid. J'espère que ce n'est pas lui qui m'a demandée ; j'aurais tôt fait de vomir sur ses chaussures. Mais il mentionne un certain monsieur. Fiou, ce n'est pas lui qui me voulait. C'est déjà ça. Mais je sens que la suite des événements ne me plaira pas du tout. Qui est ce "Monsieur"? Je te laisse me guider à contrecœur, préférant de loin tenter de m'enfuir pour ne pas rencontrer le monsieur en question. Je ne suis pas trouillarde, mais qu'auriez-vous fait dans ma situation? La panique commence à me gagner et je n'aime pas ça. Avec les effets de l'alcool… Pas agréable du tout. Et la vue empire la situation. Quelqu'un est assez riche pour me faire enlever et faire tuer mon copain. Qu'est-ce qu'il peut bien vouloir de moi? J'ai toujours détesté ce genre de luxe, en plus. J'ai longtemps vécu dans une famille tout sauf modeste, mais mes parents ne voulaient pas se perdre dans une telle maison. Ils m'ont plutôt légué une jolie somme qu'ils avaient mise de côté au lieu de la dépenser pour du luxe. Quelle gentillesse, n'est-ce pas?

Quand le petit laid reprend la parole, je deviens livide. Non… Non ! Ne me laisse pas toute seule, qu'est-ce que je vais faire sans toi? Tu m'avais garantis une sécurité après avoir reçu ton argent, mais je ne l'aurai plus du tout si tu t'en vas ! Je te lance un regard suppliant et rempli de panique, mais rien n'y fait. Au moins, tu promets de revenir me chercher… Si tu retrouves ma trace. Oh, j'espère tellement que tu reviendras vite ! Fait chier, je n'aime pas dépendre des gens. Mais il faut que j'apprenne à me défendre pour que ça cesse, et c'est pas près d'arriver…

Je te suis du regard alors que tu t'en vas, appréhendant la suite des événements. Je ne doute pas une seule seconde que l'homme qui m'a demandée viendra me chercher sous peu, et ça me fout les jetons. Comment faire autrement? Je suis face à l'inconnu, et seul ton client sait comment ma vie se terminera. Je ne peux qu'angoisser en silence, seule dans cette immense demeure qui me répugne. Mais qui ne me répugne pas autant que l'homme qui entre dans la pièce. Mark. J'aurais dû m'en douter.
Mon sang se glace dans mes veines, mon cœur cesse de battre l'espace d'un instant. Non. Non non non. C'est impossible, il ne peut pas m'avoir retrouvée, pas après toutes ces années.

Je le regarde approcher, combattant mon envie de crier. Non, pas lui… Sa main me touche, caresse ma joue, replace une mèche de mes cheveux. Et ça me dégoûte de le laisser me faire ça. Je ne veux pas qu'il me touche. Je ne veux plus rien savoir de lui. Il m'a trahie. A tué mes parents, m'a laissée pour morte dans ma maison, baignant dans le sang de mes géniteurs. Il est un monstre. Je n'ai pas oublié ce qu'il m'a fait subir, au contraire. J'ai accepté la mort de mes parents, mais j'ai aussi tourné la page sur notre histoire. J'ai nourri envers lui une haine sans égale pendant toutes ces années, et aujourd'hui il reparait comme si rien ne s'était passé? Non, je ne l'accepterai pas. Pas du tout, même. Je le jauge du regard, mécontente. Tu ne m'auras pas, salaud.

- Toi non plus tu n'as pas changé.

Je retiens de peu un grognement lorsqu'il se penche pour essuyer le sang sur mon visage. Je ne pourrai pas endurer son contact très longtemps. Plutôt mourir… Oui, plutôt mourir que de me laisser toucher par cet homme à nouveau. Et voir son air quand il y goûte, c'est horrible. Pour qui il se prend?

- Pas autant que toi. Elle n'a pas tué mes parents, elle. Et ne m'a pas abandonnée pendant ma transformation en un monstre ignoble.

Je lui en veux énormément. Mais je ne l'aime plus. Depuis longtemps, d'ailleurs. Mais lui, ne semble pas s'en rendre compte.
Je grimace lorsqu'il m'attire contre lui, réprimant mon dégoût. Non mais il va finir par me lâcher? Ce fantôme du passé ne peut pas revenir ainsi me tourmenter alors que j'étais enfin heureuse. Heureuse avec Joaquim. Mais…
NON ! Non, tu ne le tueras pas. Je le rejoindrai dans la mort si c'est ce qu'il souhaite, mais plus jamais je n'abandonnerai Joaquim. Je l'aime, le comprendras-tu un jour?

- NON !

Je ne retiens pas mon cri de désespoir et tente de sortir de ta poigne trop ferme à mon goût. Je me débats et retiens avec difficulté mes larmes. Non, pas Jo'. Il n'a rien fait, lui !
Je réussis enfin à m'éloigner et observe Mark, le regard emplit de haine. L'heure a sonné j'imagine.

- Je ne veux pas de toi, Mark. C'est Joaquim que j'aime, et s'il meurt, alors soit : je le rejoindrai, peu m'importe. Mais il n'est pas question que je reste avec toi un instant de plus.

Et à ces mots, je lui fais dos et me dirige vers la porte. J'espère seulement que mon attitude ne vaudra pas des misères à Keira. Je n'aimerais pas qu'elle se fasse punir par ma faute, après tout, elle était quand même prête à m'aider à m'en sortir.

# J'adore *-* ♥ Je mets le codage demain ­>.<

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Mar 6 Jan - 21:17




















 ❝Keira Wayne❞




Je dois bien l’avouer. Malgré le corps ignoble et laid de ce petit homme au costume tussor, son sang, lui, est un délice. J’imagine que cela doit venir de son ventre gras sans doute remplies de toutes les sucreries dont regorge la villa. J’ai longuement hésité avant de le manger.  Mais il voulait absolument que je quitte la demeure et sa voix stridente et agaçante m’a fait porter un coup légèrement trop violent qui lui a valu la mort. Et je n’aime pas le gaspillage. Donc je l’ai mangé. Mais cette imbécile m’a maintenant ouvert l’appétit. Ma nature réclame plus de ce liquide pourpre et j’ai beaucoup de mal à lui résister. A vrai dire, je ne cherche pas franchement à lui résister. J’ai faim, je mange. Ca s’arrête là. Alors excuse-moi mon chère Eiram mais tu vas devoir contenter un peu plus longtemps ton détenteur.  Moi, je vais aller rendre visite aux cuisiniers du château avec l’espérance qu’ils mangent tout ce qu’il prépare. Promis, je ferais vite.

________________________________________
MARK[b]

Je la sens. Inexorable. La colère monte en moi comme un déferlement. Je reste un moment immobile. Je t’écoute prononcer ces mots comme un pique rentrant lentement dans ma poitrine. Ma fureur envahit ma nature de vampire. Elle l’appelle. Mes yeux prennent une teinte rouge. Mes crocs viennent se superposés sur ma lèvre inférieure. Une fraction de seconde passe. Me voila devant toi, te bloquant le passage. Je tremble. Mon poing vient brutalement cogner le mur. Une fente s’ouvre dans un craquement sonore. J’aboie d’une voix puissante et imposante.

[b]- Comment oses-tu ?!

Je m’approche de toi. Mes yeux sang te fixent sans te lâcher une seule seconde.

- Tu ne sais pas tout ce que j’ai fait pour te retrouver ! Je n’ai pas fait tout ça pour que tu ailles dans les bras de ce gamin !


Je t’oblige à reculer jusqu'à que tu te retrouves bloquer entre les parois du mur.

- Tu n’as pas le droit ! Tu es à moi !

Je lève mon poing, prêt à t’apprendre le respect. Mon bras est immobile. Mon souffle est haletant. Je te fixe. Longuement. Mon visage, enfin, s’adoucit tristement et je sens mes atouts de vampire rentrer, laissant un regard honteux. Qu’est ce qui me prend ? Jamais je ne pourrais te faire de mal. Mon bras se baisse pour t’attirer et te serrer fort contre moi. Je niche ma tête dans ton cou, humant ton odeur.

- Excuse-moi… Excuse-moi Eiram, je suis désolé…

Ma voix n’est plus qu’un murmure.

- Tu ne devrais pas me mettre en colère comme ça… Je suis un vieux vampire, mes émotions sont capricieuse…

Un vieux et puissant vampire. Les deux s’associent sans en laisser le choix. La vitesse que j’arrive maintenant en est la preuve. Qui sait ce que j’aurais pu te faire si je n’avais pas pu me contrôler ? Heureusement, mon amour est plus fort que ma nature sauvage.

Je parviens à me calmer. Mes idées se remettent en place. Elles laissent apparaître, pourtant, une seule obsession. Je ne peux pas te laisser partir. Je ferme les yeux avant de les rouvrir pour les poser sur toi. Ma voix tremble encore du trop plein d’émotions.

- Eiram… Si tu restes avec moi de ton plein gré, je te promets que je ne toucherais pas à ton vampire…


Je n’aurais jamais pensée devoir en arriver à là. Proposer un marché à la femme que j’aime pour qu’elle reste à mes côtés. Je referme les yeux, mon ton résonne un peu plus sévèrement. Je veux mettre les choses aux claires.

- Si tu n’acceptes pas, je me verrais obliger de le supprimer…

J’inspire profondément. Je ne voulais vraiment pas ça pour toi. Mais tu apprendras à retrouver nos sentiments que nous éprouvions l’un pour l’autre. Ne t’inquiète pas ma douce, je t’y aiderais.

- …et de te garder ici contre ta décision.


Je t’en supplie. Accepte. Tout serait tellement plus simple.


 



#Le tiens est super aussi ! ♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Mer 7 Jan - 2:24




« Pourquoi ce choix déchirant? »

Feat' Keira Wayne / Mark

Eiram Farrell


Je sursaute lorsqu'il apparaît devant moi. J'aurais dû m'y attendre, mais j'ai naïvement cru que, pour une fois, il respecterait mon choix. Mais non, il agit comme avant, l'égoïste. Et je sursaute à nouveau lorsqu'il frappe le mur. Bordel... Je suis dans de sals draps. Je le vois s'approcher, et je recule, craintive, jusqu'au mur. Qui n'aurait pas peur de lui à ce moment précis? J'ai beau être un vampire moi aussi, il est plus âgé donc plus puissant. Je ne pourrai pas m'en sortir, c'est définitif. Même Keira ne pourrait pas rivaliser avec lui. Mais comment le lui faire savoir avant qu'elle ne risque sa vie pour me sauver?

Je sens le mur contre mon dos, je le vois lever sa main, prête à s'abattre sur moi. Bien décidée à ne pas lui montrer ma peur, j'attends le coup. Qui sait, s'il frappe assez fort il pourrait me tuer ? Et ainsi je serais libre. Mais le coup ne vient pas, et ne viendra jamais. Car au lieu de se laisser aller à la violence, il m'attire contre lui. Encore sous le choc de sa crise de nerf, je tremble. Son contact me dégoûte, mais je ne sais pas comment m'en sortir pour le moment ; je me dois d'endurer.
Et c'est ma faute. Ça l'a toujours été. Mais je l'aimais, à l'époque, je ne me voyais pas sans lui, donc je laissais passer. Mais là, l'amour ne m'aveugle plus. L'amour ne me motive plus à endurer toutes ces bassesses, parce qu'il n'y a plus d'amour en moi pour lui.

J'écoute son marché, mais je ne sais quoi dire. Je pèse rapidement le pour et le contre, le cœur déchiré. Je ne pourrai jamais vivre heureuse, n'est-ce pas? La première option garde la vie sauve à mon amour, mais ne me permet pas de vivre ma vie avec lui ; je dois plutôt vivre pour l'éternité avec l'homme que j'hais le plus en ce monde, supporter son contact et faire semblant de l'apprécier. La deuxième option amène la mort de mon amour et ma séquestration. Au moins, dans cette option, il y a la mort pour rejoindre celui que mon cœur aime passionnément. Mais en même temps, je condamner par pur égoïsme... Non, je ne peux pas. Je n'aurai qu'à tromper la vigilance de Mark pour le retrouver. Je... Je lui dois bien ça, à Joaquim.

Je sanglote, désormais, consciente du futur qui se dessine devant moi. Autant dire que je conclue un pacte avec le diable pour aller vivre en enfer... Rageusement, j'essuie ma joue mouillée et détourne le regard, honteuse de ce que je vais prononcer. Jamais plus je ne pourrai me regarder dans le miroir comme avant.

« J'accepte... »

Je vais dépérir avec lenteur dans une vie qui ne m'appartiendra plus, mais au moins, Jo' ne sera pas mort. Il y aura toujours l'espoir que quelqu'un vienne tuer Mark... Là, je serais libre. Et si... Et si Keira en était capable. Tu es ma dernière chance, ma belle. Ma dernière chance de vivre heureuse avec Joaquim. Si tu nous sauves, je te serai éternellement redevable. Et on s'entend pour dire que l'éternité, c'est long pour un vampire. Mais l'éternité avec Mark est un enfer non voilé. Je ne peux tolérer ses mains qui me serrent contre lui, alors imaginez ses lèvres qui voudront se presser sur les miennes? Et s'il veut... Non, cette simple idée me donne envie de vomir.

Résignée mais déterminée dans ma résignation, je m'essaie pour une dernière condition. Je plante mon regard dans le sien, amassant mon courage et finit par larguer comme une bombe cette condition qui risque de tout faire planter.

« Mais je ne veux plus que tu me touches. »

Déjà, s'il acceptait, ça allègerait ma condition. Et puis, c'est de sa faute si je ne veux plus de lui. C'est lui qui a tué mes parents, qui m'a transformée et qui m'a abandonnée. Qu'il en paie le prix, pour une fois.


# Matt? x) Et mercii ♥

© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Sam 10 Jan - 0:30




















 ❝Keira Wayne❞




La cuisine fut un choix pour le moins succulent ! Les mets y sont variés, se composant essentiellement de sucrés pour mon plus grand plaisir. Oui leur sang était tout aussi divin que celui du petit gros. Par ailleurs, au contraire de ce dernier, il y avait un homme aux caractéristiques si avantageuses que je fus attristée de le manger. Mais je n’aurais pas pu le laisser alors que je me suis régalée de tous ces petits compagnons. Déjà parce que cela aurait été injuste (le pauvre ce serait senti ignoré) et ensuite parce que le jeune homme aurait gambadé dans toute la villa en criant à l’aide et ma petite escapade aurait pris fin alors que je t’ai donné ma parole que je viendrais te chercher. Après celui-ci, promis, j’arrête ! De toute façon son goût n’est pas délicieux. Il prend bien trop soin de son corps pour que ce soit le cas. D’ailleurs je reprendrais bien un peu d’un autre pour m’enlever ce goût, juste un tout petit peu… après je viens !

____________________________

MARK

La joie m’envahit. Tu acceptes. Tu restes avec moi. Après toutes ses années, nous allons enfin pouvoir être de nouveau être ensemble. Bien sur, rien n’est gagné, je dois encore reconquérir ton cœur. Mais si j’y suis parvenu une fois, je ne vois pas pourquoi je n’y arriverais pas une deuxième. Il y a juste cet ignoble vampire qui a pervertie ton esprit. Ne t’en fais pas, je réussirais à l’effacer.

Pourquoi pleures-tu ? Non, je n’aime pas te voir pleurer, ma douce. Si tu étais moins attaché à lui, tu ne pleurerais pas. Malgré tous, les larmes sont, j’imagine, obligatoires si je veux que tu tournes la page sur lui. Je réfléchis d’ailleurs à comment je pourrais y parvenir. Il faudrait que je réussisse à te faire le détester. Si, par exemple, il te trahissait. Je me demande si cela t’affecterait. Au fond j’aurais voulu que la réponse soit négative. Cela m’aurait prouvé que tu ne tiens pas tant à lui. Mais malheureusement pour avoir accepté mon marché en versant des larmes, je suis forcé de constater que tu tiens à cette vermine bien plus que je ne le pensais. A mon grand désespoir. Si seulement j’étais parvenu à te retrouver plus tôt, j’aurais peut être pu éviter cela.

Je passe mon pouce sur ta joue pour y retirer tes larmes. De nouveau, ma voix est douce. Il faut que je prenne garde à ne plus m’emporter.

- Je suis heureux que tu acceptes. Je te prouverais que nous pouvons encore nous aimer. Comme autrefois. Essaye de te rappeler Eiram, nous étions si heureux… Je veux retrouver ce sentiment. Repartir de zéro…

Il faut que je prenne garde à ne plus m’emporter, disais-je. Mais comment faire quand tu me tiens de pareils propos ? Ne plus te toucher. Mon visage s’assombrit. Je suis vexé par ta demande. Malgré tout je ne veux pas te faire fuir. Te renfermer plus que tu ne l’es déjà. C’est moi qui décide, c’est évidemment, mais je suis assez doué pour faire en sorte que mon contrôle passe plus inaperçu qu’il ne devrait l’être. Tout de même, ma voix est plus froide. Je ne parviens à la changer.

- Je ne peux accepter. Il m’est impossible de ne pas te toucher. Tu m’es trop désirable. Et cette condition ne ferait que me provoquer d’autre colère. Mais je te promets de ne pas t’embrasser pour l’instant. Je veux que ce soit un acte consentant de ta part.


Je caresse doucement ta joue d’un geste qui traduit mon désespoir face à ton comportement. Puis te poussant doucement dans le dos, je souffle d’une voix posée.

- Je vais te conduire à ta chambre si tu veux bien. Et te présenter au personnel. Tu as déjà rencontré Mr Grey. C’est lui qui t’a emmené ici.

Je fronce les sourcils.

- D’ailleurs c’est bizarre, il aurait dû raccompagner la chasseuse à la sortie mais je ne les ais pas vu.


Bien que mon attention était entièrement portée sur toi, je reste un prédateur. Et comme tout prédateur, je fais attention à mon environnement. S’ils étaient passés, je les aurais entendu.

- Allons-y, j’irais vérifier après.


Je te conduis vers l’escalier de marbre avec un regard en direction de la pièce adjacente. Je ne suis jamais tranquille avec des inconnues sur mon territoire. Surtout qu’il s’agit d’une chasseuse. Et les chasseuses sont imprévisibles.





#Mince, j'avais pas vu ! D8






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Dim 11 Jan - 3:03




«  »

 Feat' Keira Wayne / Mark      

Eiram Farrell


Je ne peux retenir le flot de larmes qui menaçait alors de céder. J'ai déjà été heureuse avec lui, oui, c'est vrai. Mais ce temps est révolu. Le temps où je l'aimais passionnément est terminé. Et je ne pourrai plus jamais l'aimer à nouveau après avoir pris conscience de toute ce qu'il me faisait subir. Ses crises de colère et de jalousie étaient endurables pour le temps ou j'étais prête à tout pour lui, mais comme je ne cesse de le répéter, c'est fini. Et repartir de zéro n'est pas envisageable avec lui. Surtout pas avec Joaquim dans le décor. Je préférerais mourir que de vivre loin de Joaquim.

Et voir son visage devenir aussi froid me fait craindre le pire. Est-ce qu'il... Va me frapper? Ça ne m'étonnerait même pas. Il a toujours eu un caractère violent et colérique. Alors que j'ai besoin de douceur... Jo' a compris ça, lui. Et Shiki avant lui aussi.
Au moins, j'ai la certitude qu'il ne m'embrassera pas de sitôt. Alors pour ce qui est de plus... Ce n'est pas près d'arriver non plus. Je ne serai jamais consentante, il le verra assez vite. Plus vite qu'il ne le croit...

Lorsqu'il parle de la chasseuse, je réalise que tout espoir n'est pas perdu. Et surtout, que nous sommes toutes deux perdues s'il la trouve en train de bouffer tout le monde. Elle a dû tuer ce Mr Grey et c'est pour ça qu'elle n'est toujours pas de retour... Du moins, c'est ce que j'ose comprendre. Et pour notre bien à toutes deux, je dois empêcher Mark de monter aux chambres. Je dois gagner du temps, et autant que possible, sans nous compromettre.
Une idée jailli. Reste à savoir si j'arriverai à l'exécuter... Je croise les doigts mentalement. Espérons que ça fonctionne.

Sachant qu'il n'avait aucune prise sur moi, j'utilise toute mon énergie pour courir et sauter aussi haut que possible, m'accrochant aux rideaux. Une fraction de seconde s'est passée depuis le début de mon entreprise. Une autre fraction s'écoule alors que j'attire le bas du rideau à moi pour faire un nœud coulant et le passer autour de mon cou. Qui a dit que les fenêtres de l'entrée n'étaient pas pratiques? Surtout quand elles ont de longs rideaux comme celle-ci.

Mon regard brille de désespoir. Je menace de lâcher prise à tout moment, et il le sait.

« Non Mark. Tu ne me toucheras pas, ou je m'enlève la vie, ici, et maintenant. J'accepte de me rendre pour que tu épargnes la vie de Joaquim, mais je tiens à garder la mienne aussi et tant que tu me toucheras je ne ferais que m'haïr moi-même. Alors tu me promets que tu ne me toucheras plus jamais ou je lâche et je meurs. »

Je prends une pause avant de continuer, plus déterminée que jamais.

« Tu sais très bien que je ne survivrai pas à la pendaison. Alors fais ton choix. »

J'attends, résignée, sachant qu'il déterminerait si j'allais vivre ou mourir. Tant de pouvoir entre ses mains...

# Pas grave xD ♥

© Kibara

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Dim 11 Jan - 18:19




















 ❝Keira Wayne❞





MARK

C’est allé si vite. Je n’ai pas eu le temps de te retenir. Des larmes, les rideaux, ce nœud. Je n’ai pu voir que ça. Ca m’a suffit à comprendre. Ca a suffi à me figer. Tu n’as pas finit de me blesser ma douce Eiram. Pourtant je ne veux que ton bien. Alors pourquoi refuser ce qu’auparavant tu quémandais tant ? Pourquoi est ce que tu compliques toujours les choses ? Cela aurait pu être si simple. Tu aurais accepté. Tu aurais découvert une deuxième fois le bonheur et l’amour de notre couple. Nous aurions vécu heureux. Et pourtant tu décides de tout faire pour que je sorte de mes gonds.

Malgré tout je ne peux pas accepter que tu termines cet acte. Je tiens trop à toi pour ça. Tu es trop importante à mes yeux. Si j’écoutais mon égoïsme, il me dicterait que je ne pourrais vivre sans retrouver ce délicieux contact. Mais mon cœur est plus fort que tout et m’ordonne de ne pas te laisser mourir quelqu’en soit le prix. De toute manière, ce ne sont que des paroles. J’arriverais à te faire me désirer de nouveau. Ainsi je n’aurais même plus à te demander. Tu viendrais vers moi. Nous nous retrouverons.

Je t’observe longuement, n’osant pas faire un geste. J’ai tellement envie de sauter te rejoindre pour te libérer de cette corde. Tu es en train de faire une connerie Eiram. Mais j’aurais trop peur de ne pas être assez rapide. Je ne peux pas prendre le risque que tu lâches avant.

- Eiram arrête ça !

Je mords ma lèvre. Est-ce que tu reviendras tout de même si je te dis ce que tu as envie d’entendre ? Ais-je bien le choix dans tout les cas ? Je grommelle d’une voix assez forte pour que tu entendes.

- J’accepte de ne plus te…


Je m’immobilise. On me bloque de tout mouvement. Je sens la lame froide d’un couteau sous ma gorge. Si cela avait été un humain, je l’aurais entendu. Non, cette personne est rapide. Comme un vampire. La chasseuse.

_______________________________
Keira

Je me suis délectée de tous les sangs de cette maison. Mon corps est si satisfait de cette quantité qu’il m’avantage de compétences développées comme je n’en ai jamais eu avant. Mes sens, mes mouvements, tout est amplifiés au maximum. Mes yeux rouges sang témoignent de ma race. Je me sens si bien ! Je n’ai jamais été dans une telle forme! Vous trouver n’est pas compliqué avec ça. Je vous entends parler d’ici. Et si j’ai bien compris, il est temps que j’intervienne.

En a peine quelques secondes, je parviens à immobiliser ma victime. En tant que chasseuse, je connais beaucoup de prises. Mon surplus d’énergie m’a permis de les interpréter en un temps record. Je laisse reposer la lame d’un couteau déniché dans les cuisines sur sa gorge. Un grand sourire dévoile mes crocs.

- Alors ma belle à quoi tu joues ? Faut pas se laisser faire !

Je me lèche les lèvres. Je sens déjà son sang de vampire coulé dans ma bouche.

- Restons polie ! Keira Wayne, chasseuse de prime…

J’ai toujours pris l’habitude de me présenter à mes futures victimes. Pour leur faire savoir qui était sur le point de leur retirer la vie.

- Alors dis moi Eiram… m’autorises-tu à lui ôter la vie ?


Je suis trop gentille. Ce n’est pas dans mes habitudes mais à près tout, je sais qu’il signifie quand même des choses pour elle. Puis je ne suis pas à un cadavre de plus ou de moins alors je m’en fous assez.





Niuuum ♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Dim 11 Jan - 21:55

Je vois la résignation passer dans son regard et enfin - oh oui, enfin ! - je sens qu'il va m'accorder ce que je veux. J'attendais ce moment depuis si longtemps. Le jour où il cesserait d'être un putain d'égoïste. Et ce jour est arrivé. Je me réjoui en silence et attends qu'il me promette ce que je demandais tant. Vivre une éternité auprès de lui est un cauchemar, mais c'est déjà moins pire si je n'ai pas ses mains baladeuses à endurer ainsi que ses tentatives de rapprochement. Maintenant, je pourrai survivre sans aucun problème. Et il commence enfin à prononcer les fameuses paroles tant attendues. Sauf qu'il ne finira jamais sa phrase, Keira étant enfin revenue

Je ne peux m'empêcher de sourire. Ma sauveuse est enfin là, comment ne pas être heureuse? Elle est celle qui nous débarrassera moi et Joaquim de la menace omniprésente que représente Mark. Je n'aurai plus jamais à craindre qui que ce soit. La libération est proche, mes chéris !
Mon sourire s'étire lorsque j'aperçois le couteau dans sa main. Elle est douée... Suffit de le lui planter dans le coeur pour en finir avec lui. Je... J'aimerais bien le faire moi-même. Je sais, ce serait mal, mais même s'il a été mon premier amour je tiens à l'éliminer. Il n'est plus celui que j'ai aimé. Il... Il représente une menace pour mon bonheur.

- Tu en as mis du temps ! Je commençais à me demander si je n'allais pas y passer...

Je tire d'un coup sec sur le rideau pour le déloger des anneaux qui le maintenaient en place. Et exécute une pirouette digne d'une gymnaste pour retomber sur mes pieds, la tête hors du tissu. Pas mal, je pourrais presque ajouter ça à la liste de mes exploits. Presque. Car le plus grand que j'aurai effectué aujourd'hui sera d'avoir mis fin à la vie de mon ex copain.
Je l'écoute parler sans perdre le sourire, ce dernier se changeant néanmoins en rictus vers la fin. Si elle a le droit de lui enlever la vie ? Mais bien sûr. Sinon c'est la mienne qui m'est retirée en passant le reste de mes jours à ses côtés. Le choix ne m'est pas difficile. Il est même très aisé.

- Amuse-toi. Il est tout à toi.

Je prends une grande respiration et m'adresse à celui qui avait autrefois ravi mon coeur. Ma voix est dure, remplie de mépris.

- Mark. Ton égoïsme m'a volé ma famille et mon humanité. Il te prendra aujourd'hui la vie.

Sur ce, sentant l'odeur d'un feu, je me dirige vers la provenance de l'arôme de brûlé et trouve un foyer. Contente de ma trouvaille, je reviens avec un tisonnier en fonte. Très dur et très approprié pour la suite des événements. Munie de mon arme, je reviens face à mon ancienne flamme et lui assène un violent coup sur chacun des tibias, le forçant à s'agenouiller sous la douleur. Je savais qu'il ne me reconnaîtrait pas, qu'il ne s'attendrait pas à ça. J'ai toujours été douceur et amour. Mais quelques années de haine m'ont changée. À son égard du moins. Je ne rêve que de le voir souffrir. De voir son sang couler comme il a fait couler celui de mes parents.

- Tu croyais que je ne saurais pas frapper, n'est-ce pas? Eh bien c'est toi qui m'a dotée de cette puissance, de cette soif qui me faisait faire du mal à plein d'innocents. Je ne suis plus la même Mark depuis ce satané souper où tu m'as anéantie. Depuis le temps, je ne rêve qu'à te faire souffrir autant que tu m'as fait mal. Et ce jour est enfin arrivé.

J'assène de nouveau un coup, mais dans son abdomen cette fois-ci. Je ne tiendrai plus longtemps, je crois. J'ai épuisé mes dernières forces en lui crachant ma rage au visage.
C'est donc avec dégoût que je me tourne vers la chasseuse, écoeurée.

- Tu peux l'achever, j'ai fini.

Je veux partir aussi vite que possible et laisser cette tranche de mon passé derrière moi pour de bon. Dès qu'elle aura fini.

# Miuuum<3

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Lun 12 Jan - 22:21




















 ❝Keira Wayne❞





Mon excitation ne parvient à se calmer. Le sang qu’il y a dans toute la maison, que j’ai longuement avalé me procure une énergie extraordinaire. Oh Eiram, si tu savais comme ta réponse me satisfait ! Mon regard est sauvage, mon sourire est féroce. Toute ma nature de vampire quémande d’accomplir cette acte.

- Si aimable de ta part !


Pourtant tu veux d’abord jouer un peu. Et je te laisse faire. Je peux parfaitement comprendre que tu en ais besoin. Mon sourire s’agrandit au fur et à mesure de tes actes. Je ne te voyais pas si violente ma chère Eiram ! Ton discours lui-même est violent.

J’attends avec impatience mon tour. Ma jambe tremble tant j’ai envie de son sang. Et enfin ! Miracle, tu m’autorises à finir. Je n’attends pas. Je pose mon genou a terre d’un geste vif et accomplit le dernier geste pour lui ôter la vie.

__________________________
MARK


A cette seconde précise, je savais que j’allais mourir.

Je t’écoute parler. Je ne dis pas un mot. Mon cœur meurt avant mon être. T’ais-je a ce point détruit ? Je te voulais au plus près de moi, te voilà au plus loi. Mes erreurs, ce n’est que quelques secondes avant la fin de ma vie que je peux les reconnaître. Et elles me valent des larmes. Je ne me serais permis en temps normal de pleurer. Cette action est faible. Mais de toute façon, cela n’a plus d’importance. Ma fin arrive. La chasseuse qui est derrière moi n’a pas vraiment de compassion. Surtout dans l’état où elle est. Je ne sais même pas si, son vampire autant présent, elle se rend encore compte de ce qui est bien et mal. Mes larmes s’accompagnent toujours de mon silence. Je te regarde. Je suis heureux d’avoir ton image en dernier. J’ai eu une longue vie. J’aurais voulu qu’elle soit toujours à tes côtés. Mais l’essentiel est que je t’ai connu.

Les coups que tu m’assènes m’arrache des gémissements de douleur. Je tombe à genoux. Qui auraient pu croire que tu aurais changé autant ? Toi qui était si douce, toi qui était si soumise à l’amour que tu me portais. J’ai beaucoup de mal à te reconnaître. Tu me dis que c’est de ma faute. J’imagine que c’est vrai. Sinon tu aurais accepté de revenir vers moi, tu ne m’aurais jamais donné ces coups. J’espère que tu n’en ais tout de même pas devenue un monstre. J’aimais ta douceur. Cette pensée est brûlée avec ton nouveau coup. Et mon nouveau geignement.

Peut être qu’il en est mieux ainsi. Il vaut sans doute mieux que je meurs dans le souvenir de ton amour plutôt que dans la haine que tu m’aurais porté en vivant à mes côtés. Sûrement, est-ce la meilleure fin pour moi.

Je relève ma tête vers toi. Et je te souris. Un sourire des plus sincères. Un sourire amoureux. Une larme s’écrase sur le sol.

- Je t’aime Eiram. Je t’aimerais toujours. Tâche de vivre heureuse.

Je sens le couteau transpercer mon cœur d’un geste barbare. Ma vision se trouble. Elle se fige sur toi. Puis plus rien. Plus que les doux bras de la mort.







Pomme de teerre ♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Lun 12 Jan - 23:37




« Head hurts »

 Feat' Keira Wayne        

Eiram Farrell


Je détourne le regard lorsqu'elle l'achève, étant incapable d'assister à sa mort. Oui, je l'haïssais. Je savais que je ne pourrais pas vivre heureuse avec lui en vie. Mais il était tout de même mon premier amour. La haine que j'avais accumulée m'a permis de lui infliger cette douleur, mais ses dernières paroles m'ont achevée. Au fond, il n'était pas mauvais. Juste égoïste et amoureux. Il voulait retrouver celle qu'il avait abandonnée trois ans plus tôt. Ce qu'il n'avait pas prévu c'est que je suis tombée amoureuse d'un autre qui me respecte et me comble de bonheur. Et que j'ai tourné la page. Pauvre Mark...

Mais il méritait sa mort. Mes parents sont vengés par son décès, et je peux vivre en paix en sachant qu'il ne pourra plus jamais tenter de me reprendre. De me retrouver. Je pourrai vivre heureuse avec Joaquim, avoir des enfants, une famille. Et en plus, je n'aurai pas le meurtre sur la conscience puisque c'est Keira qui l'a éliminé. La totale, quoi.
Au moins je pourrai respecter ses dernières volontés : vivre heureuse. Aucun doute sur ce point, mon bonheur, je l'aurai jusqu'à ma mort si Joaquim reste à mes côtés aussi longtemps. Je ne pourrais demander plus pour avoir le sourire aux lèvres.

Je reviens à la réalité et me tourne pour observer le cadavre de mon ancien amant. Retenant une grimace, je pose mes yeux sur la chasseuse, dans l'attente de la suite des événements. Je n'ai jamais été mêlée à ce genre de trucs, alors je m'en repose uniquement sur elle pour le reste. En a-t-elle finit avec cette villa? Y a-t-il autre chose à faire avant de partir? Honnêtement, j'ai très hâte de pouvoir me blottir dans les bras de mon amoureux, mais il ne faut prendre aucun risque. Est-ce qu'on peut remonter à nous pour ce meurtre? Ou devrais-je dire... Ces meurtres? Je doute qu'elle puisse retenir un vampire aussi vieux si elle n'avait pas ingurgité une quantité énorme de sang tout juste avant. Je suppose que tout le monde y est passé.

« Bon, on peut partir ou tu as autre chose à faire avant? »

Je croise les bras sur ma poitrine, pas du tout rassurée. Mais que faire d'autre?
J'ai peur, en fait. Peur qu'elle se débarrasse de moi pour éviter de se faire accuser de meurtre. Pour détruire toutes les preuves qui pourraient s'amasser contre elle. Mais elle peut me faire confiance, pourtant ! Elle a tué la principale menace qui me poursuivait. Elle m'a libérée des griffes d'un psychopathe. Je lui dois la vie. Jamais je n'irais la trahir. Jamais.

# Euhm... Langouste ♥

© Kibara

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Mar 13 Jan - 17:25




















 ❝Keira Wayne❞





J’attrape le col de ma victime. De mon autre main je lui fais basculer la tête en arrière et d’un geste vif et précis, mes crocs s’enfoncent dans sa jugulaire pour pouvoir me délecter de son sang. Et il faut dire ce qui est. Il est tout simplement divin. On en sent la puissance et la nature de vampire. Je ne ferais pas de gaspillage. Mes crocs restent enfoncer jusqu’à la moindre goutte. Puis je le relâche sans notion de pitié ou de compassion à l’égard ne serait ce que de son discours avant de mourir. En réalité, ses notions ont commencé à me quitter à partir du quatrième cuistot.

Le sang particulier de Mark donne un éclat encore plus surnaturel à mes yeux. Je tremble de plaisir. Mes yeux se posent sur toi ma chère Eiram. Je mets du temps avant de te répondre. A vrai dire, je crève d’envie de te faire subir le même sort. Le sang de vampire est succulent, mais je n’en ai pas eu assez. Pendant un long instant mon esprit bataille pour savoir si oui ou non, je devrais te sauter à la gorge. Pendant cet instant, mon regard reste sur toi avec une lueur affamée. Je me demande comment ma faim n’a pas pu s’atténuer avec tout ce que j’ai mangé. Sans doute serais-je totalement convaincue lorsque j’aurais avalé tout ce qui était à avaler. J’imagine que ma nature de vampire s’est trop réveillée. Je suis plus animale qu’humaine et mon instinct de chasseur me dicte de te prendre pour proie.

Je ferme les yeux. Mes victimes ont été suffisantes. Il ne faut pas qu’elles augmentent. Prenons le comme une épreuve personnelle. Il faut que je résiste. Je, ou plutôt ma partie animale, pousse un grognement de mécontentement. Pourtant je m’efforce de me contrôler. Je rouvre les yeux, toujours d’un rouge sanguinaire. J’évite ton regard pour ne pas me tenter.

- Brûlons la maison. Ils croiront à un incendie involontaire. Ils sont fréquents dans le quartier donc l’enquête n’ira pas plus loin.

Malgré que mes yeux ne se posent pas sur toi, mon odorat lui est titillé par ton odeur alléchante. Je me mord la lèvre puis finit par marmonner.

- Tu peux t’écarter un peu de moi s’il te plaît…?

En tant que vampire, tu devrais comprendre ce qu’il m’arrive. A tout moment, je peux devenir incontrôlable. Alors tu ferais mieux de faire ce que je dis sans discuter.







Lamasticot ♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Jeu 15 Jan - 0:22

Mes peurs sont sur le point de se concrétiser on dirait. Ses yeux trahissent sa faim et ses capacités maintenant surdéveloppées. Elle pourrait me dévorer sans aucun problème et moi je ne pourrais pas me défendre. Elle est beaucoup trop forte. Heureusement, elle réussit à se contrôler. Et... Et je m'éloigne assez rapidement. Vous voyez, je ne suis pas suicidaire. Je tiens à revenir en un morceau à mon beau Joaquim. C'est quand même pour notre couple que je me suis battue. Bon, battue est un grand mot, mais vous voyez le principe.

Et son idée est géniale ! Le feu brûlera les corps, on ne pourra pas voir la morsure de vampire, et ça brûlera toutes les preuves en plus. Il n'y a que les blessures aux jambes que j'ai infligées à Mark qui seront dures à expliquer mais... Ils n'enquêteront pas comme elle l'affirme. Eyh, c'est elle la professionnelle ! Je prends l'initiative de mettre son plan en action, préférant m'éloigner du cadavre qui orne la pièce. Mark... Beurk. Je préfère ne pas penser à ce qu'elle a fait quelques instants plus tôt. J'ai même fait exprès de ne pas y accorder d'attention en espérant que ça ne me dégoûte pas trop. Ça ne fonctionne pas vraiment il faut croire.

Je retourne dans la pièce au tisonnier et prend un autre outil servant à remuer les bûches pour faire tomber sur le plancher un morceau de bois enflammé. Et oops, voilà l'accident incendiaire. Je sors de la pièce et observe par la porte entrouverte l'expansion des flammes. Tout devrait se passer comme prévu. Si nous arrivons à sortir à temps. Je ne tiens pas à finir dans une rôtisserie à vampire.

« Voilà, le feu a commencé à prendre de l'expansion. Partons maintenant. »

Je m'empresse de sortir et garde la porte ouverte pour la chasseuse. Qu'elle fasse vite pour sortir et nous pourrons retourner vaquer à nos occupations bientôt. À moins que je ne sois pas au bout de mes surprises? Mais non, elle ne va quand même pas me faire du mal, je l'ai aidée et elle s'est même fait payer... Ou elle va rester dans les flammes? Ce serait insensé, elle veut survivre.
Allez, Keira, viens !
Je commence à me trouver ridicule à force de te quémander ainsi, je ne devrais pas dépendre de toi ! Mais d'un autre côté, est-ce que je dépends vraiment de toi? Non. En fait, je m'inquiète pour toi. Je veux que tu t'en sortes.
Halala moi et la gentillesse...

# Avec ou sans poils? ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Dim 18 Jan - 19:02




















 ❝Keira Wayne❞





Je descends à ta suite d’un pas tranquille. Je te laisse aller allumer le feu tandis que je pars en direction de la cuisine. Bien sur, je n’allais pas partir en laissant mon précieux butin se faire réduire en cendre par les flammes. C’est toujours d’un pas serein que je viens attraper la mallette tandis que je sens le feu prendre de l’importance. Je reviens à tes côtés. Evidemment partons, nous n’allons tout de même pas mourir après tout ça, ce serait stupide. Quoiqu’après réflexion, je ne vais pas mourir après tout ça. Toi, cela reste à voir. Ca dépend si tu veux bien être une bonne fille.

Oh tu me tiens la porte que c’est gentil. Naïve, ma jolie, tu es trop naïve. Je passe la porte, dépose l’argent en sûreté et revient vers toi. J’attrape ton bras avec fermeté et te fait reculer dans la maison. Je t’accule à la limite du feu. Celui-ci se nourrit de plus en plus. Il devient plus grand, plus intense, plus dangereux. Mon regard est neutre. Sans doute ma partie vampirique prend le dessus puisque je ressens de moins en moins d’émotion humaine.

- Bien ma belle.  C’est l’heure de faire nos comptes. Je t’ai laissé la vie sauve, j’ai même éliminé à ta place celui que tu semblais haïr. Je veux que tu accomplisses certaines choses pour moi. Je te dirais quoi en temps voulu.

Un petit sourire étire mes lèvres.

- Si tu refuses, je te tue.

Mon sourire s’agrandit. Cette possibilité me réjouirait. Enfin, bien sur, si tu acceptes, je n’en ferais rien. Je suis un vampire de parole tout de même.

- Et comme tu as pu le voir. Tout le sang que j’ai pu prendre ne te laisse pas beaucoup de chance.

C’est éphémère bien sûr mais je compte réaliser tout ce que je veux avant que cela ne s’estompe. Histoire d’être sûr que tu ne te rebelles pas.

- Après ça, nous serons quittes. Je te laisserais tranquille.

Le feu s’approche dangereusement de toi. Tu n’as plus beaucoup de temps. Fais ton choix.  








Avec bien sûr ! ♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Dim 18 Jan - 23:43




« Une suite for prévisible »

Feat' Keira Wayne

Eiram Farrell


J'aurais dû prévoir ta réaction. Nous n'en avions pas fini, n'est-ce pas? Je dévisage les flammes sans cacher ma peur mais sans toutefois tenter de me dégager de ta prise. Je me doute que si je me débats, tu voudras me lâcher. Et je ne tiens pas à mourir, pas aujourd'hui. Et certainement pas après avoir survécu et vaincu à cette pénible soirée. J'ai un minimum de sens de la survie tu vois. Et je sais que je t'en dois une, tu m'as sauvé la vie. Mais de là à exécuter des tâches pour toi? J'ai peur. Que vas-tu me demander de faire ?

« Je ferai tout ce que tu veux, je te dois bien ça... Mais éloigne-moi des flammes ! »

Ma voix trahit la panique qui me domine, mais je n'y peux rien. Tu y trouveras peut-être un plaisir quelconque, mais je n'ai pas honte de montrer ma peur. J'ai moi-même causé ce brasier, pourquoi y décéder?
La nature de tes demandes me reste inconnue, mais j'ai bien hâte de découvrir ce que tu me caches. Je ne pourrai pas refuser bien entendu mais j'espère que ce ne sera rien de trop poussé. Je ne pourrai pas vivre avec moi-même si c'est le cas, et je préférerais de loin que tu mettes fin à mes jours si ça avait à se produire.

« Quel genre de choses? »

J'appréhende énormément ses demandes. Qui sait si elle ne me demandera pas de tuer quelqu'un? Ou encore de me faire du mal à moi-même? Ce serait vraiment malsain. Et méchant. Oh mais elle n'est pas douce, Keira. Au contraire. La violence dont elle a fait preuve ce soir me prouve jusqu'où elle est prête à aller pour servir ses intérêts. Et sa faim. Surtout sa faim.
Je baisse le regard, sachant que je devrai peut-être mettre de côté certains de mes principes pour rester en vie. Pour rester avec Joaquim.

# Awwwwh x) ♥

© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Mar 20 Jan - 20:53




















 ❝Keira Wayne❞





C’est le choix le plus sage ma belle. Quoi qu’en sachant ce que je veux te faire faire, je ne suis pas sûre. Peut être aurais-tu dû me tuer quand tu en avais encore l’occasion.
J’affiche un sourire satisfait. D’une main brusque, je te relâche sur le côté. Je fais attention à ne pas te brûler. C’est important pour la suite de mes projets.

- Tu as pris la meilleure des décisions.

Je te pousse hors de portée des flammes. Tous dangers écartés je prends un peu de recul pour te détailler. Je prends en compte tes courbes, ton état général après cette soirée mouvementée, tes fringues, tout y passe. Finalement, j’aborde un ton satisfait.

- Ca fera l’affaire.

Je commence déjà à t’entraîner vers notre destination.

- Je t’expliquerais quand nous y seront.

A vrai dire, j’ai peur que tu t’enfuies si je te le dis maintenant. Je ne veux pas prendre le risque de ne pas réussir à te rattraper. Autant attendre que tu ne puisses plus y échapper.

Je te fais couper par la forêt. C’est plus sûr. Les flammes de la maison de Mark s’élèvent dans le ciel, j’entends déjà le son des sirènes. Si on nous voit sur la route alors que j’ai des traces de sang, ça serait mauvais pour nous.
Après quelques minutes de marche, nous arrivons sur un petit quartier résidentiel. Les maisons sont petites, collées les unes contre les autres. Elles n’ont doute jamais eu d’entretiens et le noirs des murs accentues l’aspect lugubre de la nuit. Je traverse le quartier sans crainte et m’arrête devant un des pavillons. La lumière à l’étage est allumée. L’ombre d’une silhouette se dessine. On peut très clairement voir que la personne est en train de boire.
Je reste correcte et te préviens.

- Il faudra que tu fasses attention… S’il devient trop violent, fais-moi signe. Je viendrais.

Avant de te dévoiler ce que je veux de toi, je te pousse devant la porte et toque. Ainsi le temps que je t’explique, il viendra et tu ne pourras plus fuir.

- Je dois quelque chose à ce gars. Un peu comme toi pour moi. Je tiens toujours ma parole donc à partir du moment où il m’a donné ce que je voulais, je devais accomplir ma part du marché. Ou du moins être équitable.

Enfin, j’avoue mes intentions.

- Cet homme veut mon corps pour une nuit. A la place, je lui offre le tiens.







x3 ♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Sam 24 Jan - 23:15




« Je ne suis pas une putain ! »

Feat' Keira Wayne

Eiram Farrell


Je la suis en silence, jusqu'à ce que je me retrouve sur le porche d'une maison inconnue. Mais merde, pourquoi tant de mystère sur le service que je dois lui rendre? Ça devient vraiment très intriguant et inquiétant à la fin. Je n'aime pas du tout la tournure que prennent les événements, surtout lorsqu'elle mentionne la violence d'une personne. Mais qu'est-ce qu'elle a en tête, bordel? Je l'observe cogner et l'écoute, sans comprendre. Bon, très bien, je vais devoir effectuer un règlement de compte à sa place, mais ça consiste à… Non. Coucher avec lui? Impossible. Je… Je ne peux pas tromper Joaquim ! Même si je lui en dois une. Et… C'est juste impossible.

Ce que je me dois d'avouer, c'est que je n'étais pas allée boire au bar uniquement pour noyer ma soif. Mais aussi pour enterrer loin, très loin dans mon esprit, la révélation à laquelle j'ai eu droit plus tôt dans la journée. Une fois par trois mois, je fais un test de grossesse. On sait jamais, mes partenaires ne se protègent pas et la pilule n'est pas efficace à 100%. Et ce matin, c'était le jour J. Et devinez qu'est-ce qui était positif ? Le test de grossesse, en effet. Vous imaginez? Je suis enceinte ! Le cauchemar, par contre, c'est que ce n'est pas Joaquim le père. C'est Shiki.

Et je sais que boire quand on est enceinte, c'est fortement déconseillé, mais pour être honnête, je n'y croyais pas du tout. J'espérais que ce soit une blague.
Mais je ne peux pas coucher avec lui si je suis enceinte ! Et encore moins si je suis en couple!

« … Non ! »


Je ne peux protester davantage, la porte s'ouvre sur un magnifique jeune homme. Grand, cheveux sombres ébouriffés, des yeux charmeurs et un sourire joueur sur les lèvres. Au moins, il n'est pas répugnant du tout. Mais je ne peux pas accepter. J'espère qu'il va refuser l'offre de Keira ! Surtout avec cette bouteille d'alcool à la main… Il me fait un peu peur. Les hommes bourrés sont toujours assez redoutables.

ADAM

Ma frustration grandit de jour en jour. Depuis ce fameux jour, en fait, où j'ai permis à cette Keira Wayne de gravir les échelons des chasseurs. Keira… Juste penser à elle augmente ma frustration. Elle s'est jouée de moi. Elle m'avait promis une nuit en échange de mon aide et n'est jamais revenue depuis. Quel gâchis…
Oh mais croyez-moi, elle ne s'en tirera pas ainsi. Je la retrouverai coûte que coûte si elle ne revient pas d'elle-même. Je la désire trop… Je n'irais pas jusqu'à dire que je l'aime, mais je mentirais en disant qu'elle ne m'attire pas. Et c'est bien la seule raison pour laquelle je l'ai aidée : parce que je la désire. Et je ne me suis pas privé de demander une nuit avec elle en retour de mes services, vous voyez. Sauf qu'après l'avoir aidée, elle a disparu. Pouf !

Et depuis… J'ai bien essayé de me changer les idées. De l'attendre patiemment. Après sa promotion elle a dû avoir plein de contrats, mais tout de même, aurait-elle oublié notre accord? J'ai passé ma rage sur des filles qui lui ressemblaient : toutes des prostituées. N'ayez crainte, elles vont bien à présent. Je ne leur ai jamais fait trop de mal, j'ai juste joué avec elles. Halala, mes petits jouets… Mais aucun ne la remplacera elle. Et je compte bien rendre la nuit où elle me reviendra inoubliable.

Bref, penser à elle me met dans une humeur massacrante. Je me promène dans la maison jusqu'à trouver une bouteille de scotch. Oh oui, du fort, ça pourrait me changer les idées, me sortir son regard hypnotisant, son corps magnifique et ses cheveux soyeux de mes pensées. Si seulement c'était possible… J'entreprends de chercher un verre mais finis par abandonner et boire directement à la bouteille, avide. C'est fort, mais si bon !
Je m'apprête à attaquer à nouveau la bouteille quand on toque à la porte. Qui est-ce à cette heure ? Et si… Non. Mon cœur fait un tour complet de ma poitrine rien qu'à cette idée. Keira, serait-ce enfin toi?

Je descends précipitamment les escaliers pour me retrouver face à la porte, nerveux. En temps normal, j'aurais pu identifier mon visiteur à l'odeur, mais maintenant que j'ai bu tout cet alcool, mes sens sont complètement grisés. Merde. Je ne peux qu'ouvrir la porte en espérant que ce soit toi.
Et… Bingo !
Je peux voir ton joli visage et tes magnifiques yeux. Ooh je crois que ce soir, je pourrai enfin te faire payer ton retard. Je souris et apprécie la vue, me demandant déjà ce que je pourrai bien te faire subir. Et tu amènes une compagne en plus? Mon regard s'attarde sur elle, appréciateur. Hum… En d'autres circonstances, j'aurais bien aimé un ménage à trois, mais ce soir, il n'y a que toi qui compte petite diablesse.

« Bonsoir. »

Mes yeux se fixent sur toi et mon sourire s'étire. Tu ne m'as pas oublié, finalement… Et j'en suis réjoui. Et même tendu, mais gardons ce détail pour plus tard.
Je me demande ce que tu as pu faire depuis le temps où tu voulais intégrer les chasseurs… Mais chaque chose en son temps. J'aurai bien le temps plus tard de te poser des questions, après avoir profité de ton corps comme tu me l'avais promis.

« Tu es finalement venue… Pour t'acquitter de ta dette je présume? »

Je ne peux empêcher la rancœur de transparaître dans ma voix. Mais je n'y peux rien, elle m'a fait attendre si longtemps, aussi ! À moi. Elle est à moi.


# Late pardon ­­>.<

© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Mer 28 Jan - 22:14




















 ❝Keira Wayne❞





La porte s’ouvre. Merde. J’avais oublié qu’il était si beau. Les cheveux en bataille, le regard malicieux, une voix enjôleuse. Toutes les raisons pour lesquelles j’avais accepté ce marché me reviennent. Je ferme les yeux en grognant. Jamais je ne coucherais avec lui. Je ne veux pas trahir Sköol. Et même si lui ne me considère comme un simple jouet, mon amour pour lui m’empêche toutes autres relations. Je suis dédiée et réservée à lui.

Je glisse un regard vers toi ma belle Eiram. Non ? Mais un marché est un marché. Tu n’as pas le droit de refuser. Tu feras ce que je dis, sans discussion. Puis ne te plains pas, il a un corps parfait, tu ne peux pas le nier. Mon regard revient sur Adam. Je le regarde longuement, l’observe et le juge. Dieu, qu’il est beau.

- Bonsoir Adam.

Ma voix est assurée. J’ai toujours fait en sorte de paraître forte et impliable devant lui. Insoumissable. Ah, Adam, si tu me voyais avec Sköol ! Non... Il ne vaut mieux pas que tu me vois avec lui. Ca te donnerait des idées.
Ton air réjouit me donne des frissons. Oh, je sais très bien a quoi tu penses. Mais je ferais en sorte que cela reste une pensée.

- Exactement. Mais même si j’ai accepté ce contrat, je ne suis pas une pute. Je ne couche pas pour un service. Et de plus, j’appartiens à quelqu’un d’autre. En tout que loup-garou, tu devrais bien connaître ça. Malgré tout je tiens toujours parole.

Je pousse Eiram dans le dos pour la faire avancer un peu.

- Voici ma dette. Je t’offre son corps à la place du miens. Le marché est équitable.

Je t’observe longuement et finalement rajoute.

- C’est elle ou rien.

Désolée ma chère Eiram. Je n’avais pas pour intention première de te traité comme un objet mais les circonstances m’y ont… « obligées » Du moins, elles m’arrangent. Je te regarde et finit par conclure.

- Et je compte sur toi pour ne pas... « trop » l’abîmer.

J’espère que tu accepteras. Mais au pire, si tu ne le fais pas, je n’aurais qu’à disparaître comme je l’ai fais la première fois. Je veux garder ma fidélité. Je suis à Sköol.





♥♥






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Mar 3 Fév - 4:04




« Ne confonds pas les pommes avec les poires... »

Feat' Keira Wayne

Eiram Farrell


Je retiens mes protestations et abdique, honteuse. Je lui en dois une et même si ça me répugne de devoir poser ce geste, il faudra bien que je le fasse... J'attends, donc, la sentence, une pointe de frustration en moi grandissante quand elle affirme ne pas être une pute. Eyh, est-ce qu'elle insinue que j'en suis une? Parce qu'après tout, c'est moi qu'elle force pour coucher avec lui. J'espère pour elle qu'elle ne sous-entendais pas ça, elle ne veut pas me voir fâchée. Je ne suis pas particulièrement sympathique quand je suis contrariée…

Faites que cet homme refuse mon corps. Oh je me sais parfaitement convenable pour ce genre de… Tâche. Mais je tiens à rester fidèle à mon copain pour une fois...
Je sens mon cœur battre la chamade, jusqu'à ce qu'il prononce ma délivrance. Un soupir de soulagement m'échappe alors que je me tourne vers Keira, la mine inquiète.

ADAM

Ta voix… Ta voix me fait frémir de plaisir. L'attente m'a fait te désirer davantage, ma douce. Et tu seras la seule qui pourra juger si c'est une bonne chose ou non. Mais probablement que ça va virer au vinaigre. Je me hérisse subtilement et mon regard se durcit, comprenant que, visiblement, tu ne veux pas honorer notre marché. Et en plus, tu oses m'annoncer que tu appartiens à un autre homme? C'est trop. Et ton allusion à mon appartenance aux Loups me fait bien comprendre que tu mises sur ce point pour te sauver de ta dette. Oh, pas si vite petit chaton…

Je penche la tête sur le côté, curieux d'entendre la suite. Tu honores le marché mais tu ne me livres pas ton corps… Oh, je crois comprendre…
De toute façon, il est trop tard pour que je puisse intervenir. Tu me balances, d'un bloc, que la fille qui t'accompagne est en fait ta dette. Hum, je vois…
Je prends le temps de la détailler de la tête aux pieds, jugeant de sa valeur. Elle est très jolie, en effet ; elle a même un physique plus qu'appréciable ; mais il y a tout de même un problème : elle n'est pas toi.

J'hume l'air et plisse le nez en remarquant un fait dérangeant avec ta copine. Une odeur fortement caractéristique… Des femmes enceintes. Je suis désolé ma belle, mais si mon code de l'honneur me refuse de toucher à une femme appartenant à un autre, je ne peux outrepasser celle de ne pas coucher avec une femme enceinte. Si elle attend un enfant, je ne dois pas être trop brusque pour ne pas le lui faire perdre, et on s'entend pour dire qu'il n'y a rien de plus difficile pour un Loup.
Je secoue la tête tout en grimaçant, sachant pertinemment qu'il n'y a que toi qui pourra assouvir mes désirs ce soir.

« Je suis désolé, mais ton amie attend un enfant. Je ne peux pas coucher avec elle... Donc il ne reste que toi. »

Avant même que tu puisses protester, j'agrippe ton poignet et t'attire contre moi, un sourire mielleux collé contre le visage. Oh ma belle, tu ne t'échapperas pas aussi facilement. J'ai appris de mes erreurs du passé tu sauras.

« Et ne t'inquiète pas, tu ne m'échapperas pas comme la dernière fois. Une nuit, et tu ne me devras plus rien. »

D'une simple pression sur ton poignet, je te rapproche de moi, toujours davantage, jusqu'à ce que tu sois entrée dans ma modeste demeure. Et ferme la porte de ma main de libre. Tu es à moi, Keira Wayne. Pour cette nuit, tu m'appartiens. Je ne sais trop ce que l'autre fille fera pendant ce temps, mais pour être honnête, je m'en balance. Tant que je t'ai toi.


# Très late pardon >.< J'adore ton RP aussi ♥ Pain d'épiiiiiice ♥

© Kibara


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Jeu 26 Fév - 7:41




















 ❝Keira Wayne❞





J’écarquille les yeux. Quoi ? Enceinte ? Non, non, non ! Je n’ai pas le temps de protester puisque tu m’attires contre lui. Non, bordel ! Le pire dans tout ça, c’est qu’en réalité, j’ai toujours été attiré par lui. Mais je ne peux pas faire ça, je suis à Sköol, je ne peux pas le trahir. Je l’aime bien trop pour ça !
Il referme la porte et je proteste. Eiram je compte sur toi. Merde, tu n’as pas intérêt à t’enfuir. Je ne peux pas coucher avec ce séduisant, sauvage… reprends toi ma belle ! Je ne dois pas céder. Je m’écarte. Distance de sécurité à ne pas franchir.

- Je te l’ai dis. C’est impossible, j’appartiens déjà à un homme. Nous ne ferions rien ensemble, pas même une nuit.

J’analyse les lieux qui m’entourent. Il faut à tout prix que je sorte. Malheureusement il ne suffit que de quelques secondes pour que mon regard retourne sur lui. Oh Adam, si tu savais l’effet que tu as sur moi. Ma libido me travaille. C’est dur de résister à un homme comme lui. Mais je serais prête à tout pour Sköol, même peut être brisé une promesse. Quoique, malgré tout…

- Mais je peux te proposer une autre fille. Pour tenir ma parole…

Bon dieu, acceptes. Ca serait tellement plus simple pour moi. Je pourrais refaire un coup comme avec Eiram, ce n’est pas très compliqué et bénéfique pour moi.
Je passe mes mains dans mes cheveux et finit par me mordiller nerveusement la lèvre.

- Adam, je suis désolée mais je ne peux vraiment pas honorer ce marché moi-même. Demande-moi autre chose ou accepte cette proposition.

Qu’est ce que je peux bien faire de plus ? C’est à lui de décider. Et s’il refuse… S’il refuse et bien j’imagine que je devrais résister par la force, …si je parviens à résister à sa personne déjà. Espérons aussi qu’il ne soit pas trop en colère. Un loup en colère ce n’est jamais une bonne chose. Surtout lui. Je le sais. J’en ai déjà fait les frais. Cet homme est dangereux, il ne vaut mieux pas le contrarié …et c’est exactement ce que je suis en train de faire.




Cours et late déso ! ><






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Lun 9 Mar - 3:54

EIRAM

On ne me le dira pas deux fois : je déguerpis. Je me sens mal de l'abandonner ainsi, mais je ne peux pas faire autrement, il en va de ma survie... Et de celle du bébé. Je cours jusqu'à l'académie, sans trop savoir quoi faire rendue sur place. Aller voir le père ou mon petit-ami?

ADAM

Je lâche un grognement mécontent. Tu sais que me mettre en colère ne règlera rien, alors pourquoi le faire, ma belle? Pourquoi tout compliquer alors que tu pourrais tout simplement régler cette dette et repartir voir celui à qui tu appartiens supposément? Tu t'éloignes bien malgré moi et je ne peux que lutter pour ne pas laisser ma colère éclater. Ça t'effraierait, je n'en doute pas. Et je ne veux pas risquer de t'éloigner encore. En temps normal, je t'aurais laissée repartir. Je répugne à coucher avec des femmes qui ne sont pas célibataires ; j'ai un minimum d'honneur quand même ! Mais toi... Toi tu m'as fait attendre bien trop longtemps.

« Tu es consciente du temps que tu m'as fait attendre, peut-être? Merde, Keira, j'ai accepté ce marché pour pouvoir t'avoir à moi seul une seule nuit, c'est trop demander? »

Je secoue la tête avec énergie et me passe une main dans mes cheveux, énervé. Je ne peux pas laisser la bête en moi se manifester davantage, ou sinon je vais lui faire du mal. Et je ne me pardonnerais pas si ça arrivait.
Je crois quand même savoir sur quoi jouer pour avoir ce que je cherche depuis si longtemps. Même si c'est pas très correct de ma part, je me dis que ce n'est pas particulièrement honorable de la sienne non plus de vouloir annuler notre marché après tant de temps. Je plante mes yeux dans les siens et lâche d'un ton détaché :

« Si tu ne veux pas respecter notre marché, je peux annuler ma part aussi. Je ne suis pas sûr que les chasseurs apprécient ton manque de respect de l'honneur et de ta parole. Ils ne pourront plus te faire confiance. Et tous deux nous savons ce qui arrive aux traîtres... »

Ils meurent. Tout simplement. Si je ne peux l'avoir une nuit, personne ne l'aura. Ah, voilà, j'ai un plan B. Je peux enfin reprendre le contrôle de la situation.
Je m'approche d'elle, caresse sa hanche d'une main alors que l'autre caresse sa joue avec douceur. Un frisson me parcourt et j'approche ma bouche de son oreille pour susurrer d'une voix rauque :

« C'est ton choix, ma belle... Tout ça restera entre toi et moi. »

Mes lèvres frôlent son lobe d'oreille, continuent leur lancée le long de sa mâchoire jusqu'à s'arrêter près de sa bouche. Tout ne dépend plus que de toi, ma douce. Même si... Quoi qu'il en soit, je t'aurai. Je te laisse le choix par politesse, mais tu m'en dois quand même une. Et je sais être très persuasif, quand je veux.

# Court et late gomen ­>.< ♥

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Dim 29 Mar - 21:17




















 ❝Keira Wayne❞




Je suis en train de l’énerver. Est-ce qu’il pourrait vraiment me faire du mal ? Evidemment. C’est un loup. Un loup ça ne se contrôle pas. S’il est énervé, il me fera du mal. Et si je le contrains une nouvelle fois, il le sera, énervé.

Attendre, attendre, attendre, je l’ai fais attendre, je le fais attendre, je le ferais attendre. Je le sais bien. Mais ce qu’il me demande, je ne peux pas le faire. J’aime maintenant. Il peut me comprendre, non ? Lui aussi, il a déjà aimé, non ? J’ai déjà eu des sentiments pour lui. Il y a longtemps. Je n’osais pas lui dire. Je jouais avec lui. C’était volontiers que je lui ais fait cette promesse. En réalité, c’était même une manière de me rapprocher de lui. Mais entre-temps… entre-temps il y a eu Sköol. Et maintenant j’ai oublié mon amour pour lui.

Mais me voila aujourd’hui devant lui. Et une fois encore son pouvoir attractif opère moi. Son pouvoir troublant, déstabilisant, agaçant.  Ses yeux me regardent. Mes yeux sont contraints de les regarder. Je ne peux pas les baisser. Je n’y arrive pas. Il m’hypnose. Est-ce ma liaison avec Sköol qui me donne envie de les baisser ou la tension qu’il dégage et qui d’ailleurs me fige au lieu de tenter de fuir.
Et pourtant, malgré tout ça, je dirais encore non. Non, non, non, je ne le ferais pas. Je l’ai oublié. Il n’y a que ma parole qui m’a ramené ici.

Je suis si naïve d’avoir pu penser ça. Je le connais. Je sais comment il est. Quelle idiote je suis. Comment j’ai pu croire qu’il abandonnerait si facilement ? Rompre son contrat. Il veut me faire tuer. S’il le fait, c’est ce qu’il se passera.
Je me laisse approcher. Je le laisse me toucher. Je suis grillée. Il a gagné. Je ne veux pas mourir. Je veux encore voir Sköol. Je n’ai pas fait tout ce que j’avais à faire sur cette foutu terre. J’ai l’impression d’être une proie qu’il tente… qu’il arrive à amadouer.
Je murmure d’une voix presque plaintive.

«  Entre toi et moi… »

J’essaye de me convaincre. Personne n’en saura rien. Personne, jamais, à part nous deux. Je ferme les yeux. J’ai presque envie de pleurer. Je laisse mes lèvres venir se presser contre les siennes. Ca y est, j’ai perdu. Je n’ai pas su résister. J’ai capitulé. Il a gagné.





Tout petit et nul déso ! ><






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Jeu 2 Avr - 21:19

ADAM

Enfin. Elle a cédé. Ce qui implique que je l'ai pour moi seul pour cette nuit. Toutes ces journées d'attentes ont porté leur fruit puisque l'attente est maintenant terminée. Heureusement, parce que sans ça, je ne sais pas comment j'aurais réagit à son départ. Il y aurait eu des pertes humaines, très certainement. Surtout que.. Bon, j'ai déjà eu des sentiments pour elle. Une très forte attirance, même. Ça s'est atténué avec le temps pour finalement revenir en force lorsqu'elle est entrée. Même si maintenant je sais qu'elle en aime un autre...
Bref, au moins je l'aurai aujourd'hui. Mes lèvres caressent les siennes alors que ma main sur sa hanche la presse contre mon corps doucement, pour ne pas trop la brusquer. Ma langue entrouvre gentiment ses lèvres pour caresser la sienne pendant que je passe mon autre main dans son dos. Encore un réflexe pour la retenir de partir...

Même si l'embrasser est une sensation délicieuse, je me dois de détacher mes lèvres des siennes et de murmurer à son oreille.

- Je te le promets.

Et je tiendrai ma parole. Quoiqu'il arrive.

Pendant que ma bouche glisse le long de sa mâchoire jusqu'à son cou, pour s'arrêter à la naissance de ses seins, mes mains se rejoignent sur ses fesses et je la soulève lentement. Mon corps est tout tendu et meurt d'envie d'assouvir son désir si longtemps refoulé, mais je sais que je n'en ferai rien de si tôt. Je veux profiter de chaque instant de cette nuit en sachant que c'est la première et la dernière fois que je pourrai le faire.
Plus difficile à dire qu'à faire, en tout cas.

- On sera mieux en haut pour la suite...

Je me parle à moi-même, je crois. Pourquoi me répondrait-elle, hm? Je la force à coucher avec moi pour un marché fait il y a un moment. Elle ne doit pas vraiment apprécier ce qui se passe, si je comprends bien. Et elle va m'en vouloir après sans aucun doute. Mais tant pis, j'aurai eu ce que j'ai tant espéré avoir.

Je monte, donc, direction ma chambre. Un matelas c'est toujours plus confortable que le tapis, n'est-ce pas? Je la dépose avec délicatesse sur le matelas et l'observe, appréciant la vue. Maintenant qu'elle est là où j'ai toujours voulu l'avoir, j'hésite à poursuivre. Je pourrais faire tant de choses avec son corps sublime ! Mais il faut m'en tenir à une seule nuit. Halala, tant de choix à faire ! Et si peu de temps pour les exécuter. Je retire mon haut, laissant voir mon torse magnifiquement sculpté. Hum, je crois que j'ai mon idée pour la suite. Je jette le vêtement plus loin et m'approche d'elle, vient m'asseoir à ses côtés. Elle est si désirable, je ne sais trop comment je vais faire pour lui résister plus longtemps. Pourtant il le faudra bien !

C'est d'ailleurs avec une voix rauque emplie de désir que je lui annonce son châtiment.

- Puisque, à la base, ce que tu as à m'offrir c'est une nuit avec toi, je te laisse mener la danse.

Je le reconnais, j'enfreins mes règles habituelles : toujours garder le contrôle et toujours mener. Mais j'avoue être intrigué au plus haut point de voir ses talents en la matière. Elle est loin d'être inexpérimentée, et j'aimerais bien subir ses inventions les plus tordues pour se faire plaisir. Bien entendu, je garderai le contrôle subtilement. Du moins, autant que la chose soit possible...

# Court et nul pardon >.< <3

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Sam 4 Avr - 16:13




















 ❝Keira Wayne❞




Je le laisse faire, la tête baissée, les yeux perdus. Qu’est ce que je pourrais faire ? Je suis choquée de mettre fait avoir, ce n’était absolument pas mon plan de base. Comment j’ai pu me laisser déborder de cette manière ? Je n’aurais jamais dû revenir le voir… Je ne peux rien contre cet homme… Je n’ai jamais rien pu contre lui. C’est pour ça que je m’étais éloignée. Je suis vraiment idiote. Je ne devrais pas être là…
Lorsqu’il me prend dans ses bras, je me blottis contre lui. Je compte me laisser faire jusqu’au bout. Le laisser assouvir ses désirs et remplir ma promesse. La trahison en sera moins douloureuse de cette manière. Je n’ai rien fait… Je n’ai rien fait, c’est lui qui a tout fait. Ce n’est pas moi la fautive. Voila comment il faut que je me convainque.

Assise sur le lit, je me sens gênée de son regard sur moi. C’est bien la première fois que je ne suis pas à l’aise avec un homme.
Je lève les yeux sur lui par réflexe sur lui lorsqu’il retire son haut. Mince, j’avais oublié qu’il était si bien foutu. J'ai bien envie de toucher. Merde je suis en train de rester à lorgner son torse. Ce mec a un corps magnifique. Il s'assied à côté de moi et par réflexe je pose ma tête sur son épaule en traçant des cercles sur son beau torse musclé. Ça me rappelle à l'époque, on était si proche.

Soudain je me fige, mes yeux s'écarquillent. Tu veux... que je prenne les devants ? Non, non, non... Ca je ne peux pas ! Je n'en suis pas capable ! Je viens tout juste d'accepter de coucher avec toi, comment veux-tu que je mène la danse ? Je suis très douée en temps normal, mais là non...

Je le regarde, avec des yeux affolés.

- Non s'il te plais... C'est déjà compliqué pour moi... Je ne peux pas... m'impliquer plus...

Je ne sais pas si je me suis exprimée clairement. J'espère seulement qu'il va comprendre. Je baisse la tête.

- Tu sais, je t'aimais avant. Avant que je ne parte, je voulais être à toi...

Oui je peux peut être le prendre par les sentiments. Il n'était pas courant que j'ai déjà éprouvé des sentiments pour lui. Peut être qu'il sera suffisamment surpris pour penser à autre chose qu'à ma promesse. Ou peut être que par compassion, il acceptera de me laisser.

- Mais, même si tu me fais toujours de l'effet, ce temps appartient au passé...

Ou peut être que lui aussi m'aimait et qu'avec cette révélation, il va vouloir me retenir de partir... Mais non, ça a toujours été qu'une attirance pour moi qu'il a eu. C'est simplement impossible.





Niuuum, arrête ils sont trop bien tes rps ! <3






▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 810
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Derrière toi~
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Jeu 9 Avr - 21:27

ADAM

Je frémis longuement à son contact en espérant que celui-ci ne cesse jamais. J'ai tant rêvé de ce soir, tant désiré l'avoir enfin retrouvée. Et tous ces rêves et désirs sont désormais anéantis par ses paroles. Non? Elle refuse? Bon, je peux toujours faire tout le boulot, mais c'est vraiment moins amusant. Beaucoup moins amusant même, mais l'important c'est quand même que j'aie ma nuit, non? Si je réussis à l'avoir. Parce que là, je commence à perdre le fil de ses paroles. Elle m'aimait? C'est déjà un poids lourd à digérer. Si... Si j'avais décidé de tout lui déballer sur ce que je ressentais avant son départ, elle aurait été mienne? Putain, avoir su...

Avoir su, il y a longtemps que je lui aurais avoué l'aimer. Et nous aurions pu être heureux, ensemble. Il n'y aurait pas eu ce... Malaise. Parce qu'elle en aime un autre maintenant. Et elle sait que je sais. Bordel, ça n'arrive vraiment qu'à moi ce genre de truc. Je ne lui avais rien dit avant parce que je voulais d'abord m'amuser avec elle. Vous savez, l'amour tue la passion avec le temps, alors avant de vouloir lui déballer mes sentiments... Pourquoi pas profiter d'une relation plus éphémère avec son corps? Okey j'avoue c'est des salades. L'orgueil de mec, vous connaissez? C'est très chiant, surtout quand on réalise que ça nous a fait manquer une proie des plus intéressantes. Et très sexy.

Au moins, elle avoue que je lui fais toujours de l'effet. Ce qui est en soi très rassurant. Si ce n'était pas le cas elle aurait été mentalement dérangée ou un truc dans le genre. Parce que oui, je sais que je suis très bien foutu et j'ai pas honte de le dire. Qui ne fondrait pas pour de telles palettes, hm?
Je la serre un peu plus contre moi et enfouit mon nez dans le creux de son cou. Dieu, ce qu'elle sent bon !

- Et tu ne voulais pas m'en parler avant de partir? Je t'aimais aussi, tu sais...

Je suis profondément vexé qu'elle ne m'en parle qu'aujourd'hui. Parce qu'il est trop tard pour réparer les pots cassés, bien entendu.
Avec douceur, je la reprends dans mes bras et l'allonge dans le lit, me positionnant à califourchon par-dessus elle pour éviter qu'elle ne s'enfuie. Oh, même si elle insiste sur le fait que c'est chose du passé tout ça, les seuls mots qui me trottent dans la tête sont : "Même si tu me fais encore de l'effet". Elle ne pourra plus me résister très longtemps, j'aurai ce que je veux : son corps. L'amour a conquis son coeur, mais le désir conquit le corps. Et si l'effet que je lui fais est assez grand... Elle finira par se livrer à moi.

Je me penche pour susurrer à son oreille :

- Oublie tout le reste et laisse-toi aller...

Mes lèvres caressent l'angle de sa mâchoire, descendent dans son cou. Si seulement elle pouvait s'abandonner complètement !


# Late pardon >.< Et nan j'préfère les tiennes ! <3


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
avatar
Dominant
Dominant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 338
Date d'inscription : 17/07/2013
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné Sam 11 Juil - 23:12




















 ❝Keira Wayne❞
Feat Eiram




Il m’a… aimé ? Non, c’est impossible… Pas lui… Ca ne peut pas être vrai. Merde. Quels cons on a été. Si… Si on s’était simplement plus parlé, au-delà de la relation charnelle qu’on avait, on aurait sûrement été ensemble…  C’est choquant d’apprendre ça. Eyh, à la base c’est moi qui devais le déstabiliser, pas lui ! Je ne peux pas m’empêcher de repenser à l’époque où je… on s’aimait. Je passe ma main sur sa joue. Puis mon pouce vient frôler sa lèvre inférieure.

- J’ai eu peur que tu me rejettes. Ou que tu ris de moi.

Je sens ses lèvres descendre le long de mon cou. Instinctivement, je bascule ma tête en arrière pour lui laisser libre champ. Non, non, je ne dois pas…

- Me laisser aller…

Je prends une grande inspiration. Je ne suis peut-être pas humaine mais ce n’est pas pour autant que j’ai une résistance supérieure à la tentation. Alors que cet homme est la tentation même.
Oublier le reste… Oublier Sköol, mon amour pour lui le temps d’un soir, le contrat qui m’interdit de prendre du plaisir avec d’autres hommes, oublier mes problèmes qui vont avec. Juste… Juste une soirée, rien de plus.

Je sens mon corps répondre à chacune de ses caresses. Lui a déjà pris sa décision. Je dois prendre la mienne.
Je le fais rouler en dessous de moi et m’installe à califourchon sur lui. Mes mains viennent parcourir son torse, son ventre, ses hanches. D’un geste habile, je retire le bouton qui retient son jean. Mes lèvres viennent déposer plusieurs baisers en dessous de son nombril. Mes doigts passent sous le tissu et font glisser le vêtement le long de ses jambes. Il est maintenant en caleçon devant moi et plus beau que jamais. Mon désir grimpe. J’ai envie de lui.
Je me redresse et me rassied sur son bassin. Mon regard est devenu torride. Je suis tellement désolée Sköol… mais il m’est impossible de lui résister. Je pris pour que tu ne sois jamais au courant de cet acte. Je retire mon haut et le jette au pied du lit. Mes mains rejoignent celle d’Adam et les accompagnent le long de mon corps. Je fixe mon amant d’une nuit.

- Aimons-nous une dernière fois.





Sorry very late !





▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Contrat empoisonné

Contrat empoisonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poser un Contrat
» Nouveau contrat social
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Après Jaroslav Spacek et Hal Gill, Bob Gainey fait signer un contrat d'un an à Paul Mara.
» Signature de contrat - Marc Staal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daemon Academy :: ARCHIVES ~ :: RPs interrompus-